Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Dialogue de Sendai: soutenir la résilience

Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale (à gauche), Christine Largarde, directrice générale du FMI (au centre)  et Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises (à droite)(c) eu
10/10/2012  - 

La commissaire Georgieva s'est rendue à Sendai, au Japon, pour présenter la nouvelle stratégie de l'UE visant à renforcer la résilience et à rendre les populations vulnérables mieux à même de faire face aux catastrophes naturelles.

Des ministres du monde entier se sont retrouvés dans la ville de Sendai, frappée de plein fouet par le tremblement de terre et le tsunami survenus dans l'est du Japon, en 2011. Organisé conjointement par le gouvernement du Japon et la Banque mondiale, le dialogue de Sendai est axé sur la gestion des risques de catastrophes.

Il s'inscrit dans le cadre des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale et réunit des experts en catastrophes naturelles dans le but de dégager un consensus mondial sur la nécessité de mieux se préparer aux pires événements naturels.

Le dialogue de Sendai permet également à la communauté internationale d'exprimer sa solidarité vis-à-vis du Japon et représente l'occasion unique de tirer les enseignements de l'expérience de ce pays en matière de gestion des risques de catastrophes. Les participants tireront également parti de l'expérience d'autres pays confrontés à des cataclysmes de grande ampleur.

La commissaire Georgieva a déclaré que d'autres catastrophes naturelles allaient inévitablement se produire du fait du changement climatique, de la croissance des mégapoles et de la dégradation de l'environnement. Elle a souligné qu'il n'y avait pas d'autre choix que d'intégrer la résilience dans les principales politiques et la réflexion stratégique.