Conseil européen, Bruxelles, 27-28/06/2013

Type: Best-of   Référence: I080370   Durée: 00:21:53  Lieu: Bruxelles - Conseil/Justus Lipsius
Les chefs d'État ou de gouvernement de l'UE se sont réunis à Bruxelles les 27 et 28 juin 2013 pour une réunion du Conseil européen. Ils se sont mis d'accord sur une approche globale pour lutter contre le chômage des jeunes, fondée sur les mesures concrètes suivantes: accélération de l'Initiative pour l'emploi des jeunes, avec une concentration des efforts en début de période; accélération de la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse; renforcement de la mobilité des jeunes et de la participation des partenaires sociaux. Le Conseil européen s'est également penché sur les moyens de stimuler l'investissement et d'améliorer l'accès au crédit. Il a appelé à la mobilisation des ressources européennes, y compris celles de la BEI; et il a lancé un nouveau "Plan d'investissement" pour soutenir les PME et dynamiser le financement de l'économie. La stabilité financière s'améliore, mais l'UE et ses États membres doivent prendre d'autres mesures pour remettre l'Europe solidement et durablement sur les rails de la croissance et de l'emploi. L'assainissement des finances publiques et les politiques favorisant une croissance durable et l'emploi se renforcent mutuellement. Il faut dans le même temps agir avec davantage de détermination, à tous les niveaux, pour faire progresser les réformes structurelles et stimuler la compétitivité et l'emploi. C'est dans ce contexte que le Conseil européen a approuvé les recommandations par pays destinées à orienter les politiques et les budgets des États membres, concluant ainsi le Semestre européen de 2013. Le Conseil européen a également évalué les progrès accomplis dans le cadre de l'union bancaire, qui constitue un élément essentiel de la stabilité financière et du bon fonctionnement de l'UEM.Enfin, le Conseil européen a présenté les prochaines étapes du renforcement de l'architecture de l'UEM et demandé que les travaux se poursuivent sur toutes ces questions d'ici sa réunion de décembre. Le Conseil européen a accueilli chaleureusement la Croatie, qui sera membre de l'Union européenne à compter du 1er juillet 2013. Il a également félicité la Lettonie, qui remplit désormais les critères de convergence prévus dans le traité et pourra donc adopter l'euro le 1er janvier 2014. Le Conseil européen a approuvé les conclusions et recommandations du Conseil sur l'élargissement et le processus de stabilisation et d'association.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Générique et titre 00:00:20
00:00:20 Titre 00:00:05
00:00:20 1. ARRIVÉES 00:13:01
00:00:25 DÉCLARATION de Mark Rutte, Premier ministre néerlandais, (en NÉERLANDAIS) disant que le gouvernement néerlandais va travailler sur un budget pour 2014. 00:00:18
00:00:43 Mark Rutte entre dans le bâtiment du Conseil (2 plans) 00:00:07
00:00:50 Arrivée de David Cameron, Premier ministre britannique, et DECLARATION (en ANGLAIS) sur le cadre financier pluriannuel (CFP), disant qu'ils doivent s'en tenir à l'accord conclu en février et protéger le rabais britannique; disant qu'il faudrait faire à Bruxelles comme au Royaume-Uni, c'est-à-dire contrôler les dépenses, s'assurer de vivre selon ses moyens, se rendre plus compétitifs, se débarrasser de la réglementation et faciliter la création d'emplois pour les entreprises. (3 plans) 00:00:37
00:01:27 Arrivée de Mariano Rajoy Brey, président du gouvernement espagnol (4 plans) 00:00:19
00:01:46 Arrivée de Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois, ministre d'État, ministre des Finances, et DÉCLARATION (en ANGLAIS) disant que la Croatie va enrichir l'UE; l'Europe ne serait pas complète sans la Croatie; donc nous accueillons très chaleureusement la Croatie; également vu les récents événements historiques dans les Balkans; c'est une joie de voir la Croatie réintégrer la famille européenne. (3 plans) 00:00:41
