Cinquante ans d’amitié franco-allemande au service de l’Union européenne : un modèle pour d’autres réconciliations

Michel Barnier

« Il n’y aurait pas d’Europe sans réconciliation franco-allemande. (…) À l’heure où une nouvelle vision pour l’Europe est nécessaire, notre responsabilité est de veiller à ce que cette réconciliation demeure indispensable sans être exclusive, entraînante sans être contraignante, sincère sans être utopique ». Discours du Commissaire Barnier à l’Université pontificale grégorienne, à Rome.