Chemin de navigation

BEPA - Un nouveau départ

by Paola Colombo

Introduction

Le 9 mars 2010, le Collège a approuvé la réorganisation du Bureau des conseillers de politique européenne (BEPA). Cette décision fait suite à un examen complet de sa mission et de sa structure dans le but d'aboutir à un nouvel organigramme et à de nouvelles méthodes opérationnelles. Le service a été réorganisé afin de l'adapter aux besoins du Président et du Collège, en vue de recentrer sa mission et ses liens avec les principaux acteurs de la scène européenne.

Doté d'une dimension interdisciplinaire unique, le BEPA est le plus petit service autonome de la Commission européenne. Il est placé sous l'autorité directe du Président. C'est un grand privilège, mais aussi une grande responsabilité. L'autre originalité du BEPA au sein de la Commission européenne tient à ce que sa mission n'est pas tant liée à des activités quotidiennes qu'aux évolutions et aux tendances qui concernent l'élaboration des politiques à moyen et à long termes.

Le Bureau se compose d'une équipe professionnelle de conseillers, d'analystes des politiques et de personnel de soutien, dotés d’une solide expérience dans leur domaine afin de fournir au Président et au Collège des conseils stratégiques professionnels et ciblés.

Les origines du BEPA

Les origines de cette direction générale, que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de BEPA, remontent à 1989, lorsque la Commission européenne a mis en place la Cellule de prospective. Il s'agissait d'un petit "groupe de réflexion" composé de représentants de l'Union européenne qui étaient placés sous l'autorité directe du Président Jacques Delors. La principale tâche de la Cellule de prospective était de suivre et d'évaluer l'intégration européenne par l'étude des perspectives et des tendances structurelles à long terme, en s'appuyant notamment sur un réseau de contacts extérieurs avec les instituts de recherche spécialisés dans la prévision et la planification à long terme.

En mai 2000, Romano Prodi  a rebaptisé la Cellule de prospective en Groupe des conseillers politiques (GOPA). Le GOPA était placé sous son autorité directe et disposait de nouvelles ressources au sein de la Commission européenne et en dehors. Quatre domaines spécifiques lui ont été confiés: l'économie, les affaires sociales, les affaires étrangères et le dialogue avec les religions.

Avec la désignation de José Manuel Barroso à la fonction de Président de la Commission européenne en 2004, l'idée d'un groupe de conseillers qui lui soit rattaché a été maintenue et son fonctionnement amélioré. Le GOPA a été restructuré pour mieux répondre aux besoins du nouveau président. Il a été rebaptisé Bureau des conseillers de politique européenne (BEPA). Il a été structuré autour de trois équipes: politique, économique et sociétale.

Une nouvelle mission pour répondre à de nouveaux défis

Depuis 1989, le visage de l'Europe a considérablement changé. Cette transformation a eu un impact important non seulement sur le rôle du BEPA, mais aussi sur l'environnement dans lequel il opère, tant du point de vue institutionnel (nouveau traité, nouvelle dynamique interinstitutionnelle) que du point de vue de l'évolution des tendances (crise mondiale, évolution des exigences concernant la structure de l'Union européenne).

Dans ce contexte, le BEPA continuera de s'acquitter de ses tâches essentielles, c'est-à-dire assister et conseiller le Président pour des tâches spécifiques, l'information de la société civile, les activités institutionnelles dans le domaine de l'éthique des sciences et des nouvelles technologies et la poursuite du dialogue avec les religions, les Églises et les communautés de conviction.

Les études, l'éthique, les liens avec les groupes de réflexion, les universitaires, la société civile, les Églises et communautés de convictions: tous devraient servir à enrichir la politique plutôt que de constituer une finalité en eux-mêmes.

Par conséquent, la structure du BEPA, les groupes qu'il aborde et ses procédés ont été examinés et se précisent. Il est particulièrement important d'assurer une étroite coopération et une complémentarité entre les différents services qui offrent un soutien direct au Président.

En effet, la mission du BEPA complète celle du cabinet du Président et du service du porte-parole (SPP). Le cabinet assure la gestion quotidienne des activités politiques du Président et le SPP se consacre à l'information des médias. Le BEPA complète ce dispositif en apportant un soutien au cabinet sur des sujets spécifiques, en fournissant des conseils politiques à plus long terme, et en complétant les activités du SPP par son propre réseau de contacts auprès la société civile.