00:02:27 Arrivée de François Hollande, président de la République française, et DÉCLARATION (en FRANÇAIS) disant que la France doit conduire la réforme des retraites, non pas parce que l'Europe le demande mais parce qu'il existe un déséquilibre depuis trop longtemps, des injustices qu'il faut corriger; cette réforme est utile pour les finances publiques et nécessaire pour les générations futures. (5 plans) 00:00:40
00:03:07 Arrivée de Robert Fico, Premier ministre slovaque (3 plans) 00:00:13
00:03:20 Arrivée de Petr Nečas, Premier ministre tchèque (4 plans) 00:00:17
00:03:37 Arrivée de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) (3 plans) 00:00:13
00:03:51 Arrivée d'Enrico Letta, Premier ministre italien (2 plans) 00:00:18
00:04:08 Arrivée de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne (4 plans) 00:00:12
00:04:21 Arrivée de Jyrki Katainen, Premier ministre finlandais, et DÉCLARATION (en ANGLAIS) sur une proposition du président de la Commission européenne qui est sur la table depuis un an, disant qu'il ne sait pas quel argent serait utilisé, du budget européen ou non, et ce que cela signifierait. (2 plans) 00:00:39
00:04:59 Arrivée d'Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, et DÉCLARATION (en ALLEMAND) disant qu'ils vont d'abord discuter du cadre financier pluriannuel; elle espère qu'ils parviendront à un accord; ce serait une bonne nouvelle pour être en mesure de prévoir des mesures; ensuite ils débattront du chômage des jeunes avec les partenaires sociaux; troisièmement, ils examineront les moyens de développer l'Union économique et monétaire, à travers les budgets publics, des politiques les plus communes sur les banques et davantage de coordination en matière de politique économique; l'Allemagne et la France ont fait des propositions; il s'agit d'améliorer notre compétitivité avec vue sur la concurrence mondiale; il ne s'agit pas d'offrir plus d'argent; s'il y a des mesures contraignantes, alors on peut être solidaires; mais il faut d'abord en créer les conditions propices par l'amélioration de la compétitivité. (4 plans) 00:01:35
00:06:34 DÉCLARATION de Dalia Grybauskaité, présidente de la Lituanie, (en ANGLAIS) disant qu'ils vont avoir des discussions très concrètes sur le chômage des jeunes; il s'agit d'environ 6 milliards d'euros en deux ans; ils vont rapidement poursuivre ces projets. 00:00:19
00:06:54 Arrivée d'Alenka Bratušek, Première ministre slovène (3 plans) 00:00:06
00:07:00 Arrivée de Martin Schulz, président du Parlement européen, et DÉCLARATION (en FRANÇAIS) disant que ce Conseil sera consacré à la croissance et la lutte contre le chômage; l'investissement, surtout dans le soutien pour les petites et moyennes entreprises, avec le projet de la Commission pour le budget 2014, est baissé à 20%; c'est un compromis mais un début pour une amélioration considérable de la structure budgétaire de l'UE. (4 plans) 00:00:37
00:07:37 Arrivée d'Elio Di Rupo, Premier ministre belge, et DÉCLARATION (en FRANÇAIS) disant que lutter contre le chômage des jeunes est bien sûr fondamental mais ce n'est qu'une étape; il faut retrouver le chemin de la prospérité, de la croissance et lutter contre l'ensemble du chômage. 00:00:28
00:08:05 DÉCLARATION par Fredrik Reinfeldt, Premier ministre suédois, (en ANGLAIS) disant qu'il est satisfait des négociations; une discussion avec le Parlement européen doit encore avoir lieu; ce sont des questions très importantes pour la Suède parce que le pays n'a pas l'euro ou le MES donc il faut que ses conditions nationales spécifiques soient respectées. 00:00:29
