Dossiers à suivre

Flux RSSFlux RSS

Solidarité avec le Japon

Le 11 mars 2011, le Japon a été frappé par l'une des pires catastrophes de son histoire. L'Union européenne y a répondu avec un élan de compassion et de solidarité envers le peuple japonais. L'aide est également arrivée rapidement, l'UE a fourni une aide financière et en nature de 17 millions d'euros.

Des survivants sans abri font la queue pour recevoir de l’aide à Ercis, dans l’est de la Turquie. La neige qui recouvre l’Est de la Turquie complique les efforts de sauvetage et augmente la détresse des milliers de personnes devenues sans-abris à la suite du tremblement de terre dévastateur qui a fait plus de 530 morts à ce jour. © Belga / AFP / Adem Altan


Map Japan pdf - 92 KB [92 KB]


Un énorme tremblement de terre (l'un des cinq plus puissants jamais enregistrés) a déclenché un tsunami qui a dévasté la côte Nord-Est du Japon, détruisant des villes et forçant 300 000 personnes à quitter leur foyer.

Le séisme et le tsunami ont fait près de 16 000 morts et détruit la centrale nucléaire de Fukushima. Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire.

À la demande du Japon, l'Union européenne a déclenché son mécanisme de protection civile qui a permis de coordonner l'aide de l'UE et d'assurer une réponse européenne conjointe et ciblée. La commissaire Kristalina Georgieva a été la première personnalité politique internationale de haut niveau à se rendre au Japon après la catastrophe. Elle a été l'ambassadrice de la solidarité des Européens envers le peuple japonais et a réitéré l'engagement de l'UE à continuer d'aider le Japon.

La réponse de l'UE

La Commission européenne a compilé les offres d'aide à l'échelon européen et en a coordonné la logistique.

Dans les semaines qui ont suivi la catastrophe, 19 pays participant au mécanisme de protection civile de l'Union ont fourni une aide en nature et/ou financière au Japon. L'aide européenne comprend des denrées alimentaires, des couvertures, des jerrycans, des citernes à eau, des lits, des matelas, des sacs de couchage, des pompes et des générateurs électriques (voir la fiche d'information pour connaître la répartition par pays).

Près de 400 tonnes d'aide en nature ont été acheminées au Japon par l'intermédiaire du mécanisme de protection civile de l'UE, avant d'être distribuées aux régions les plus touchées.

Une équipe européenne de protection civile a été déployée au Japon quelques jours après le séisme pour coordonner la distribution de l'aide de l'UE.

La Commission a également acheminé une aide humanitaire de 10 millions d'euros par l'intermédiaire de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Cette contribution a permis de fournir, en partenariat avec la Croix-Rouge japonaise, des articles de secours à environ 18 000 personnes évacuées et à d'autres personnes se trouvant dans le besoin.

La réponse de l'UE est intervenue globalement à l'échelon européen, ce qui était indispensable compte tenu des conditions très difficiles sur le terrain et des opérations de secours complexes et de grande envergure au plan national.

L'UE et les autorités japonaises poursuivront leur coopération en matière de politiques d'aide humanitaire, d'opérations de secours d'urgence et de préparation aux catastrophes et de prévention.