Sommet du G8, Irlande du Nord, 17-18/06/2013

Type: Best-of   Référence: I-079553   Durée: 10:31:34  Lieu:
Fin de production: 19/06/2013
Le 39e Sommet du G8 a eu lieu les 17 et 18 juin 2013 au Lough Erne Resort à Enniskillen, en Irlande du Nord, sous présidence britannique. L'Union européenne était représentée par José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et Herman van Rompuy, président du Conseil européen. Les chefs d'État ou de gouvernement du G8 étaient: David Cameron, Premier ministre britannique, Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, François Hollande, président de la République française, Enrico Letta, Premier ministre italien, Barack Obama, président des États-Unis, Stephen Harper, Premier ministre canadien, Shinzō Abe, Premier ministre japonais, et Vladimir Poutine, président de la Russie. Ils ont eu une bonne discussion sur l'économie mondiale. Tous les dirigeants ont convenu que la priorité urgente est de promouvoir la croissance et l'emploi, en particulier pour les jeunes et les chômeurs de longue durée. Tout en reconnaissant que la situation économique s'est améliorée depuis le dernier sommet du G8 en mai 2012, ils s'accordent sur la nécessité de continuer à soutenir la reprise mondiale en soutenant la demande, en assurant des finances publiques saines et en accomplissant des réformes structurelles. La discussion du G8 de la politique étrangère s'est concentrée en profondeur sur la crise effroyable en Syrie. Les dirigeants de l'UE ont souligné la nécessité de faire pression pour une solution politique par la convocation d'une conférence de Genève II dès que possible et de traiter simultanément et de toute urgence la crise humanitaire grave qui s'intensifie et qui menace également la stabilité régionale. Tous les dirigeants du G8 ont saisi et renforcé l'élan dans la lutte mondiale contre l'évasion fiscale et la fraude fiscale. Le G8 a lancé un appel fort pour une plus grande transparence. Par ailleurs, en marge du Sommet, José Manuel Barroso et Herman van Rompuy ont lancé avec Barack Obama les négociations historiques pour un partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (Transatlantic Trade and Investment Partnership - TTIP) entre l'Union européenne et les États-Unis. Toujours en marge du Sommet, José Manuel Barroso et Herman van Rompuy ont eu l'occasion de tenir une réunion trilatérale avec Shinzō Abe afin de s'entretenir des relations entre l'UE et le Japon.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Générique et titre 00:00:20
10:00:20 1. AMBIANCE GÉNÉRALE 00:05:09
10:00:20 Titre 00:00:05
10:00:25 Vues aériennes du Lough Erne Resort, Enniskillen, Irlande du Nord, Royaume-Uni (4 plans) 00:01:53
10:02:18 Vues générales (2 plans) 00:00:04
10:02:22 Policiers assurant la sécurité lors du Sommet du G8 (8 plans) 00:00:37
10:02:59 Entrée du Lough Erne Resort (3 plans) 00:00:14
10:03:14 Vues générales du Lough Erne Resort (5 plans) 00:00:27
10:03:41 Presse (2 plans) 00:00:09
10:03:51 Vue extérieure du Lough Erne Resort 00:00:09
10:04:01 Arrivée de journalistes au Lough Erne Resort (2 plans) 00:00:08
10:04:09 Vue extérieure du centre de presse 00:00:07
10:04:16 Camionnettes de la presse 00:00:04
10:04:21 Vues du Lough Erne Resort et des journalistes se préparant pour le Sommet (4 plans) 00:00:20
10:04:41 Journalistes et cameramen (3 plans) 00:00:12
10:04:54 Journaliste filmant le plan du bâtiment 00:00:04
10:04:59 Vues du centre de presse (6 plans) 00:00:30
10:05:29 2. ARRIVÉES A L’AÉROPORT 00:01:38
10:05:29 Titre 00:00:05
10:05:34 Herman van Rompuy, président du Conseil européen, sortant de l'avion 00:00:37
10:06:12 José Manuel Barroso, président de la CE, sortant de l'avion et posant pour un photographe 00:00:55
10:07:08 3. ACCUEIL OFFICIEL 00:06:44
