This site has been archived on (12/11/2014)
12/11/2014

La Commission statuera d'ici la fin de l'année sur la question du renforcement du secteur laitier

Conference "What future for Milk?" Brussels, 26/03/2010

Au cours de la conférence «Quel avenir pour le lait?» organisée à Bruxelles le 26 mars dernier, le Commissaire chargé de l'agriculture et du développement rural, Dacian Cioloş, a réitéré son idée de présenter un train de mesures législatives visant à améliorer le fonctionnement du secteur laitier, sans attendre les discussions sur l'avenir de la PAC après 2013. S'adressant à plus de 400 délégués de l’ensemble de la filière du lait, ainsi qu'à des intervenants du monde politique et administratif, le Commissaire est revenu sur la crise qui a durement frappé le secteur laitier l'année dernière. «Nous stabilisons lentement la situation grâce aux mesures de marché que nous avons mises en œuvre, telles que l'intervention publique et les aides au stockage privé, sans oublier l'importance des paiements directs pour le soutien des revenus agricoles», a souligné le Commissaire.

Il a également confirmé que les quotas ne constituaient pas une solution durable pour l'avenir du secteur laitier après 2015. «En bref, cette nouvelle situation appelle de nouveaux mécanismes adaptés au changement des conditions et à nos ambitions politiques», a-t-il déclaré. M. Cioloş en a appelé à une orientation durable vers le marché, avec des outils destinés à lutter contre l'extrême volatilité des prix, tout en respectant l'évolution naturelle des marchés

S'adressant aux journalistes après son discours d'ouverture, le Commissaire a de nouveau insisté sur le besoin de proposer des initiatives visant à améliorer le fonctionnement du secteur laitier. «Je tiendrai compte des recommandations du groupe de haut niveau sur le lait au mois de juin. Nous aurons ensuite une discussion sur les recommandations du Conseil agricole en juillet et j'espère pouvoir présenter un paquet législatif d'ici à la fin de l'année», a‑t-il déclaré. «Nous avons besoin de mesures immédiates efficaces sur le long terme», a-t-il expliqué.

En réponse aux questions des journalistes sur le type de mesures qu'il compte proposer, le Commissaire a indiqué qu'il attendait les recommandations du groupe de haut niveau. «Rien n'est exclu pour le moment. Il ne s'agira toutefois pas de mesures budgétaires, mais bien de mesures réglementaires».

Dernière mise à jour : 14/11/2014 |  Haut de la page