Navigation path

Recherche avancée Rechercher dans:    Audio    Photo    Video    Liste de plans


OU









Résultat(s) de recherche vidéo

tri par
14 Résultats
 1  sur  2 
I-155577
Ref: I-155577
Date: 16/05/2018

I-122712
Ref: I-122712
Date: 14/06/2016

I-090374
Ref: I-090374
Date: 12/06/2014

I-080583
Ref: I-080583
Date: 15/07/2013
Présentation par Harald Wögerbauer, membre de la Cour des comptes européenne, du rapport spécial n° 5/2013 "Les fonds de la politique de cohésion de l'UE consacrés aux routes sont-ils dépensés à bon escient?"
Harald Wögerbauer, membre de la Cour des comptes européenne, a présenté le rapport spécial n° 5/2013 de la Cour des comptes "Les fonds de la politique de cohésion de l'UE consacrés aux routes sont-ils dépensés à bon escient?" lors d'une conférence de presse le 15 juillet 2013 à Bruxelles.La Cour a vérifié si les objectifs des projets d'infrastructure routière cofinancés par les fonds de la politique de cohésion de l'UE ont été atteints à un coût raisonnable. L’audit a porté sur des projets routiers cofinancés en Allemagne, en Grèce, en Espagne et en Pologne. L'audit a montré que tous les projets contrôlés ont permis d’augmenter la capacité et la qualité des réseaux routiers et ont entraîné une réduction des temps de parcours, ainsi qu’un renforcement de la sécurité routière. Toutefois, les objectifs de développement économique n’étaient pas mesurables et aucune information n’est disponible concernant l’incidence des projets sur l’économie locale ou nationale. Pour la moitié des projets, la viabilité économique réelle, calculée sous la forme d’un rapport coûts-avantages fondé sur les coûts et l’utilisation réels, était considérablement inférieure aux prévisions effectuées lors de la phase de planification, qui s'appuyaient sur des coûts inférieurs et/ou un trafic plus important. La Cour a constaté que le rapport coût/efficacité des projets n'avait pas fait l'objet d'une attention suffisante.

I-080584
Ref: I-080584
Date: 15/07/2013

I-078214
Ref: I-078214
Date: 15/05/2013

I-075847
Ref: I-075847
Date: 15/01/2013
Déclaration de Szabolcs Fazakas, membre de la Cour des comptes européenne, sur la contribution du Fonds européen de développement (FED) à un réseau routier durable en Afrique sub-saharienne
Le 15 janvier 2013, Szabolcs Fazakas, membre de la Cour des comptes européenne, a présenté un rapport spécial sur la contribution du Fonds européen de développement (FED) à un réseau routier durable en Afrique subsaharienne, qui met en avant que les routes de la région sont mises à mal du fait d’un entretien insuffisant. La Cour a estimé, en conclusion, que l’aide octroyée par la Commission en vue d’assurer l’existence d’un réseau routier durable en Afrique subsaharienne était partiellement efficace. Les efforts des pays partenaires visités par la Cour sont insuffisants pour assurer la pérennité de l’infrastructure routière et les routes connaissent, à des degrés divers, une dégradation prématurée. La plupart d’entre eux ont adopté des réformes institutionnelles qui ont entraîné la création de fonds routiers et d’agences routières, et ont accompli des progrès sensibles en matière d’entretien des routes. Il reste cependant plusieurs problèmes à résoudre pour qu’un entretien approprié soit assuré dans tous les pays concernés. Bien que les dépenses consacrées à l’entretien des routes aient augmenté avec le temps dans tous les pays visités par la Cour, elles restent insuffisantes pour répondre aux besoins dans ce domaine. L’une des principales raisons en est la priorité accordée, dans le cadre des budgets nationaux, à la remise en état et à la modernisation du réseau routier plutôt qu’à son entretien. La promotion, par la Commission, de l’adoption et de l’application des réformes de la politique sectorielle qui sont nécessaires pour lever les obstacles à la mise en place d’un réseau routier durable en Afrique subsaharienne est partiellement efficace. La manière dont la Commission se sert des conditions auxquelles son soutien financier est subordonné produit un effet incitatif modéré. Cela a également des répercussions sur le dialogue politique, dont la Commission n'exploite pas pleinement les possibilités, bien qu’il ait permis d’accomplir des progrès dans certains domaines, notamment en ce qui concerne le cadre institutionnel et le financement de l’entretien des routes. La coopération technique financée par la Commission a eu moins de succès que ce que l’on pouvait attendre. La Cour recommande qu’à plusieurs égards, la Commission améliore le ciblage des ressources du FED et qu’elle exploite mieux les conditions dont sont assortis ses programmes, le dialogue politique avec les gouvernements des pays partenaires et la coopération technique, afin de rendre l’aide du FED au développement d’un réseau routier durable en Afrique subsaharienne le plus efficace possible.

I-071483
Ref: I-071483
Date: 09/11/2011

I-071273
Ref: I-071273
Date: 19/10/2011

I-071258
Ref: I-071258
Date: 19/10/2011

14 Résultats
 1  sur  2 


Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Demandez-nous !



Go to useful links page Liens utiles
ONU

Go to rss page Go to EU Tube page Go to twitter page Go to facebook page Go to contact page


Crédit © Union européenne, 2018