Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Une enveloppe de 30 millions d'euros permet d'accroître l'aide d'urgence pour renforcer la résilience dans la Corne de l'Afrique

Une fois choisie, l'aide alimentaire est acheminée vers sa destination à dos d'âne ou sur des chariots (c) UE
11/10/2012  - 

La Commission européenne octroie 30 millions d'euros supplémentaires à la Corne de l'Afrique afin d'apporter une aide humanitaire d'urgence à un million de personnes en Somalie et en Éthiopie.

Kristalina Georgieva, commissaire chargée de l'aide humanitaire, a fait cette annonce à Tokyo dans le cadre d'une visite au Japon où elle met en avant la nouvelle stratégie de l'UE en matière de résilience.

Ces nouvelles ressources financières proviennent de la réserve d'aide d'urgence de la Commission et visent à financer des actions de sauvetage immédiat. Une partie importante de ces fonds vise à renforcer la capacité de résistance des populations vulnérables face à de futures catastrophes.

Cette enveloppe porte à 162 millions d'euros le montant global que la Commission a accordé cette année à la région.

Grâce aux précipitations plus abondantes et à l'aide humanitaire prolongée, la sécurité alimentaire s'est améliorée dans l'ensemble de la Corne de l'Afrique, par rapport à la crise humanitaire aiguë que la région a connue l'an dernier, lorsque les Nations unies avaient déclaré, pour la première fois depuis 1992, certaines régions de Somalie en état de famine.

«Bien que la situation se soit améliorée dans la Corne de l'Afrique grâce à l’aide humanitaire de longue durée et à des conditions climatiques plus favorables, plus de neuf millions de personnes ont encore besoin de nourriture, d'abris, d'eau et de protection. Cette région compte plus de 1,5 million de personnes déplacées et 1,2 million de réfugiés», a déclaré la commissaire Georgieva.

«Notre objectif principal consiste à aider les populations vulnérables à survivre, mais nous pouvons servir au mieux cet objectif en renforçant leur capacité de résistance et en les aidant à se préparer à affronter la prochaine catastrophe qui ne manquera pas de survenir.»