Dossiers à suivre

Flux RSSFlux RSS

Inondations au Pakistan

Un an après les pires inondations de la mousson depuis 80 ans, les populations vulnérables du Pakistan luttent toujours pour reconstruire leur vie et se remettre des conséquences de la catastrophe. L'Union européenne continue de soutenir les populations les plus touchées en leur fournissant une aide humanitaire généreuse. Plus de 20 millions de personnes ont été touchées par les inondations, plus de 1 900 personnes ont trouvé la mort et environ 12,5 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence.


En 2010, la Commission européenne a consacré 150 millions d'euros en aide humanitaire pour venir en aide aux personnes les plus nécessiteuses. Une enveloppe supplémentaire de 76 millions d'euros a été débloquée pour couvrir les besoins aigus permanents dans les zones touchées, notamment en matière de logement, d'eau et d'assainissement, d'alimentation, de rétablissement des moyens de subsistance et de soins de santé.


Inondations au Pakistan: un an plus tard

163 habitants de Kachelo attendant le bateau © UE

La situation en 2010

De graves inondations ont dévasté de vastes régions du Pakistan en juillet 2010 et ont provoqué des morts et des dégâts de grande ampleur. L'UE a immédiatement mobilisé une aide d'urgence, en fournissant aux personnes déplacées le minimum vital, notamment de l'eau potable et des soins médicaux. Le mécanisme européen de protection civile a été déclenché, la contribution humanitaire totale de l'UE s'élevant à 437 millions d'euros (150 millions d'euros fournis par ECHO et 287 millions provenant des États membres, dont près de 12 millions d'euros d'aide en nature). L'aide a été acheminée par le biais de l'ONU, des organismes de la Croix-Rouge et des ONG internationales et a été coordonnée avec les autorités pakistanaises.

L'ampleur de la catastrophe exige un soutien à long terme et la priorité de la Commission est désormais d'assurer une transition efficace entre les secours et la reconstruction.

Depuis fin juillet, les pluies continues et abondantes de la mousson au Pakistan ont causé les plus graves inondations survenues dans le pays depuis 1929. 1 752 personnes sont mortes, 2 701 ont été blessées et plus de 1,8 million de logements ont été endommagés ou détruits. Selon l'ONU, 12 millions de personnes avaient besoin d'une aide humanitaire dans le pays. Les inondations ont détruit les cultures, les moyens de subsistance, les installations gouvernementales, les routes, les ponts et d'autres types d'infrastructures dans de vastes régions du Pakistan. Les victimes étaient également menacées par de très graves épidémies car les maladies transmises par l'eau et par d'autres vecteurs (diarrhée/choléra et paludisme/dengue) étaient en hausse.

La réponse de l'UE

L'Union européenne, aussi bien la Commission que les États membres, a réagi de manière rapide et généreuse. La Commission a approuvé une première enveloppe de 30 millions d'euros, le 30 juillet, lorsqu'il est apparu que la mousson était grave. 10 millions d'euros supplémentaires ont été débloqués le 11 août comme mesure d'urgence. Le 18 août, une autre enveloppe de 30 millions d'euros a été annoncée, portant l'effort de secours de la Commission à 70 millions d'euros.

La Commission a déployé des experts dans la région pour évaluer les besoins sur le terrain et s'assurer que le financement était utilisé à bon escient et parvenait aux victimes des inondations. Le 5 août, le mécanisme européen de protection civile a été déclenché. De nombreux États membres ont offert une aide en nature. Pour coordonner cette aide, une équipe européenne de protection civile a été déployée à Islamabad, avant d'être renforcée le 19 août. Actuellement la direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO) dispose de 10 experts humanitaires dans le pays.

Soutien supplémentaire

Outre l'aide en nature fournie au gouvernement pakistanais par l'intermédiaire du mécanisme européen de protection civile, les États membres ont apporté une aide directe par l'intermédiaire du système des Nations unies, des organismes de la Croix-Rouge et des ONG internationales. Fin 2010, la réponse humanitaire européenne aux inondations du Pakistan - Commission et États membres - atteignait 240 millions d'euros.

La commissaire Georgieva s'est rendue au Pakistan du 23 au 27 août pour exprimer la solidarité de l'UE auprès du peuple et des autorités du Pakistan et a demandé que les travailleurs humanitaires aient pleinement accès aux personnes dans le besoin. La commissaire a également évalué la réponse humanitaire internationale continue avec les deux partenaires, à Islamabad et sur le terrain. Pendant son séjour au Pakistan, Mme Georgieva a publié un résumé de ses impressions sur le pays qui est disponible sur son blog.