Chemin de navigation

Les Belges: l'Europe est trop modeste pour l'éducation et la lutte contre la pauvreté

17-02-2012

Les Belges: l'Europe est trop modeste pour l'éducation et la lutte contre la pauvreté

A l'horizon de 2020, l'Europe devrait faire beaucoup plus pour l'éducation – la formation continue – la lutte contre la pauvreté. C'est ce que disent et pensent bien plus de Belges que d'autres Européens dans la nouvelle enquête d'opinion "Eurobaromètre" qui vient d'être publiée. Cette enquête a été menée entre le 5 et le 15 novembre 2011. Par rapport à la moyenne européenne (17%), les Belges sont 45% à estimer les objectifs de l'Union européenne en matière d'éducation à l'horizon de 2020 comme trop modestes. Seuls les Danois (47%) et les Suédois (69%) sont plus "sévères" encore.
Quant à l'objectif de réduire, d'ici 2020, de 25% le nombre d'Européens vivant sous le seuil de pauvreté, les Belges se distinguent également en comparaison des autres citoyens Européens : ils sont 38% à trouver cet objectif trop modeste (moyenne UE : 25%).

Les Belges veulent plus d'économie verte
Les Belges sortent également du lot pour ce qui est des opportunités de l'économie verte: ils sont 35% (moyenne UE: 31%) à dire que l'industrie européenne devrait profiter un maximum des opportunités d'une économie plus respectueuse de l'environnement.
Et ils sont également devant la moyenne européenne (46% contre 40%) pour réclamer de l'Union, toujours à l'horizon de 2020 un recours plus important aux sources d'énergie renouvelables.

Sortie de crise: Belges plus critiques
Si au printemps de 2011, près d'un Belge sur deux (46%) estimait que l'Union allait dans la bonne direction pour sortir de la crise et faire face aux nouveaux défis mondiaux, ils sont désormais 35% à dire le contraire (contre 24% au printemps).
Au niveau de l'UE, la moyenne des "mécontents" est de 31%.

Les Belges: mal informés sur les affaires européennes
Le sondage aboutit également à un paradoxe : si 75% des Belges s'estiment mal informés sur les politiques européennes, ils sont 64% à juger que l'information diffusée - surtout à la télévision – est suffisante!
Quand on leur demande quel média ils privilégient pour l'information sur l'Europe, les Belges plébiscitent très majoritairement la télévision: 86% pour le "petit écran" contre 66% pour la radio. La radio reste toutefois un vecteur d'information important en Belgique par rapport à la moyenne européenne (51%).

Médias sociaux boudés par les Belges
Si, en moyenne, 7 Belges sur 10 jugent que les informations européennes distillées par la télévision, la radio et les journaux sont objectives, le sondage révèle un autre phénomène qui mérite une mention spéciale. En effet, près de 4 Belges sur 10 ne sont pas du tout convaincus que les réseaux sociaux sont utiles comme moyen d'information politique! Ils occupent de loin la première place au "hit-parade" européen à être de cet avis.

    Aidez-nous à améliorer ce site

    Avez-vous trouvé l'information recherchée?
    OuiNon

    Que cherchiez-vous?

    Avez-vous des suggestions?

    Références