10:07:08 Titre 00:00:05
10:07:13 David Cameron, Premier ministre britannique, accueille José Manuel Barroso; poignée de main (9 plans) 00:00:53
10:08:06 David Cameron accueille Herman van Rompuy; poignée de main (9 plans) 00:01:02
10:09:08 David Cameron accueille Enrico Letta, Premier ministre italien (3 plans) 00:00:27
10:09:36 David Cameron accueille Shinzō Abe, Premier ministre japonais (4 plans) 00:00:36
10:10:12 David Cameron accueille Stephen Harper, Premier ministre canadien (3 plans) 00:00:29
10:10:42 David Cameron accueille Angela Merkel, chancelière fédérale allemande (4 plans) 00:00:37
10:11:20 David Cameron accueille François Hollande, président de la République française (6 plans) 00:00:49
10:12:09 David Cameron accueille Vladimir Poutine, président de la Russie (3 plans) 00:00:35
10:12:44 Vue d'ensemble du Lough Erne Resort 00:00:13
10:12:58 David Cameron accueille Barack Obama, président des États-Unis (9 plans) 00:00:54
10:13:52 4. DÉJEUNER DE TRAVAIL 00:00:22
10:13:52 Titre 00:00:05
10:13:57 Tour de table du déjeuner de travail: François Hollande et Enrico Letta 00:00:03
10:14:01 Vue d'ensemble (2 plans) 00:00:10
10:14:11 Herman van Rompuy et José Manuel Barroso 00:00:03
10:14:15 5. DÉCLARATION DE JOSÉ MANUEL BARROSO 00:01:10
10:14:15 Titre 00:00:05
10:14:20 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que c'est son neuvième Sommet du G8 et qu'il peut comparer les discussions aux Sommet du G8 avec les discussions au sein du G20; ces discussions sont plus informelles, plus intimes, plus profondes bien sûr en raison du format plus informel de la réunion; en fait, les débats du G8 ont été dans de nombreux cas couronnés de succès; disant qu'il se souvient par exemple précisément que lors du Sommet du G8 à Gleneagles, au Royaume-Uni, les discussions ont été extrêmement fructueuses dans certains domaines importants concernant le changement climatique et le développement; d'une manière générale, le G20 est maintenant considéré comme le premier forum international pour la coopération économique; il est plus représentatif; disant qu'il ne voit pas de contradiction entre les discussions sous ce format plus intime et ce qu'ils ont à faire et décider sous le format plus structuré du G20; disant qu'il est également impatient de participer au Sommet du G20 à Saint-Pétersbourg en septembre 2013. 00:01:05
10:15:25 6. EXTRAITS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE (premier jour) 00:04:57
10:15:25 Titre 00:00:05
10:15:30 Arrivée de Herman van Rompuy et José Manuel Barroso 00:00:05
10:15:35 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant qu'aux partenaires du G8, ils vont préciser qu'en ce qui concerne l'Europe, la situation s'est améliorée en termes de stabilité financière et que la priorité est de sortir l'Europe de la crise économique; l'euro n'est plus menacé d'existence; la stabilité financière a été rétablie; les déficits ont été réduits de moitié; la compétitivité s'améliore et - en conséquence - les exportations se redressent. 00:00:30
10:16:05 Plan de coupe des orateurs 00:00:03
10:16:09 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) sur la Syrie: disant que l'UE est convaincue que nous sommes à un moment critique; après des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et réfugiés, nous sommes face à une société syrienne fracturée et radicalisée, une situation de crise affectant et même menaçant toute la région; l'initiative russo-américaine récente de lancer un processus politique de négociations, sur la base des principes de Genève de juin 2012, constitue la meilleur - et seule possible - chance de mettre fin à ce conflit pour lequel il n'existe pas de solution militaire. 00:00:42
10:16:51 Plan de coupe d'un photographe 00:00:03
