Mission de l'UE en Somalie

Type: Reportage   Référence: I080764   Durée: 21:26  Lieu: Mogadiscio | Hargeisa | Garowe | Mogadiscio - Aéroport international Aden Adde | Mogadiscio - Port
Le 16 septembre 2013, une conférence historique sur une nouvelle donne pour la Somalie s’est déroulée à Bruxelles, organisée conjointement par le gouvernement fédéral somalien et l’Union européenne, avec la participation des régions somaliennes, des membres du Parlement et de la société civile, ainsi que d’amis et de partenaires internationaux. La nouvelle donne est un ensemble de principes directeurs pour le développement d’États fragiles, un processus conduit par les pays qui renforce les capacités, l’appropriation et la responsabilité mutuelle, avec le soutien de la communauté internationale. Elle est axée sur cinq objectifs de consolidation de la paix et de l’État : politique inclusive, sécurité et État de droit, justice, fondations économiques, revenus et services. L’accord entre le pays récipiendaire et la communauté donatrice visant à guider la formation d’un partenariat entre toutes les parties afin de sortir le pays d’une situation de fragilité en constitue une composante majeure. Il s’agit d’un document concis et évolutif, fixant les principales priorités de la Somalie en matière de paix et de consolidation de l’État et recueillant l’engagement de tous les partenaires (Somalie et communauté internationale) à réaliser ces objectifs prioritaires dans les trois prochaines années. Il établit le cadre réglementant la planification, le soutien en matière politique et sécuritaire et les programmes d’aide au développement. La conférence a été le point de convergence des engagements de la communauté internationale et de la Somalie à mettre en œuvre les principes de la nouvelle donne. Elle s’est déroulée à un moment crucial pour le peuple somalien, lequel s’est engagé sur la voie de la réconciliation et de la reconstruction après des années de conflit. La Somalie est déterminée à appliquer les principes de la nouvelle donne pour sortir d’une situation de fragilité et aller de l’avant et la communauté internationale soutient le pays dans ses efforts.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Titre : Projet d’approvisionnement d’eau en ville, Hargeisa, Somalie : L’Union européenne participe au financement d’un projet d’approvisionnement d’eau en ville de Terre Solidali avec un budget de 1 020 000 euros et d’une durée de 30 mois, sa finalisation étant fixée au 01/12/2013. Le projet vise à améliorer les moyens de subsistance des ménages vulnérables dans les zones urbaines et périurbaines par le biais d’un approvisionnement en eau potable accru à des prix économiques et la création d’emplois. Il cherche à accroître les connaissances scientifiques et la disponibilité des ressources en eau douce souterraine en vue d’approvisionner 6 000 ménages vivant dans des quartiers pauvres au sud-ouest de Hargeisa. La plupart des centres urbains en Somalie souffrent d’un manque d’eau chronique. Les agences locales d’approvisionnement en eau ne répondent qu’à une partie de la demande, le reste de la population étant contrainte d’acheter de l’eau provenant de camions-citernes à des prix beaucoup plus élevés. Cet exemple à l’extérieur de Hargeisa montre le chantier d’amélioration d’un bassin de drainage des eaux visant à fournir de l’eau à des prix économiques aux établissements humains tels que le camp de déplacés internes SH Omer. 00:03:03
00:00:08 Vue du chantier d’un bassin de drainage des eaux (2 plans) 00:00:08
00:00:15 Point de presse donné par les représentants du service des eaux de Hargeisa 00:00:06
00:00:22 Plan de coupe d’un panneau « The Haraf-Ayaha Water Supply Project » (Projet d’approvisionnement en eau de Haraf-Ayaha) 00:00:03
00:00:25 Point de presse (2 plans) 00:00:10
00:00:35 Station de pompage en construction (2 plans) 00:00:05
00:00:40 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Khalif Abdillahi Hussein, conseiller technique du service des eaux de Hargeisa, disant que là où il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de vie. Certaines parties de la ville sont dépourvues d’un approvisionnement en eau. Seul le centre, où résident les populations riches, est approvisionné en eau potable. Le développement de la ville est donc entravé par le manque d’eau. Un travail de réflexion approfondi a été mené afin de trouver des sources d’approvisionnement supplémentaires pour la ville. Un projet de grande envergure a été lancé et ils espèrent que la production d’eau doublera en deux ans. 00:00:54
