This site has been archived on (12/11/2014)
12/11/2014

"Nous avons besoin d'une approche intégrée de la politique agricole au plan international"

Commissaire Dacian Cioloş

Ouvrant le premier groupe consultatif sur les aspects internationaux de la politique agricole, aujourd'hui (12 mars) à Bruxelles, Dacian Cioloş, le Commissaire européen en charge de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré : "les questions agricoles sont abordées au plan international à partir de nombreux angles d'approche différents et leurs composantes internationales deviennent de plus en plus importantes. Notre approche du commerce, du développement et de la durabilité ne peut pas être efficace si nous ne sommes pas cohérents et transparents. Une approche intégrée est nécessaire."

Dacian Cioloş a souligné que l'Union européenne souhaite renforcer sa collaboration avec la FAO indiquant : " l'Union européenne ne sera pas forte dans les enceintes internationales si elle n'est pas coordonnée. Si nous voulons faire entendre notre voix à l'échelle internationale, nous devons nous coordonner à l'échelle européenne. Il est important également d'aider les agriculteurs du Sud à s'organiser, à mettre en place des politiques agricoles simples, à inverstir, à promouvoir la recherche et l'innovation pour une agriculture durable et à assurer que la valeur ajoutée reste au niveau local".

Le Commissaire à l'Agriculture a ajouté : "il est important d'assurer que nos accords commerciaux n'affectent pas le développement local des agricultures et de promouvoir nos standards dans les négociations internationales".

Dacian Cioloş a également confirmé que l'Union européenne ne va pas abolir ces restitutions de façon unilatérale sans mouvement équivalent de nos partenaires, expliquant que "l'Union européenne a mis sur la table des négociations à l'OMC un engagement clair. Il faut voir un engagement parallèle de la part des autres pays développés".

A propos des discussions Rio+20, le Commissaire a indiqué : "je travaille étroitement avec le Commissaire Potočnik pour assurer que l'Union européenne est présente dans les négociations Rio+20 sur les questions du développement, d'environnement et de production alimentaire. Nous devons prendre en compte à la fois la perspective du Nord et la perspective du Sud".

Dernière mise à jour : 14/11/2014 |  Haut de la page