Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

La Commission européenne renforce l'aide humanitaire qu'elle accorde à la Syrie alors que la commissaire Georgieva rend visite à des réfugiés syriens

Des petites réfugiées syriennes font de la balançoire (c) Belga/AFP Photo/Bulent Kilic
20/06/2012  - 

La Commission européenne accroît de 10 millions d'euros l'aide humanitaire qu'elle accorde aux populations touchées par l'escalade de la violence en Syrie, a annoncé aujourd'hui la commissaire Kristalina Georgieva au cours d'une visite aux réfugiés du camp de Kilis en Turquie. Elle était accompagnée du ministre turc des affaires européennes, Egemen Bağış.

Le doublement de l'aide humanitaire porte à 43 millions d'euros le montant accordé par la Commission européenne pour répondre à la crise syrienne. Cette nouvelle aide humanitaire permettra de fournir des abris, de la nourriture, du matériel médical et sanitaire, de l'eau potable, un système d'assainissement amélioré et des produits ménagers de base. On estime qu'elle parviendra à 700 000 personnes touchées par les violences incessantes en Syrie et dans les pays voisins Les États membres de l'Union européenne ont accordé 24,6 millions d'euros en aide humanitaire.

Plus d'un tiers des 87 000 personnes qui ont fui les violences en Syrie ont trouvé refuge en Turquie. La commissaire Georgieva a déclaré à Kilis: «En un tel moment de désespoir, mes pensées vont vers tous ceux qui souffrent terriblement de la violence aveugle qui sévit en Syrie. Une guerre civile persistante se profile et je m'attends à une augmentation spectaculaire de l'ampleur des défis humanitaires. Nous continuerons à défendre les victimes innocentes de la violence et je réitère aujourd'hui mon appel à tous les belligérants d'épargner les vies humaines, de respecter les droits de l'homme et de fournir protection et assistance à ceux qui tentent de porter secours aux plus vulnérables».

Sa visite à la frontière de la Turquie avec la Syrie intervient à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés. «En ce jour, je me tiens aux côtés des Syriens, sans toutefois oublier les hommes, les femmes et les enfants à travers le monde qui, bien malgré eux, se trouvent loin de chez eux, dans la faim et la crainte. Ceux d'entre nous qui ont la chance de vivre dans le confort et la sécurité ne font qu'entrevoir le sort des réfugiés, du Myanmar à la République démocratique du Congo. Réfléchissons à la générosité des pays comme le Yémen qui accueille des centaines de milliers de réfugiés africains tout en étant l'un des pays les plus pauvres au monde, lui-même confronté à des besoins humanitaires urgents.

Il s'agit, pour nous tous, d'un exemple remarquable de l'esprit de solidarité indomptable qui anime l'être humain, en tendant la main aux moins bien nantis lorsqu'ils en ont besoin».

La Commission continuera à fournir son aide humanitaire par l'intermédiaire de ses partenaires, notamment le Comité international de la Croix-Rouge et la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.