00:01:35 Vue générale de Hargeisa 00:00:04
00:01:39 Station de pompage en construction (3 plans) 00:00:17
00:01:55 Pancarte indiquant l’entrée du camp de déplacés internes SH Omer (2 plans) 00:00:06
00:02:01 Vues du camp de déplacés internes SH Omer (3 plans) 00:00:12
00:02:13 Femme buvant dans une tasse 00:00:04
00:02:17 Plan moyen d’un bulldozer travaillant sur le tracé de l’aqueduc (4 plans) 00:00:20
00:02:37 Plan moyen d’hommes au travail (3 plans) 00:00:12
00:02:50 Plan de coupe 00:00:03
00:02:52 Extrait de l’intervention (en SOMALIEN) de Maryama Aden Ali, résidente (60 ans), disant que c’est dur parce que l’eau est très chère et les sources sont très éloignées. 00:00:12
00:03:04 Personnes dans le camp SH Omer 00:00:04
00:03:08 Titre : Projet d’assistance juridique pour les femmes, Hargeisa, Somalie : Renforcer la société civil en promouvant les droits fondamentaux des femmes, en fournissant une aide juridique aux femmes victimes et en faisant mieux connaître les moyens d’accéder à la justice, en particulier dans les cas de violence de genre. D’une durée de 24 mois et d’une valeur de 300 000 euros, ce projet a été mis en œuvre par Caritas et le Conseil danois pour les réfugiés (CDR). 00:06:08
00:03:12 Vue générale de Hargeisa 00:00:05
00:03:17 Plusieurs plans de femmes à Hargeisa (3 plans) 00:00:18
00:03:35 Vue extérieure du bureau de l’Union européenne à Hargeisa (2 plans) 00:00:08
00:03:43 Présentation à la presse par le Conseil danois pour les réfugiés (3 plans) 00:00:16
00:03:59 Aides juridiques femmes travaillant pour le CDR (2 plans) 00:00:06
00:04:06 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Yasmin Mohamed Koali, aide juridique du service de protection du Conseil danois pour les réfugiés, disant que, auparavant, les victimes ne voulaient pas aller devant les tribunaux ni raconter ce qui leur était arrivé. Elles peuvent, à présent, bénéficier d’un conseil, raconter leur histoire à quelqu’un. Elles partagent davantage et leur cas peut être mené devant la justice. Ils ont gagné une affaire et les victimes ont désormais confiance dans la justice et veulent faire valoir leurs droits. 00:00:52
00:04:58 Plan de coupe d’une femme 00:00:04
00:05:02 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Ajien Mehamad Askin, aide juridique du service de protection du Conseil danois pour les réfugiés, disant que les victimes de violence de genre ou de toute autre violation des droits fondamentaux ne veulent généralement pas aller devant les tribunaux car elles ont honte et craignent d’être rejetées par la société. Mais si les tribunaux tenaient davantage compte des rapports médicaux, des enquêtes, ils pourraient obtenir de meilleurs résultats. 00:00:38
00:05:40 Plan de coupe des rues de Hargeisa (2 plans) 00:00:07
00:05:47 Titre : Projet d’éducation, Garoowe, Somalie : Intitulé « Education is Light » (L’éducation, c’est la lumière), ce projet vise à contribuer à mettre en place un système éducatif durable et cohésif en offrant des services pertinents à la majorité des groupes d’âge concernés dans le Puntland. Il cible 21 000 élèves (15 000 dans le primaire et 6 000 dans le secondaire) et s’étale sur trois ans avec un budget de 7 583 333 euros, la contribution de l’Union européen s’élevant à 6 825 000 euros. Ce projet est mis en œuvre (entre autres) par CARE et Save The Children. 00:00:04
00:05:50 Vue générale de Garoowe (3 plans) 00:00:12
00:06:03 Vue extérieure du Lycée Gambol (3 plans) 00:00:11
00:06:14 Drapeaux (2 plans) 00:00:06
00:06:20 Plan large d’une cour d’école (2 plans) 00:00:07
00:06:27 Élèves sortant de la salle de classe (3 plans) 00:00:11
00:06:38 Vue extérieure du « Girls Friendly Space » (espace réservé aux filles) établi par l’UE au Lycée Gambol (2 plans) 00:00:07
00:06:45 Plans intérieurs du « Girls Friendly Space » (espace réservé aux filles) (6 plans) 00:00:21
