Débat sur l'avenir de l'Europe, à Sofia: vox pops

Type: Reportage   Référence: I080903   Durée: 03:42  Lieu: Sofia
Le 23 juillet 2013, Viviane Reding, vice-présidente de la CE chargée de la Justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, et Rosen Plevneliev, Président de la Bulgarie, se sont réuni à Sofia, en Bulgarie, pour débattre avec plus de 250 citoyens sur l'avenir de Europe. C'est le 25e dialogue entre les citoyens d'une série d'événements dont les commissaires européens, les politiciens nationaux et locaux, ainsi que des membres du Parlement européen sont les titulaires dans l'ampleur et la largeur de l'Union européenne. Les réactions des citoyens pendant les dialogues aidera à guider la Commission car il dresse les plans d'une future réforme de l'UE. L'un des principaux objectifs des dialogues sera de préparer le terrain pour les élections européennes de 2014. Cette vidéo montre des entrevues avec des citoyens européens à Sofia, en expliquant ce qu'ils pensent de l'Europe.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Alexander Ivanov : Je pense que Viviane Reding est vraiment très engagée en faveur de l’unité de l’Europe et j’aimerais entendre ce qu’elle a à dire à la Bulgarie. La Bulgarie traverse de grandes difficultés et je crois que l’Europe peut nous permettre de surmonter les problèmes et de ressembler davantage aux Européens occidentaux. 00:00:31
00:00:36 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Nelly Ferdinandova : Nous faisons partie de l’Union européenne et notre pays a besoin d’aide. Nous ne pouvons faire face à nos problèmes, c’est pourquoi nous avons besoin d’une aide extérieure. 00:00:20
00:00:56 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Alexander Ivanov : Les Bulgares sont mécontents face à la situation actuelle. Ils veulent que les choses changent. Ils veulent participer davantage à l’élaboration des politiques. Je pense qu’ils vont découvrir la bonne façon de procéder et pour moi, c’est l’Europe. 00:00:20
00:01:16 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Viktoriya Hatova : Quand je lis les médias étrangers, je vois qu’ils présentent les manifestations comme un rassemblement festif ! Ce n’est pas du tout cela ! Les citoyens, les jeunes et les personnes âgées, accompagnés de leurs enfants, sont sortis dans la rue pour exprimer leur opinion sur notre gouvernement, la corruption et la fraude. Ils veulent changer tout le système. Et certains ambassadeurs ont donné leur opinion concernant les manifestants. Ils n’interfèrent pas dans notre politique, mais nous sommes une famille. Nous faisons partie de la famille européenne et ce qui se passe dans un pays a des retombées sur les autres pays. 00:00:47
00:02:02 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Iavor Borislavov Nikiforoff : Je crains que la meilleure chose que l’Europe et les responsables politiques européens puissent faire à l’heure actuelle, c’est de reconnaître que la corruption existe ! Nous ne l’aimons pas et nous soutenons le peuple bulgare. Nous ne soutenons pas le gouvernement bulgare. Nous voulons de nouvelles élections. Nous espérons que les Bulgares feront un meilleur choix cette fois-ci. 00:00:26
00:02:28 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Vasil Sotirov : C’est très important parce que cet événement semble un bon point de départ pour amorcer un dialogue national, quelque chose que le président a proposé pour sortir de la crise. Il ne s’agit pas que de la Bulgarie. Il faut que nous résolvions nos problèmes et la commissaire Reding a raison de dire que ce sont des problèmes que nous devons résoudre nous-mêmes parce que l’Union européenne peut aider. Elle a aussi vu que les Bulgares sont très engagés dans ce qui se passe en Europe, qu’ils ont une opinion passionnée sur pratiquement toutes les questions relatives à l’Europe d’aujourd’hui et de demain. Nous l’avons convaincue que les Bulgares sont des Européens. 00:00:47
00:03:15 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Alexander Krastev : Les institutions européennes doivent, selon moi, dire aux institutions bulgares comment faire de la politique et se rapprocher des citoyens. 00:00:13
00:03:28 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Alexander Krastev : Nous avons intégré l’Union européenne depuis peu, mais je crois que, dans les prochaines années, nous commencerons à nous sentir plus européens et à prendre part à l’élaboration des politiques européennes. 00:00:15
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2017