Action pour le climat

Action pour le climat

Politique

La prévention des changements climatiques dangereux est une des grandes priorités de l’Union européenne. L'Europe ne ménage pas ses efforts pour réduire massivement ses émissions de gaz à effet de serre, tout en encourageant d’autres nations et régions à faire de même.

Objectifs clés de l’UE pour 2020

  • Réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990
  • Proportion de 20 % d'énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale
  • Augmentation de 20 % de l’efficacité énergétique

Objectifs clés de l’UE pour 2030

  • Réduction d'au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990
  • Proportion d'au moins 27 % d'énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale
  • Augmentation d'au moins 27 % de l’efficacité énergétique

Objectif à long terme

D'ici à 2050, l'UE compte réduire considérablement ses émissions, entre 80 et 95 % par rapport à 1990, dans le cadre des efforts qui doivent être réalisés collectivement par les pays développés.

En renforçant son efficacité énergétique et en réduisant ses émissions de carbone, l’Union européenne pourra également stimuler son économie, créer des emplois et renforcer sa compétitivité.

Empreinte carbone mondiale © Hemera

Mesures pour atteindre les objectifs climatiques

L’UE poursuit ces objectifs climatiques en combinant soutien financier et réglementation.

Soutien financier

  • Au moins 20 % du budget 2014-2020 de l'UE — soit 180 milliards d'euros — devraient être consacrés à la protection du climat. Ce soutien vient s'ajouter aux fonds provenant des différents États membres de l’UE.
  • L’UE finance des projets de démonstration dans le domaine de l'énergie à faibles émissions de carbone grâce à la vente de certificats d’émission. Il s'agit notamment de technologies visant à capturer le dioxyde de carbone émis par les centrales électriques et d'autres installations industrielles et à le stocker dans le sol (piégeage et stockage du dioxyde de carbone).

Réglementation

  • Le système d'échange de quotas d’émission de l'UE est le principal outil pour réduire, au moindre coût, les gaz à effet de serre émis par l'industrie.
  • Les États membres de l'UE sont tenus de soutenir les sources d'énergies renouvelables, telles que l'éolien, le solaire et la biomasse, afin d'atteindre les objectifs en matière d'énergie «verte».
  • Les États membres doivent réduire la consommation énergétique de leurs bâtiments et leurs industries doivent améliorer l'efficacité énergétique d'un large éventail d'équipements et d'appareils électroménagers.
  • Les constructeurs automobiles doivent réduire les émissions de CO2 de leurs nouveaux véhicules.

Adaptation au changement climatique

La Commission européenne a adopté une stratégie d'adaptation pour l'UE et elle souhaite que tous les États membres adoptent, d'ici à 2017, des plans nationaux pour tenir compte des inévitables répercussions du changement climatique. Un certain nombre d'États membres ont déjà élaboré des stratégies d'adaptation.

Voici quelques exemples de mesures d'adaptation:

  • utiliser moins d’eau;
  • adapter la réglementation en matière de construction;
  • construire des protections contre les inondations;
  • mettre au point des cultures susceptibles de mieux résister à la sécheresse.

Limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C

Le réchauffement de la planète doit être limité à moins de 2°C par rapport à la température moyenne de l'époque préindustrielle, afin de prévenir les conséquences les plus graves du changement climatique et les risques de modifications potentiellement catastrophiques de l'environnement à l'échelle de la planète.

En 1992, la quasi-totalité des pays du monde ont souscrit à cet objectif en adoptant la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCCC).

Pour atteindre cet objectif, le monde entier doit arrêter d'augmenter les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020 et les réduire de 60 % par rapport à 2010 d'ici à 2050.

Les données scientifiques les plus récentes suggèrent que, si rien n'est fait ou si l'on en fait trop peu pour réduire les émissions mondiales, le réchauffement climatique risque de dépasser l’objectif des 2 °C, voire d'atteindre 5 °C, d’ici à la fin du siècle.

Action au niveau international

L'UE est partie au  nouvel accord mondial sur le climat conclu en 2015 et qui doit être mis en œuvre à partir de 2020.

Elle s’est engagée à participer à la deuxième phase du protocole de Kyoto, de 2013 à 2020.

En tant que premier bailleur mondial d'aide au développement, l'UE apporte également une aide financière substantielle pour lutter contre le changement climatique.

Liens
L'information que vous recherchez est disponible dans la (les) langue(s) suivante(s):English (en)