FR - NLheader

L'essentiel

Feu vert aux négociations avec Washington

Régis Varenne

17-06-2013

Karel De Gucht pourra demander de nouvelles discussions sur l’« exception culturelle ».  Karel De Gucht pourra demander de nouvelles discussions sur l’« exception culturelle ».

Les ministres du Commerce ont donné leur accord : la Commission pourra négocier au nom de l’UE un – très controversé – accord de libre-échange avec Washington.

TTIP: Transatlantic Trade and Investment Partnership. C’est le petit nom du vaste accord grâce auquel les dirigeants des deux côtés de l’Atlantique espèrent relancer une croissance faiblarde - surtout en Europe. La chose ne sera pas simple. Avant même le coup d'envoi des négociations, les Européens se sont divisés sur le mandat à donner à la Commission, frisant le psychodrame lors d'une réunion de treize heures à Luxembourg.

Ces discussions préliminaires ont achoppé sur la fameuse « exception culturelle », c'est-à-dire le maintien de la culture hors du périmètre de la libéralisation. La France refusait obstinément qu'on y touche. Elle a obtenu gain de cause. Du moins partiellement, puisque le commissaire au Commerce, Karel De Gucht, pourra proposer de réviser le mandat s'il le juge nécessaire pour obtenir des concessions de Washington. La ministre française Nicole Bricq a averti que la France « dirait une nouvelle fois non » à toute atteinte à l'exception culturelle.

Si la culture a focalisé l'attention, les négociations porteront en réalité sur une large palette de sujets, dont certains sont tout autant polémiques. En matière agricole, l'Europe espère exporter ses produits haut-de-gamme, mais elle craint de devoir ouvrir ses portes aux poulets chlorés et aux OGM… Le chapitre sur l'investissement fait craindre à certains le lancement de coûteux arbitrages privés contre les Etats, par des multinationales mécontentes de nouvelles règles défavorables.


Les articles signés n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position de la Commission européenne.

La Représentation de la CE en Belgique soutient la production d’un nouvel outil éditorial conçu par un groupe de journalistes belges afin de faire bénéficier les citoyens d'un nouvel éclairage sur l'actualité européenne vue de Belgique. Belgoview vous informe sur les politiques de l'Union européenne, leurs implications et résultats concrets pour la Belgique et ses citoyens.