00:08:33 Arrivée de Valdis Dombrovskis, Premier ministre letton, et DÉCLARATION (en ANGLAIS) disant qu'il y a pas mal de questions importantes pour la Lettonie à l'ordre du jour de ce Conseil, comme le chômage et l'union bancaire, mais la question la plus importante pour la Lettonie est les conclusions du Conseil relatives à l'adhésion de la Lettonie à la zone euro à compter du 1er janvier 2014; ils espèrent des conclusions très positives du Conseil et une décision finale positive le 9 juillet lors du Conseil ECOFIN. (3 plans) 00:00:45
00:09:18 Arrivée de Nicos Anastasiades, président de Chypre (3 plans) 00:00:07
00:09:25 DÉCLARATION de Werner Faymann, chancelier fédéral autrichien, (en ALLEMAND) disant qu'il y a un accord sur le cadre financier pluriannuel; c'est la base pour les investissements dans les États membres et c'est nécessaire pour la croissance et l'emploi. 00:00:46
00:10:11 Arrivée de Pedro Passos Coelho, Premier ministre portugais (3 plans) 00:00:14
00:10:25 Arrivée d'Antonis Samaras, Premier ministre grec, et DÉCLARATION (en ANGLAIS) disant que le défi majeur auquel nous sommes confrontés en Europe est le chômage et en particulier le chômage des jeunes; dans des pays comme la Grèce, le chômage a vraiment explosé et cela cause des problèmes pour la cohésion sociale de la société; il faut penser différemment, et essayer de trouver des solutions qui incluent des mesures drastiques prises immédiatement. (3 plans) 00:00:59
00:11:23 Arrivée de Plamen Oresharski, Premier ministre bulgare (2 plans) 00:00:19
00:11:42 Arrivée de Helle Thorning-Schmidt, Première ministre danoise (2 plans) 00:00:09
00:11:51 Arrivée de Joseph Muscat, Premier ministre maltais 00:00:08
00:11:59 Arrivée de Zoran Milanović, Premier ministre croate (3 plans) 00:00:20
00:12:19 Arrivée de Traian Băsescu, Premier ministre roumain (2 plans) 00:00:10
00:12:30 Arrivée de Donald Tusk, Premier ministre polonais 00:00:12
00:12:42 Arrivée d'Andrus Ansip, Premier ministre estonien 00:00:10
00:12:52 Arrivée de Viktor Orbán, Premier ministre hongrois (3 plans) 00:00:13
00:13:05 Arrivée d'Enda Kenny, Premier ministre irlandais et président en exercice du Conseil de l'UE (3 plans) 00:00:16
00:13:21 Titre 00:00:05
00:13:21 2. TOUR DE TABLE 00:02:30
00:13:26 Arrivée de Herman van Rompuy, président du Conseil européen 00:00:06
00:13:32 Andrus Ansip, Donald Tusk et José Manuel Barroso 00:00:04
00:13:36 Angela Merkel 00:00:02
00:13:38 David Cameron 00:00:05
00:13:43 Jean-Claude Juncker, Zoran Milanović et Alenka Bratušek 00:00:06
00:13:50 Helle Thorning-Schmidt 00:00:00
00:13:50 Plan de coupe d'un cameraman 00:00:05
00:13:54 Herman van Rompuy 00:00:03
00:13:58 David Cameron 00:00:05
00:14:02 Antonis Samaras 00:00:04
00:14:07 Angela Merkel 00:00:03
00:14:09 Plan de coupe de cameramen 00:00:02
00:14:11 Angela Merkel 00:00:04
00:14:15 François Hollande et Enrico Letta 00:00:06
00:14:22 Fredrik Reinfeldt, Pedro Passos Coelho et Werner Faymann 00:00:07
00:14:29 François Hollande et David Cameron 00:00:08
00:14:36 Martin Schulz 00:00:06
00:14:42 Mariano Rajoy Brey 00:00:04
00:14:46 José Manuel Barroso et Helle Thorning-Schmidt 00:00:03
00:14:49 Nicos Anastasiades et Herman van Rompuy 00:00:04
00:14:52 Donald Tusk 00:00:03
00:14:55 Joseph Muscat et Robert Fico 00:00:03
00:14:58 Traian Băsescu, Enda Kenny, Fredrik Reinfeldt 00:00:07
00:15:05 Jean-Claude Juncker 00:00:04
00:15:09 Angela Merkel, Enrico Letta et Mark Rutte 00:00:05
00:15:14 François Hollande discutant avec Elio Di Rupo, et vues générales de la réunion (2 plans) 00:00:07
00:15:22 José Manuel Barroso et Herman van Rompuy 00:00:04
00:15:26 Vue générale de la réunion 00:00:10
00:15:36 Zoran Milanović et Viktor Orbán 00:00:04
00:15:40 Vue générale de la réunion 00:00:10
00:15:50 Titre 00:00:05
00:15:50 3. PHOTO DE FAMILLE 00:02:26
00:15:55 Photo de famille (7 plans)de gauche à droite,au 1er rang: Robert Fico, Jean-Claude Juncker, Enrico Letta, José Manuel Barroso, Nicos Anastasiades, Traian Băsescu, Enda Kenny, Herman van Rompuy, Dalia Grybauskaitė, François Hollande, Martin Schulz, Antonis Samaras, Valdis Dombrovskis, Mark Rutte, et Uwe Corsepius, secrétaire général du Conseil de l'UE;au 2e rang: Zoran Milanović, Helle Thorning-Schmidt, Donald Tusk, Viktor Orbán, Elio Di Rupo, Mariano Rajoy Brey, Fredrik Reinfeldt, Petr Nečas, Alenka Bratušek, Pedro Passos Coelho, Angela Merkel, Jyrki Katainen, Werner Faymann, Plamen Oresharski, Andrus Ansip, David Cameron, et Joseph Muscat. 00:02:21