10:16:55 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que l'UE et ses États membres continuent d'être le principal acteur international dans la lutte contre la crise humanitaire en Syrie et dans la région; nous avons fourni plus de 700 millions d'euros d'aide et un récent paquet supplémentaire de 400 millions a été annoncé par la Commission le 6 juin, donc l'UE est le principal donateur avec plus de 1 milliard d'euro; sans perspective de paix, le nombre de réfugiés pourrait atteindre 3,5 millions d'ici à la fin de 2013. 00:00:36
10:17:31 Plan de coupe des orateurs 00:00:04
10:17:36 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant qu'il attend de ce G8 un message positif pour l'économie mondiale en ce qui concerne la croissance, la création d'emplois et la lutte contre le chômage; il attend un engagement fort à promouvoir la paix en Syrie, plongée dans une guerre civile dramatique; il attend un message clair sur la détermination mondiale à promouvoir la transparence et la lutte contre la fraude fiscale et l'évasion fiscale; et enfin, il attend des progrès significatifs en matière de libre-échange, avec le TTIP entre l'UE et les États-Unis fixant la tendance. 00:00:33
10:18:10 Vue générale des orateurs 00:00:04
10:18:14 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que l'UE vise l'équité en poursuivant l'ouverture du commerce entre les économies libres et ouvertes; le commerce est un moteur essentiel pour la croissance, l'emploi et le développement; ce sommet devrait donner un signal sans équivoque que cela vaut la peine de fournir tous les efforts possibles pour approfondir les relations commerciales et renforcer la transparence mondiale en matière de commerce; disant qu'il se réjouit que l'UE, sur la base d'un consensus de tous les États membres, vient d'accepter un large mandat pour entamer les négociations avec les États-Unis sur le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement; de concert avec le président Obama, ils vont donner le feu vert pour le début des négociations entre les Etats-Unis et l'UE. 00:00:45
10:18:59 Plan de coupe de cameramen 00:00:04
10:19:04 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que lors de ce sommet il est question d'équité dans la façon dont les impôts sont payés par les particuliers et par les entreprises; l'évasion fiscale et l'évitement coûtent aux États membres de l'UE environ 1 billion d'euros chaque année; la facture mondiale est beaucoup plus élevée; disant qu'il attend de ce Sommet du G8 un signal fort montrant qu'ils sont prêts à rechercher ceux qui ne respectent pas les règles du jeu et à les tenir responsables; disant que l'UE souhaite l'équité à travers une plus grande transparence en ce qui concerne la gouvernance foncière, les industries extractives, les données ouvertes. 00:00:34
10:19:38 Plan de coupe de journalistes 00:00:05
10:19:43 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que les accords commerciaux bilatéraux de l'UE ne sont pas en contradiction avec ses ambitions multilatérales et ne remplacent certainement pas son engagement à l'Organisation mondiale du commerce et au programme de Doha pour le développement; en effet, ils sont un tremplin vers une libéralisation du commerce mondial et un renforcement du système commercial multilatéral plus importants; l'UE est pleinement engagée avec ses partenaires pour conclure un accord commercial de l'OMC à Bali en décembre avec pour base la facilitation des échanges commerciaux, offrant un impact positif énorme pour les pays en développement et les pays les moins avancés. 00:00:34
10:20:17 Vue générale de Herman van Rompuy et José Manuel Barroso 00:00:05
10:20:22 7. CONFÉRENCE DE PRESSE UE/ÉTATS-UNIS SUR LE COMMERCE 00:05:49
10:20:22 Titre 00:00:05
