Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

La commissaire Georgieva réitère l'engagement de l'Europe en faveur du renforcement de la durabilité et de la résistance dans la Corne de l'Afrique

Une femme travaille aux champs en Afrique (c) UE
03/04/2012  - 

La Commissaire Georgieva se trouve à Nairobi, au Kenya, où elle rejoint d'autres partenaires de développement de haut niveau pour une réunion intitulée «Résistance et croissance dans la Corne de l'Afrique – un partenariat renforcé pour le changement». La réunion vise à améliorer la coordination entre les acteurs du développement et de l'aide humanitaire qui travaillent pour mettre fin aux épisodes de sécheresse dans la région.

La Commission européenne a déjà déclaré sa détermination à associer l'aide d'urgence et le relèvement et le développement dans la Corne de l'Afrique. «L'Europe a fait de son mieux pour atténuer les souffrances que la faim a causées à des millions de personnes dans la région, mais l'aide humanitaire est comme un pansement sur une plaie profonde: elle peut offrir un soulagement, mais elle ne peut pas guérir la maladie. Pour prévenir les famines à venir, nous devons associer la réponse humanitaire à court terme à un soutien à long terme en faveur de la résistance aux sécheresses futures», a expliqué la commissaire Georgieva.

La Commission a déjà promis 250 millions d'euros pour soutenir le relèvement suite à la sécheresse récente et renforcer la résistance aux crises à venir. L'initiative SHARE (Supporting Horn of Africa Resilience) vise à briser le cercle vicieux des crises humanitaires dans l'est de l'Afrique et à faire en sorte que les populations puissent mieux affronter les sécheresses à venir. Le programme d'aide permettra d'aider les victimes de la crise récente à retourner chez elles et à reprendre leurs emplois et d'améliorer les services publics, tels que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement. Les projets soutiendront également l'élevage du bétail qui constitue une source de revenus essentielle pour la majorité de la population dans certaines régions sujettes à la sécheresse. Parmi les autres priorités, citons la préparation aux catastrophes et l'établissement de passerelles entre les projets humanitaires et de développement. SHARE s'achèvera en 2020, preuve de l'engagement à long terme de la Commission dans la Corne de l'Afrique.

L'UE est le premier pourvoyeur d'aide humanitaire à la Corne de l'Afrique à l'échelle mondiale. En 2011, la Commission européenne a consacré 181 millions d'euros à la nutrition, à l'eau, à l'assainissement et à d'autres besoins humanitaires dans les zones de la région touchées par la faim. Cette année, la Commission a débloqué 102 millions d'euros pour les besoins humanitaires de la Corne de l'Afrique.