00:18:16 Titre 00:00:05
00:18:16 4. EXTRAITS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE FINALE 00:03:44
00:18:21 Herman van Rompuy et José Manuel Barroso 00:00:05
00:18:26 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que le moment est historique pour les Balkans et pour l'Europe dans son ensemble; non seulement nous accueillons la Croatie comme nouvel État membre, mais nous avons également décidé d'ouvrir des négociations d'adhésion avec la Serbie et nos relations avec le Kosovo ont connu un développement important; ces deux dernières décisions sont la conséquence directe de l'accord courageux auquel Belgrade et Pristina sont parvenues en avril 2013; la première conférence intergouvernementale avec la Serbie aura lieu en janvier 2014 au plus tard; dans le même temps, le mandat de négociation en vue de la conclusion d'un accord de stabilisation et d'association avec le Kosovo a été adopté. 00:00:47
00:19:14 Vue générale de la conférence de presse 00:00:05
00:19:19 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il salue particulièrement la décision de fixer une date pour le début des négociations avec la Serbie; c'est un événement historique; on utilise très souvent le mot historique de manière abusive, mais ceci est historique; n'oublions pas ce qui s'est passé il n'y a pas si longtemps dans cette partie de l'Europe avec l'une des guerres les plus violentes que nous ayons vu et nous allons maintenant entamer des négociations avec la Serbie; dans le même temps, l'UE ouvre les négociations pour un accord de stabilisation et d'association avec le Kosovo; il s'agit aussi d'une reconnaissance du processus de dialogue dans lequel les deux parties se sont engagées, ainsi qu'une démonstration de la force d'attraction de l'Union européenne. 00:00:47
00:20:06 Plan de coupe du public 00:00:05
00:20:11 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que la Commission a poussé énergiquement le dossier de l'union bancaire; une étape importante a été franchie avec l'accord du Conseil sur une approche commune pour s'occuper des banques en faillite sans dépendre du contribuable; cela doit être finalisé d'ici à fin 2013 au plus tard, ce qui signifie un accord complet entre le Conseil et le Parlement européen; la Commission européenne présentera sa proposition pour un mécanisme de résolution unique; cela permettra d'assurer une prise de décision européenne efficace en ce qui concerne les banques en difficulté selon le mécanisme de surveillance unique; il s'agit de s'assurer que ce sont les banques qui paient pour leurs erreurs et non pas les citoyens. 00:00:42
00:20:53 Plan de coupe d'un photographe 00:00:06
00:20:59 DÉCLARATION d'Enda Kenny (en ANGLAIS) disant qu'il est particulièrement approprié d'avoir discuté de la question du chômage des jeunes lors de la dernière réunion du Conseil de la présidence irlandaise; cela s'inscrit tout à fait dans les piliers définis pour cette présidence, à savoir, stabilité, croissance et emploi; ce qu'il était prévu de faire à partir du 1er janvier 2013 était de mener une présidence très efficace et de mettre en œuvre les accords et les décisions faites politiquement au plus haut niveau par le Conseil européen; il est très important que les citoyens dans toute l'Union voient que les décisions prises par les dirigeants politiques sont effectivement poursuivies et que les engagements pris sont conclus et semblent se produire. 00:00:41
00:21:40 Départ des intervenants 00:00:13
00:21:53 Droits d'auteur 00:00:07
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016
© European Union, 2016