Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Le prix Nobel de la paix 2012 a été décerné à l'Union européenne

José Manuel Barroso(c) UE
12/10/2012  - 

Aujourd'hui, le prix Nobel de la Paix 2012 a été décerné à l'Union européenne. Elle contribue depuis plus de soixante ans à la promotion de la paix et de la réconciliation, à la démocratie et aux droits de l'homme en Europe. Outre la recherche de la paix et de la prospérité en Europe, l'UE est également un acteur déterminant de la stabilité dans le monde, notamment grâce à ses efforts incessants visant à aider les victimes de conflits et de catastrophes naturelles. Comme l'a expliqué aujourd'hui José Manuel Barroso, président de la Commission européenne: «Nous sommes fiers que l'Union européenne soit le premier donateur au monde en matière d'aide au développement et d'aide humanitaire, et qu'elle soit aussi à la pointe des efforts menés pour la lutte contre le changement climatique ou la promotion de biens publics mondiaux.»

Au cours de ces vingt dernières années, l'aide humanitaire de l'UE a été l'expression concrète de la solidarité européenne envers les personnes les plus démunies, touchées par un conflit ou une catastrophe. Pour ne citer que quelques exemples, l'UE a joué un rôle déterminant dans la fourniture de secours, de nourriture, d'abris et des médicaments aux personnes démunies lors de toutes les grandes crises de la dernière décennie, que ce soit pendant la guerre civile au Rwanda, les guerres en Yougoslavie, au Darfour, les conflits des Grands lacs, le tsunami en Asie ou en Haïti. Au total, l'Union européenne a aidé par l'intermédiaire d'ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission, des centaines de millions de personnes dans plus de 140 pays, en acheminant environ 14 milliards d'euros d'aide. Motivée par les besoins et guidée par les principes d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance, l'aide humanitaire est accordée indépendamment des priorités politiques et vise à aider ceux qui en ont le plus besoin, quelle que soit leur nationalité, leur religion, leur sexe, leur origine ethnique ou leur appartenance politique.

Parmi les exemples les plus récents, citons la Libye où les réfugiés bloqués à la frontière ont reçu de l'eau, de la nourriture, des abris et une aide médicale, ou le conflit qui sévit en Syrie dans le cadre duquel nous aidons actuellement entre 1,5 et 2 millions de personnes fuyant à l'intérieur de la Syrie et dans les pays voisins.