00:07:07 Extrait de l’intervention (en SOMALIEN) de Nasrin Muctar Gerzi, élève au Lycée Gambol, disant que si on enseigne à une fille, on enseigne à l’ensemble de la communauté, mais si on enseigne à un garçon, on n’enseigne qu’à une seule personne. L’éducation des filles est très importante pour la société parce que les filles sont des mères, des sœurs et des tantes. 00:00:13
00:07:19 Ahmed Abdullahi, coordinateur du projet « Education Is Light » (L’éducation, c’est la lumière) de CARE Somalie 00:00:03
00:07:23 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Ahmed Abdullahi disant que ce projet vise essentiellement à renforcer l’aptitude du ministère de l’Éducation à établir un système éducatif efficace à tous les niveaux : enseignements primaire, secondaire et supérieur, formation et éducation basique pour adultes. Deuxièmement, il aborde la question de l’accès, de l’accès équitable à tous ces niveaux d’enseignement. Troisièmement, il améliore les compétences des enseignants afin qu’ils puissent dispenser un enseignement de qualité. Il cible 15 000 enfants dans l’enseignement primaire et 6 000 élèves du secondaire, ainsi que 4 800 personnes dans l’enseignement non formel. Ils s’attachent également à garantir un enseignement de qualité à tous ces niveaux, en particulier en ce qui concerne les filles, et à améliorer les structures éducatives telles que les salles de classe, les bureaux, les installations sanitaires et les espaces dédiés aux filles. Il pense que lorsque tous leurs objectifs seront atteints et que les capacités du ministère et des communautés seront renforcées, les filles bénéficieront d’un plus grand accès à l’éducation. Tout cela grâce à la mobilisation. 00:01:07
00:08:30 Enfants à l’école (3 plans) 00:00:07
00:08:37 Sahro Ahmed, conseillère technique sur les questions de genre au Lycée Gambol, parlant à une élève 00:00:04
00:08:41 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Sahro Ahmed disant qu’ils se focalisent beaucoup sur l’éducation, l’éducation de qualité, l’éducation des filles. Tout se passe remarquablement bien comparé aux années de guerre ou à celles préalables au conflit. Ils obtiennent des résultats comme le prouvent les nombreuses données dont ils disposent. En 2010, le taux de scolarisation des filles était de 27 %. Il est passé à 47 % en 2013 dans le Puntland. Le nombre de filles scolarisées a augmenté. C’est un bon début. 00:00:30
00:09:11 Filles marchant 00:00:05
00:09:16 Titre : Projet de développement des médias, Garoowe, Somalie : Mis en œuvre par Relief International, ce projet vise à accroître le fonctionnement, la participation et la paix de la société civile en favorisant l’établissement de médias somaliens indépendants dans le Puntland. Les principaux objectifs de ce projet sont la formation et le développement des capacités, la formation de commissions de sensibilisation aux médias et l’établissement d’un centre de formation et de ressource dédié aux médias à Garoowe. Il cherche à améliorer le droit à la liberté et à doter les journalistes somaliens de compétences et de techniques leur permettant d’instaurer des normes professionnelles de qualité au service du pays et de la construction de la paix. 00:02:26
00:09:20 Vues générales de Garoowe (4 plans) 00:00:18
00:09:38 Extérieur du Centre de formation des médias (2 plans) 00:00:07
00:09:45 Plans intérieurs : allocution de bienvenue à la presse et aux responsables politiques (5 plans) 00:00:23
00:10:08 Plan de coupe du panneau "This media training and resource centre for Somalia was founded by European Union and implemented by Relief International" (Ce centre somalien de formation et de ressource dédié aux médias a été créé par l’Union européenne et mis en œuvre par Relief International) 00:00:03
00:10:11 Femmes travaillant dans la station de radio située dans le centre des médias (4 plans) 00:00:17
00:10:28 Plan extérieur : journalistes et responsables politiques 00:00:03
00:10:30 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Burhan Ahmed Dahir, secrétaire général de l’association des médias du Puntland, disant que ce projet est important et utile pour les journalistes somaliens. Les professionnels qui suivent une formation de journaliste ou qui travaillent dans les médias sont très jeunes, manquent de compétences et n’ont suivi aucun enseignement formel. Ce projet de centre pour la formation des journalistes permettra de combler toutes ces lacunes et de créer des médias dotés de journalistes ayant bénéficié d’un enseignement professionnel. 00:00:45
