Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Mme Georgieva et Mme Amos réclament un accès aux victimes de violences en Syrie

Kristalina Georgieva et Valérie Amos © UE
21/02/2012  - 

La commissaire Kristalina Georgieva vient de recevoir Valérie Amos, sous-secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires des Nations unies, avec qui elle a abordé la situation d'urgence grandissante en Syrie.

La situation va en s'aggravant et il existe un danger très réel que la crise des réfugiés ne se renforce», a déclaré la commissaire Georgieva à l'issue de la rencontre.

La commissaire européene et la responsable du BCAH ont appelé à la cessation immédiate des violences à Homs, Dara, Idlib, Hama et dans les autres villes et villages concernés. Elles ont souligné, dans les termes les plus forts, la nécessité pour toutes les parties de respecter la neutralité des travailleurs et des organisations humanitaires et d'assurer l'accès sûr et sans entraves aux victimes de violences. «L'assistance humanitaire ne doit, sous aucun prétexte, être politisée», a souligné la commissaire Georgieva.

Malgré des problèmes d'accès aux victimes de violences, la Commission a débloqué des fonds d'urgence pour fournir une aide humanitaire à la Syrie et ses pays voisins. L'enveloppe de 3 millions d'euros couvre une assistance médicale vitale aux personnes qui ont été blessées ou contraintes de fuir les violences qui sévissent dans le pays. Les États membres de l'UE ont également contribué au financement de l'aide humanitaire: la France à hauteur de 1 million d'euros, l'Allemagne de 3 millions d'euros, le Royaume-Uni de 2 millions de livres, portant actuellement le budget humanitaire de l'UE à plus de 8 millions d'euros.

La commissaire Georgieva a salué les efforts courageux de la Croix-Rouge en Syrie, la seule organisation internationale de secours présente sur place, qui travaille sans relâche pour aider les civils à affronter de grandes épreuves. Le commissaire a également exprimé sa satisfaction et sa gratitude envers la Turquie, le Liban et la Jordanie pour leur attitude accueillante envers les réfugiés syriens.

Au cours de la réunion d'aujourd'hui, la commissaire Georgieva et la baronne Amos ont également discuté des initiatives de l'Union européenne et de l'Organisation des Nations Unies visant à atténuer la faim, la maladie et les déplacements en Somalie et au Sahel.

Les déclarations de la commissaire Georgieva et de la sous-secrétaire générale Amos sont disponibles ici.