10:20:27 DÉCLARATION de David Cameron (en ANGLAIS) disant qu'il a toujours dit que tout l'intérêt de cette réunion à Lough Erne était de tirer vers le haut les économies des pays du G8 et stimuler la croissance et la prospérité dans le monde pour faire une réelle différence dans la vie des gens; et il n'existe aucun moyen plus puissant pour y parvenir que de stimuler le commerce; et il n'y a pas de meilleur moyen que de lancer ces négociations sur un accord historique entre l'UE et les États-Unis; un accord qui peut ajouter jusqu'à une centaine de milliards de livres à l'économie de l'UE, 80 milliards de livres à l'économie américaine et autant que 85 milliards de livres pour le reste du monde; il faut être clair sur ce que ces chiffres pourraient vraiment signifier: 2 millions d'emplois supplémentaires, plus de choix et des prix plus bas dans nos magasins; il s'agit de ce qui pourrait être le plus grand accord commercial bilatéral de l'histoire, un accord qui aura un impact plus grand que tous les autres accords commerciaux sur la table réunis. (4 plans) 00:01:01
10:21:29 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que c'est un jour spécial pour les relations entre l'UE et les États-Unis; les négociations d'un partenariat transatlantique de commerce et d'investissement vont commencer; très franchement, en 2010, très peu aurait parié que les deux partenaires seraient en mesure de lancer des négociations sur un accord de libre-échange ambitieux UE/États-Unis trois ans plus tard; quand les équipes de la Commission européenne et des États-Unis se rencontreront pour le premier tour de négociations en juillet 2013, ce sera le début d'une entreprise commune d'une réelle importance stratégique. (4 plans) 00:00:38
10:22:07 Plan de coupe de Herman van Rompuy, Barack Obama et José Manuel Barroso 00:00:05
10:22:13 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que les autorités de réglementation doivent créer des liens plus rapidement et plus systématiquement; le climat économique exige d'unir les forces et de faire plus avec moins; plus important encore, ce faisant, nous resterons des acteurs forts sur la scène mondiale qui fixent les normes pour le 21e siècle; disant que, dès lors, du côté européen, il appelle les législateurs, en particulier le Parlement européen, les régulateurs, la société civile, à jouer un rôle constructif et engagé dans ces négociations; les milieux d'affaires des deux côtés de l'Atlantique, en particulier, ont été d'ardents défenseurs du libre-échange et des investissements entre l'Europe et les Etats-Unis. (3 plans) 00:00:40
10:22:53 Plan de coupe de Herman van Rompuy et Barack Obama 00:00:06
10:23:00 DÉCLARATION de Barack Obama (en ANGLAIS) disant que la relation États-Unis/UE est la plus importante du monde; elle représente près de la moitié du PIB mondial; les États-Unis et l'UE entretiennent des relations commerciales pour environ un billion de dollars en biens et services chaque année; ils investissent près de 4 billions de dollars dans l'économie de l'autre; et tout cela représente environ 13 millions d'emplois des deux côtés de l'Atlantique; et ce partenariat potentiellement révolutionnaire approfondirait ces liens; il augmentera les exportations, réduira les obstacles au commerce et à l'investissement; dans le cadre de stratégies de croissance plus larges au sein des deux économies, il soutiendra des centaines de milliers d'emplois des deux côtés de l'océan. 00:00:35
10:23:35 Vue générale des orateurs 00:00:05
10:23:41 DÉCLARATION de Barack Obama (en ANGLAIS) disant qu'il va y avoir des sensibilités des deux côtés; il va y avoir de la politique des deux côtés; mais s'ils peuvent regarder au-delà des préoccupations étroites afin de rester concentrés sur la perspective générale, l'importance économique et stratégique de ce partenariat, il a bon espoir qu'ils puissent atteindre le type d'accord complet de haut niveau que le système commercial mondial les encourage à développer. 00:00:23
