Extraits de la conférence de presse d'Olli Rehn, sur la communication de la CE sur les progrès réalisés dans la correction des déséquilibres macroéconomiques

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I086881   Durée: 05:18  Lieu: Bruxelles - CE/Berlaymont
Le 5 mars 2014, Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro, a donné une conférence de presse sur le paquet « gouvernance économique » d’hiver. La CE a publié le même jour les conclusions qui se dégagent de ses bilans approfondis portant sur les économies de 17 États membres. Dans le même document, elle évalue les progrès réalisés par ces États membres dans la correction de leurs déficits budgétaires et actualise les avis formulés en 2013 sur leurs projets de plans budgétaires.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Vue extérieure du bâtiment Berlaymont à Bruxelles 00:00:07
00:00:12 Arrivée d’Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro, à la conférence de presse 00:00:07
00:00:20 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : L’économie européenne progressera à un taux d’1,5 % cette année et de 2 % l’année prochaine. La reprise s’installe et commence à gagner tous les États membres, celle-ci reposant davantage sur la demande intérieure. Il reste, toutefois, des défis à relever. Bien que les risques par rapport aux prévisions soient plus équilibrés, le risque à la baisse est de se reposer sur nos lauriers. 00:00:38
00:00:58 Plan de coupe de la presse 00:00:05
00:01:03 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : En Italie, la dette publique élevée persistante pèse lourdement sur l’économie et inquiète quant au risque de retombées négatives sur le reste de la zone euro. Pour inverser la tendance, l’Italie devra afficher des excédents primaires pendant de nombreuses années et relancer la croissance. L’ajustement du solde structurel en 2014 risque d’être insuffisant compte tenu de la nécessité de réduire le taux d’endettement très élevé à un rythme approprié. 00:00:41
00:01:43 Plan de coupe d’un cameraman 00:00:05
00:01:48 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : Concernant la France, une action politique décisive est requise afin de vaincre les déséquilibres de ce pays. Le déficit commercial croissant reflète la baisse à long terme des parts de marché à l’exportation. En dépit des mesures prises pour encourager la compétitivité, il y a pour l’instant peu d’éléments attestant d’un rééquilibrage. Bien que les revenus aient augmenté en ligne avec la productivité récemment, le coût du travail demeure élevé et pèse sur les marges de bénéfice des entreprises et affaiblit leur capacité à investir. 00:00:43
00:02:31 Plan de coupe de l’assistance 00:00:04
00:02:36 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : En Allemagne, la persistance de la balance courante élevée est un signe de compétitivité économique extérieure forte, ce qui est positif mais implique aussi qu’une grande partie du revenu allemand est investie à l’étranger. Sur le plan intérieur, l’investissement privé et public est faible depuis longtemps, sapant le potentiel de croissance à long terme de l’économie. 00:00:37
00:03:13 Plan de coupe de l’assistance 00:00:04
00:03:17 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : L’Espagne a entrepris une action politique forte au cours de l’année précédente. Cela a favorisé un retour à la confiance et un ajustement qui lui a permis de ne plus présenter des déséquilibres excessifs. L’Espagne a renoué avec la croissance, mais des défis majeurs subsistent, notamment un très fort taux de chômage et un stock de dette encore trop élevé. 00:00:25
00:03:42 Plan de coupe de la presse 00:00:05
00:03:48 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : En Slovénie, alors que des progrès décisifs ont été accomplis pour remettre sur pied le secteur bancaire, d’autres défis exigent encore une action politique forte. Nous attirons également l'attention de la Slovénie sur le risque pour ce pays de ne pas atteindre les objectifs budgétaires. 00:00:20
00:04:08 Plan de coupe de l’assistance 00:00:05
00:04:13 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : La Croatie connaît une situation de baisse prolongée qui a mis au jour un certain nombre de risques externes et internes. Les entreprises publiques qui, dans certains secteurs, jouent encore un rôle prédominant et souvent ne sont pas restructurées, sont en général fortement endettées et peu rentables. 00:00:28
00:04:41 Plan de coupe de l’assistance 00:00:05
00:04:46 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : La Commission entend mener une surveillance plus poussée des politiques économiques recommandées par le Conseil aux États membres présentant des déséquilibres excessifs (Croatie, Italie et Slovénie), ainsi que pour les pays dont les déséquilibres requièrent une action politique décisive (Irlande, Espagne et France). 00:00:32
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2018