Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Parlons des catastrophes silencieuses

Parlons des catastrophes silencieuses © UE
18/02/2013  - 

De nombreuses catastrophes et situations d'urgence sont insuffisamment relatées et finissent par être oubliées, alors qu'elles sèment la souffrance et la mort. Pour faire connaître ces catastrophes silencieuses, qui sont pourtant bien réelles pour les centaines de milliers de personnes qui en subissent les conséquences, la Commission européenne lance aujourd'hui une campagne en collaboration avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Ces deux institutions sont associées depuis longtemps pour aider les victimes de catastrophes partout dans le monde.

«Les catastrophes à petite échelle ne parviennent pas toujours jusqu'à nos écrans de télévision, mais elles causent pourtant chaque année de grandes souffrances à des millions de personnes, ravageant leurs foyers et leurs moyens de subsistance», a déclaré Kristalina Georgieva, commissaire européenne. «Ensemble, la Commission européenne, la FICR et les Sociétés européennes de la Croix-Rouge s'efforcent de porter secours aux victimes des catastrophes silencieuses. Nous entendons leurs voix et elles entendent notre message: grâce à la solidarité des Européens, nous pouvons leur redonner espoir et leur offrir une chance de jouir d'un avenir meilleur.»

Quatre semaines durant, dans 11 pays européens, la FICR, la Commission européenne et la Croix-Rouge mettront en lumière plusieurs crises méconnues aux quatre coins du monde. Des catastrophes telles que la famine qui sévit dans une grande partie du sud de l'Afrique, un tremblement de terre dévastateur au Tadjikistan et diverses épidémies en Ouganda feront l'objet d'un spot de 50 secondes diffusé sur les écrans de cinéma et de télévision en Europe, ainsi que d'une campagne menée sur le web, sur les réseaux sociaux et dans la presse.

Le lancement officiel de la campagne «Catastrophes silencieuses» a lieu aujourd'hui au Parlement européen, à Bruxelles, avec la participation du Parlement européen, de la Commission européenne, des gouvernements européens, des organisations humanitaires et de la presse.

Pour en savoir plus sur la campagne, visitez le site www.ifrc.org/silentdisasters.