Chemin de navigation

Saviez-vous que…

l'Union européenne est le moteur du protocole de Kyoto, qui vise à réduire la pollution de l'air responsable du réchauffement climatique? Les citoyens européens sont très soucieux de l'environnement. L'Union dirige les efforts de toute la planète pour préserver l'environnement et favoriser le développement durable. Il lui a fallu ces dernières années convaincre le plus de pays possible de rejoindre les Européens dans la lutte menée contre le changement climatique afin de respecter les termes du protocole, comme le font les Européens.

Les fonctionnaires de la Commission

Informer le citoyen

Le dialogue de la Commission avec les citoyens revêt de nombreuses formes. La Commission organise très souvent des consultations, mais elle fournit également des informations conviviales sur les principales politiques, par le biais de documents imprimés et de l’internet. Valerie rencontre chaque jour des citoyens à la recherche de renseignements sur l’environnement.

Valerie est née en 1965 à Dublin, en Irlande. Elle est bibliothécaire/éditrice.

Valerie O’Brien

Valerie et son mari ont quitté Dublin pour Bruxelles en 1990, lorsque celui-ci a obtenu un emploi au Parlement européen. Cinq ans plus tard, elle est entrée à la Commission, après avoir travaillé dans un cabinet international d’experts-comptables.

Engagée comme secrétaire dans le service chargé des transports, elle a ensuite cherché une fonction qui lui offre plus de contacts, davantage d'indépendance et plus de responsabilités. «La Commission offre de bonnes possibilités de ce point de vue. Si les chefs d’unité détectent un potentiel, ils s’efforcent de l’utiliser.» Valerie a découvert la fonction qu’elle recherchait au centre d’information du service chargé de l’environnement. «Je m’occupe de la production de nos publications, ce qui m’amène à être en rapport avec des fournisseurs extérieurs. Je traite également les demandes de publications faites par le grand public.»

«Nos publications ne sont pas techniques. Elles visent à expliquer la politique environnementale de façon simple, notamment dans des séries conçues pour les étudiants. Je veille en outre à ce que les demandes par courrier électronique reçoivent une réponse dans la limite des 15 jours ouvrables que la Commission s’est elle-même fixée. Ce n’est pas toujours facile, car nous recevons des centaines de demandes, qui sont souvent très techniques.»

L’après-midi, la bibliothèque du centre est ouverte au public. «Nous accueillons des visiteurs de toute l’Europe. Chaque jour est différent; on ne sait jamais qui va se présenter ou ce que les visiteurs recherchent. Bien souvent, les renseignements sont disponibles sur l’internet, mais le public ne sait pas toujours où chercher ni comment mener des recherches efficaces, ce qui fait qu’il se retrouve avec une quantité d’informations inutiles. J’aime beaucoup aider les gens à trouver exactement ce dont ils ont besoin.»

 

Les fonctionnaires de la Commission