Quoi de neuf?

Flux RSSFlux RSS

Deux ans plus tard, l'Europe continue à tenir les promesses qu'elle a faites à Haïti

ECHO et son partenaire Solidarité surveillent la situation de l'eau 2010 © UE/ECHO/Susana Perez Diaz
09/01/2012  - 

Le 12 janvier, le monde commémorera le deuxième anniversaire du tremblement de terre qui a frappé Haïti. La catastrophe a coûté la vie à plus de 220 000 personnes et en a touché 3 millions d'autres. Les deux années qui ont suivi ont également été difficiles: Haïti a été touché par l'ouragan Tomas et souffre des pires épidémies de choléra observées depuis plus d'un siècle. Les années à venir ne seront pas faciles non plus, mais les objectifs à long terme de stabilité et de développement sont encore tout à fait pertinents pour le relèvement d'Haïti.

Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de l'aide humanitaire et de la réponse aux crises, a déclaré: «Le séisme survenu en Haïti a causé d'énormes souffrances, mais il a aussi déclenché un soutien sans pareil provenant du monde entier. L'Europe était présente dès le premier jour. Moins de 24 heures après le tremblement de terre, la Commission a affecté des experts spécialisés dans l'aide humanitaire et la protection civile et a mobilisé une aide d'urgence. Et nous resterons sur place aussi longtemps que la population aura besoin de notre aide».

«Aujourd'hui, un demi-million d'Haïtiens vivent encore dans des camps et le choléra persiste. Plus important encore, nous reconnaissons qu'Haïti restera vulnérable aux catastrophes naturelles, telles que les ouragans, les inondations et les glissements de terrain, et nous nous engageons à aider les communautés avec lesquelles nous travaillons dans l'objectif de renforcer leur résistance face aux catastrophes».

L'Union européenne figure parmi les premiers donateurs, les plus généreux et les plus efficaces qui ont fourni de l'aide et un soutien en matière de protection civile en Haïti, au cours des deux dernières années. Son aide vise à la fois à fournir une aide immédiate aux Haïtiens et à assurer le relèvement à long terme du pays. À ce jour, la solidarité des Européens a permis d'atténuer la souffrance de 5 millions de personnes en Haïti, d'empêcher que la crise n'empire et de limiter les deux effets secondaires de la catastrophe: le choléra et la malnutrition.

En associant l'aide humanitaire et l'aide au développement, l'UE est le principal donateur dans ce pays: elle s'est engagée à fournir 1,2 milliard d'euros pour aider le gouvernement haïtien dans tous les domaines, que ce soit à court ou à long terme. La Commission a promis de lui octroyer 522 millions d'euros et a débloqué plus de 358 millions d'euros.

Les États membres ont promis de débloquer un total de 201 millions d'euros au titre de l'aide d'urgence, tandis que la Commission européenne a octroyé une aide humanitaire de 160,5 millions d'euros en 2010 et 2011. Pour 2012, la Commission a dégagé 15,25 millions d'euros pour l'aide humanitaire en Haïti.