00:11:15 Plan de coupe 00:00:03
00:11:18 Extrait de l’intervention (en SOMALIEN) d’Ahmed Sheikh Jama, ministre de l’Information du Puntland, disant que ce projet met à la disposition des journalistes une plateforme leur permettant d’acquérir une formation professionnelle appropriée, de qualité et crédible, contribuant à la promotion de leur travail et à la diffusion d’informations très fiables qui éclaireront la prise de décision. 00:00:20
00:11:38 Soldat à Garoowe 00:00:03
00:11:42 Titre : Projet de fabrication, Hargeisa, Somalie : Ce programme vise à réduire les déchets des abattoirs et à créer des emplois grâce à la réutilisation de sous-produits de l’industrie de la viande tels que les os, la graisse et les abats. Les os de chameaux servent à fabriquer du savon et de l’artisanat. Quarante personnes ont été formées dans le cadre de ce programme. Elles ont bénéficié d’une aide pour former une association et ont reçu des commandes de plus 80 000 pains de savon de l’Éthiopie. 00:03:20
00:11:44 Chameaux sur le marché de Hargeisa (2 plans) 00:00:09
00:11:53 Plan large de Hargeisa 00:00:06
00:11:58 Extérieur du centre de formation SOMDA (2 plans) 00:00:07
00:12:05 Femme remuant une cuve remplie d’os et de graisse de chameau (4 plans) 00:00:15
00:12:20 Gros plan du savon fini 00:00:03
00:12:23 Fabricant de savon 00:00:12
00:12:34 Fabrication du savon (6 plans) 00:00:22
00:12:56 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Said Ibrahim Farah, vice-président de la Somaliland Meat Development Association (SOMDA), disant qu’ils tentent de créer une toute nouvelle activité. Auparavant, ils jetaient tous les sous-produits issus du bétail, mais désormais ils les utilisent pour fabriquer des produits utiles qui peuvent engendrer de grands profits. Ils sont très reconnaissants et très heureux d’acquérir ces connaissances grâce aux donateurs et ils encouragent leurs apprentis à partager leur savoir. 00:00:38
00:13:34 Cornes de bétail 00:00:03
00:13:38 Trous réalisés dans des os de chameau pour faire des colliers (4 plans) 00:00:13
00:13:51 Morceaux d’os en cours de polissage (2 plans) 00:00:06
00:13:57 Morceaux d’os polis 00:00:04
00:14:01 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Cyprien Biaou, coordinateur du secteur bétail à la FAO Somalie, disant qu’ils espèrent générer de nouveaux moyens de subsistance durables, que les gens pourront conserver même lorsque la FAO ne sera plus là ou lorsque les donations cesseront. Grâce à ce projet, ils ont compris qu’ils pouvaient créer une activité et des emplois, gagner leur vie à partir de produits qui étaient habituellement jetés. L’enthousiasme autour de ce projet n’a fait que croître. Au départ, les gens ne comprenaient pas les enjeux, mais l’équipe a bénéficié d’un soutien continu qui a permis de les mettre sur la bonne voie. Ils sont désormais à même d’entreprendre des choses de leur propre chef. C’est à cela que doivent servir le développement et le renforcement des capacités des gens que vous aidez. 00:00:58
00:14:59 Gros plan d’un bracelet 00:00:03
00:15:02 Titre : Projet de stabilisation, Muqdisho, Somalie : Le projet vise à contribuer à la stabilisation de la Somalie en neutralisant la menace d’explosion et en favorisant l’accès et la récupération. Le budget total est de 13 000 000 d’euros pour une durée de 15 mois. Le programme se concentre sur le retrait des mines et des restes explosifs de guerre, en particulier à Muqdisho. Un sonar sous-marin est déployé dans les installations portuaires telles que le nouveau port de Muqdisho. En outre, le partenaire chargé de l’exécution du programme, le Service d’action antimines des Nations unies (UNMAS), entend renforcer la capacité de réaction de l’unité de neutralisation des explosifs et munitions (NEM) du gouvernement somalien par le biais de formations. 00:04:04
00:15:04 Plan intérieur d’un aéronef de l’Union européenne 00:00:03
00:15:07 Plan aérien de la ville de Muqdisho 00:00:10
00:15:17 Véhicule blindé (Casper) près du port de Muqdisho 00:00:04
00:15:21 Troupes ougandaises de l’Union africaine dans un véhicule blindé (2 plans) 00:00:08
00:15:29 Soldats dans le nouveau port de Muqdisho (2 plans) 00:00:13
