Extraits de la conférence de presse de Maria Damanaki, sur la lutte contre la pêche illégale

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I084107   Durée: 02:09  Lieu: Bruxelles - CE/Berlaymont
Le 26 novembre 2013, Maria Damanaki, membre de la CE chargée des Affaires maritimes et de la Pêche, a donné une conférence de presse au moment où la Commission européenne intensifiait sa lutte contre la pêche illégale. Elle a identifié le Belize, le Cambodge et la Guinée en tant que pays du tiers-monde non-coopérants à cet égard. Malgré le travail en étroite collaboration de la Commission avec les autorités des pays pour fixer des mesures de gestion de la pêche et de contrôle efficaces, ces trois pays n'ont pas encore surmonté les problèmes structurels et n'ont pas fait preuve d'un réel engagement pour s'attaquer au problème de la pêche illégale.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Plan de coupe du drapeau de l'UE 00:00:06
00:00:11 Arrivée de Maria Damanaki, membre de la CE chargée des Affaires maritimes et de la Pêche, à la conférence de presse 00:00:05
00:00:16 Extrait de l'intervention (en ANGLAIS) de Maria Damanaki : La première décision identifie donc trois pays, à savoir le Belize, le Cambodge et la Guinée en tant que pays non coopérants dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale. Nous avions déjà informé ces pays de cette possibilité en novembre dernier. Nous avons fait beaucoup d'efforts pour coopérer avec ces pays et pourtant les résultats ne sont pas là, car ils ne maîtrisent pas efficacement leurs flottes. Cela signifie que la Commission va proposer au Conseil des ministres de prendre une décision, et que si cette décision est prise, toutes les importations de pêche de ces pays seront interdites. 00:00:43
00:00:59 Un journaliste en train de travailler sur son ordinateur 00:00:06
00:01:05 Extrait de l'intervention (en ANGLAIS) de Maria Damanaki : Pour trois autres pays, je suis en train de débattre d'une nouvelle série de cartons jaunes que nous allons donner à la Corée, au Ghana et à Curaçao. Nous allons les avertir que s'ils ne coopèrent pas avec nous, nous allons suivre le même parcours. Ce sont des pays importants qui possèdent des flottes importantes. 00:00:25
00:01:30 Plan de coupe de l'assistance 00:00:06
00:01:36 Extrait de l'intervention (en ANGLAIS) de Maria Damanaki : Il ne s'agit pas de la législation européenne ; nous sommes en train de mettre en œuvre des règles internationales, des règles fixées par les Nations Unies et la FAO. Ces pays doivent donc respecter ces règles, je pense qu'ils peuvent le faire, nous coopérons avec eux, nous les aidons, pour qu'ils disposent de la législation appropriée et qu'elle soit appliquée là-bas. 00:00:28
00:02:03 Plan de coupe de l'assistance 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2017