FR - NLheader

L'essentiel

L’Islande en froid avec l’Union européenne

Tanguy Verhoosel

18-07-2013

L’Islande, un partenaire difficile pour l’UnionL’Islande, un partenaire difficile pour l’Union

L’UE a conjuré l’Islande de clarifier rapidement ses intentions, ce 16 juillet, après qu’elle a décidé de suspendre les négociations d’adhésion à l’Union lancées en 2010.

La décision de geler les pourparlers, en attendant l’organisation d’un référendum, a été prise en mai par le très eurosceptique gouvernement de centre-droit récemment formé. Il est dirigé par Sigmundur David Gunnlaugsson, qui a rencontré à Bruxelles le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et celui du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Tout en affichant leur volonté de poursuivre, sous une forme ou sous une autre, le développement des relations entre l’UE et l’Islande, les deux responsables européens n’ont pas caché leur agacement. Le Portugais a demandé à Reykjavik de faire rapidement la «clarté» sur sa politique d’intégration européenne. « Il est dans notre intérêt commun d’éviter une longue période de doute », a ajouté le Belge.

Las ! Ils n’ont pas impressionné le Premier ministre islandais: la date du référendum n’a pas encore été fixée, leur a-t-il indiqué. Aucune décision ne sera prise avant que le Parlement islandais ait débattu, «à l’automne», d’un rapport «sur le développement de l’UE et des relations avec l’UE » que le gouvernement est en train de rédiger.

Il n’y a pas que l’attentisme de Reykjavik qui irrite l’Union – dont le pouvoir d’attraction semble désormais se limiter aux pays pauvres des Balkans…

L’Islande et l’UE entretiennent en effet une vieille polémique sur la pêche, qui a rebondi le 15 juillet. Plusieurs Etats de l’Union ont menacé l’Islande de « sanctions » au cas où elle n’imposerait pas à son imposante flotte de pêche de réduire ses prises de maquereaux dans l’Atlantique nord. Pour l’Islande, toutefois, ce serait tout simplement « illégal ».


Les articles signés n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position de la Commission européenne.

La Représentation de la CE en Belgique soutient la production d’un nouvel outil éditorial conçu par un groupe de journalistes belges afin de faire bénéficier les citoyens d'un nouvel éclairage sur l'actualité européenne vue de Belgique. Belgoview vous informe sur les politiques de l'Union européenne, leurs implications et résultats concrets pour la Belgique et ses citoyens.