La réorganisation: principales caractéristiques

Une nouvelle structure

Pour tenir compte de tous ces éléments, le BEPA a été réorganisé, passant des trois domaines thématiques à une nouvelle structure de deux équipes:

  • L'équipe "Outreach", qui se compose des trois secteurs suivants:
    • «Global Dialogue» (Dialogue mondial) qui apporte un soutien au cabinet pour les questions liées aux relations extérieures. Ce secteur assure également la liaison entre les Églises et les communautés de foi afin de prendre en compte la dimension mondiale du dialogue interconfessionnel.
    • Le secteur «European Dialogue» (Dialogue européen) qui coordonne les contacts avec les groupes de réflexion et les universitaires sur les questions générales de l'intégration européenne, ainsi que les contacts dans les domaines de la culture et de l'art,
  • L'équipe «Analyse» fournit des analyses politiques et des conseils stratégiques généraux ou spécifiques à la demande du Président et du cabinet, en liaison étroite avec les structures similaires des autres services de la Commission européenne. Elle est également chargée de l'organisation de réunions régulières entre, d'une part, le Président et le cabinet et, d'autre part, les experts et les universitaires concernés. Elle gère notamment les organes consultatifs créés pour et par le Président et apporte son soutien au Conseiller scientifique en chef et au Groupe européen d'éthique des sciences et des nouvelles technologies.

Enfin, l'Unité Coordination qui fournit un soutien direct au Directeur général du BEPA et à son adjoint, est responsable de la coordination des activités horizontales et administratives.

Le Conseiller scientifique en chef

Dans son discours d'investiture devant le Parlement européen, le Président a annoncé la création d'un poste de Conseiller scientifique en chef (CSC) «dans le cadre d'une refonte complète de la manière dont les institutions européennes accèdent aux avis scientifiques et les utilisent». Le CSC fournira au Président, et à travers lui au Collège, «des avis scientifiques de sa propre initiative à chaque étape de l'élaboration et de la mise en application des politiques». Dans le même temps, le CSC informera régulièrement la Commission européenne des grandes évolutions scientifiques et technologiques qui peuvent avoir une influence sur les politiques de l'Union européenne et le processus décisionnel. Le CSC sera placé sous l'autorité directe du Président, tandis que le soutien administratif reviendra au BEPA.

Expertise externe et interne

Le Président et la Commission européenne dans son ensemble exigeront des travaux d'analyse et un engagement constructif avec les groupes de réflexion, les instituts de recherche et les universités. Le BEPA doit également jouer un rôle important dans la communication, à la fois grâce au travail des rédacteurs de discours du Président et à d'autres moyens de communication - rapports sur les politiques, documents, présentations et ateliers, par exemple. Ceux-ci devraient notamment être destinés aux chercheurs et aux faiseurs d'opinions, mais aussi, dans certains cas, au grand public.

Le travail du BEPA est axé sur les politiques et vise à produire des notes d'information et des conseils pertinents et opportuns. Le BEPA n'a pas la prétention d'avoir des réponses détaillées à toutes les questions ou à tous les problèmes politiques. Cependant, outre sa capacité à fournir des analyses et des conseils en interne, il offre la possibilité d'exploiter différentes sources d'expertise et de faciliter le dialogue entre les mondes universitaire et politique. Le BEPA a établi des liens solides avec les grands noms de la pensée européenne.

Il s'appuie en effet sur son groupe d'experts et son réseau externe et interne de contacts pour générer des idées et contribuer à ses activités. Pour y parvenir, le BEPA a besoin de professionnels réputés pour leur grande expertise.

Le BEPA doit être à même de réagir avec une grande souplesse à l'évolution des scénarios politiques pour mener à bien son travail. L'intégration temporaire de membres du personnel de la Commission ou de l'extérieur répond à cet objectif.

Le BEPA continuera à recevoir des contributions externes grâce à la mise en place d'un réseau opérationnel avec les centres politiques et les universités, et à une interaction régulière avec des experts de différents domaines.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

Vos suggestions

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Dernière mise à jour : 02/08/2012 | Top