00:15:42 Police somalienne formée à la neutralisation des explosifs et munitions en milieu sous-marin 00:00:04
00:15:46 Chien détecteur d’explosifs 00:00:02
00:15:48 Navires au port 00:00:04
00:15:52 Bateau de l’UNMAS au port (2 plans) 00:00:06
00:15:58 Équipage sur le bateau s’apprêtant à quitter le port avec le sonar sous-marin (jaune) (5 plans) 00:00:19
00:16:16 Personnes regardant 00:00:03
00:16:19 Départ du bateau de l’UNMAS (3 plans) 00:00:10
00:16:28 Vue intérieure d’un véhicule blindé (2 plans) 00:00:08
00:16:36 Personnel de l’UNMAS sensibilisant les enfants et les familles aux dangers des mines et des restes explosifs de guerre dans un camp de personnes déplacées à Muqdisho (9 plans) 00:00:31
00:17:07 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Valentina Auricchio, chef de la section Construction de l’État et Réforme du secteur de la sécurité à la délégation de l’UE au Kenya – Mission de l’UE en Somalie, disant que l’UE s’est engagée activement dans un certain nombre de domaines visant à stabiliser la Somalie : sécurité, fourniture de services et rétablissement des structures de l’État. Les progrès accomplis dans ces différents domaines permettront de stabiliser le pays. L’UE utilise différents instruments : le Fonds européen de développement, mais aussi des instruments spécifiques comme l’instrument de stabilité axé sur les situations de crise. Grâce au programme de stabilisation, l’UE a préparé le terrain pour l’utilisation d’instruments de développement sur le plus long terme. L’UE joue un rôle majeur dans la zone, libérée progressivement du contrôle d’Al-Chabab, pour stabiliser la région. 00:00:52
00:17:59 Police somalienne suivant une formation dans le nouveau port de Muqdisho 00:00:05
00:18:04 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Kjell Ivar Brelli, conseiller en développement des capacités de l’UNSOMA, disant que, concernant le soutien à la sécurité, l’UNSOMA est en train de former, d’équiper et d’encadrer les équipes de police chargées de la neutralisation des explosifs et munitions : cinq équipes à Muqdisho, deux à Baidoa et deux bientôt à Beledweyne. Ils ont formé cinq équipes dans le Somaliland et une dans le Puntland. En outre, ils travaillent à la détection d’explosifs dans le port. Ils comptent sept chiens détecteurs d’explosifs, chacun avec un maître somalien, qui aident le gouvernement à réaliser des tâches de vérification, le cas échéant. 00:00:50
00:18:54 Plan moyen de la formation de chiens détecteurs d’explosifs (2 plans) 00:00:11
00:19:05 Titre : Réunion avec la société civile, Muqdisho, Somalie : Des membres de la presse et des responsables de l’UE ont rencontré des membres de la société civile à l’aéroport de Muqdisho. 00:02:21
00:19:11 Plusieurs membres de la société civile somalienne rencontrent la presse internationale et des représentants de l’UE à l’aéroport de Muqdisho (8 plans) 00:00:37
00:19:48 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de Halima Ismail Ibrahim, présidente de la coalition de la société civile somalienne, disant que le nouvel accord signifie une nouvelle façon de collaborer avec une communauté et un gouvernement auxquels les donateurs viennent en aide. Il coordonne trois secteurs : le gouvernement, les citoyens et les donateurs. La société civile fait partie intégrante du processus du nouvel accord. Elle peut réellement faire quelque chose parce qu’elle fait partie du groupe de travail de haut niveau du nouvel accord. Elle participe donc au processus de prise de décision avec les autres partenaires. 00:01:00
00:20:48 Plan de coupe d’un soldat 00:00:04
00:20:51 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Abdullahi Mohamed Shirwa, président des Somalia South-Central Non State Actors (Soscensa), disant qu’il est très optimiste. Les Somaliens sont très créatifs. Il est très optimiste quant à la capacité des Somaliens à s’unir pour former une république somalienne et à proposer des idées magnifiques et les appliquer. Il est très optimiste quant aux possibilités de la Somalie de devenir un véritable État dans cette partie de l’Afrique, en dépit des moments difficiles qu’ils traversent. 00:00:29
00:21:21 Plan de coupe : drapeaux de l’Union africaine et de la Somalie 00:00:05
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2018