Dossiers à suivre

Flux RSSFlux RSS

Famine au Sahel

La région africaine du Sahel (Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) est très exposée à l'insécurité alimentaire et une crise alimentaire, due à la sécheresse et exacerbée par les conflits, y sévit actuellement. La faim menace près de 19 millions de personnes.

Goutrane Saleh, 42 ans, ramasse ce qu'il reste de sa récolte de mil (c) BELGA/AFP/OXFAM

La Commission européenne a réagi rapidement à la crise au Sahel en prenant des mesures visant à contrer la famine. Elle est intervenue en trois phases: actions d'atténuation et de préparation à la crise (de novembre 2011 à février 2012), intervention d'urgence (de mars 2012 à octobre 2012) et mesures de relèvement/résistance (en cours).

Le pic de la crise est désormais passé mais les prix des denrées alimentaires restent très élevés. L'aide reste nécessaire pour protéger les populations plus pauvres qui ne peuvent pas se permettre d'acheter de la nourriture et des plantes pour la prochaine récolte.

L'Union européenne a débloqué plus de 431 millions d'euros pour répondre à la crise; la Commission européenne a alloué 337 millions d'euros de ses budgets d'aide humanitaire et de développement. Ces financements contribuent à faire sortir des millions de personnes de la zone menacée, notamment un million de bébés et un demi-million de mères enceintes et allaitantes qui sont confrontés à la malnutrition au cours des mois qui précèdent la prochaine récolte.

En plus d'atténuer la faim, la Commission européenne s'engage à améliorer la capacité de la population du Sahel à résister aux sécheresses à venir. Ses priorités à long terme dans la région consistent à assurer la sécurité alimentaire et à renforcer la résistance aux catastrophes.

C'est pourquoi la Commission, avec la communauté de l'aide humanitaire et du développement, les donateurs et les gouvernements de la région du Sahel, ont conclu un nouveau partenariat international en vue d'octroyer une aide à long terme au Sahel – AGIR SAHEL Ce partenariat vise à renforcer la résistance de la région aux crises à venir.

La Commission européenne est un pourvoyeur actif d'aide humanitaire au Sahel depuis 2007. Elle a alloué depuis lors plus de 225 millions d'euros à la lutte contre la malnutrition dans la région. Cela a donné des résultats importants: en 2010, la Commission a contribué à éviter une catastrophe semblable provoquée par la sécheresse au Sahel.