10:24:04 DÉCLARATION de Barack Obama (en ANGLAIS) disant que l'Amérique et l'Europe ont fait des choses extraordinaires ensemble avant; il croit qu'ils peuvent forger une alliance économique aussi forte que leurs alliances diplomatiques et de sécurité, qui ont bien sûr été les plus puissantes de l'histoire; et, ce faisant, ils peuvent également renforcer le système commercial multilatéral; donc ce partenariat transatlantique de commerce et d'investissement va être une de ses priorités et de celles de son gouvernement; il est important que tout se passe bien et cela signifie résister à la tentation de réduire leurs ambitions ou d'éviter les questions difficiles juste dans l'intérêt d'avoir un accord. (2 plans) 00:00:33
10:24:38 Plans de coupe des orateurs (2 plans) 00:00:07
10:24:46 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que les Etats-Unis et l'Europe savent tous deux qu'il n'existe pas de solutions magiques; les récentes turbulences économiques le soulignent; mais s'ils ne peuvent pas s'attendre à récolter de nouveaux emplois aujourd'hui, ils peuvent planter les graines pour les emplois de demain; et c'est exactement de cela dont il s'agit avec un accord commercial; ensemble, l'Europe et les États-Unis sont l'épine dorsale de l'économie mondiale; ouvrir davantage cet espace aux opportunités pour les entreprises et les consommateurs est tout simplement le bon sens; non seulement leurs propres économies, mais aussi celles de leurs partenaires commerciaux en bénéficieront; les ramifications positives iront même au-delà de l'économie en tant que telle. (2 plans) 00:00:39
10:25:25 Plan de coupe de David Cameron 00:00:03
10:25:29 DÉCLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que les économies du monde entier deviennent de plus en plus interdépendantes; cela rendra le monde plus sûr; ce qui est en jeu avec une zone de libre-échange transatlantique, est d'ancrer le rôle de l'Europe et de l'Amérique en tant que normalisateurs pour le monde, au-delà des spécifications de produits, en imposant une force positive dans l'élaboration de la manière dont nous travaillons, et la manière dont nous vivons notre vie quotidienne; cela revêt une importance stratégique clé; l'Atlantique n'est pas le passé, c'est aussi l'avenir. (3 plans) 00:00:36
10:26:05 Les orateurs quittent la salle de presse 00:00:06
10:26:12 8. TOUR DE TABLE 00:00:40
10:26:12 Titre 00:00:05
10:26:17 José Manuel Barroso 00:00:06
10:26:23 Vues d'ensemble du tour de table (4 plans) 00:00:29
10:26:52 9. RÉUNION TRILATÉRALE CONSEIL/CE/JAPON 00:00:31
10:26:52 Titre 00:00:05
10:26:57 José Manuel Barroso, Shinzō Abe et Herman van Rompuy posant pour les photographes 00:00:21
10:27:18 Plan de coupe d'un photographe 00:00:02
10:27:21 Plan de coupe d'un cameraman 00:00:02
10:27:23 10. PHOTO DE GROUPE 00:01:11
10:27:23 Titre 00:00:05
10:27:28 Arrivée des chefs d’État ou de gouvernement du G8 pour la photo de groupe (5 plans) 00:00:22
10:27:51 Photo de groupe du G8 (4 plans), de gauche à droite: José Manuel Barroso, Shinzō Abe, Angela Merkel, Vladimir Poutine, David Cameron, Barack Obama, François Hollande, Stephen Harper, Enrico Letta, et Herman van Rompuy 00:00:31
10:28:23 Départ des chefs d’État ou de gouvernement du G8 (3 plans) 00:00:12
10:28:35 11. TOUR DE TABLE 00:00:41
10:28:35 Titre 00:00:05
10:28:40 Vues d'ensemble du tour de table (2 plans) 00:00:36
10:29:17 12. DÉCLARATION DE JOSÉ MANUEL BARROSO 00:02:23
10:29:17 Titre 00:00:05
10:29:22 DÉCLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que ce sommet du G8 a été un succès; c'était le neuvième Sommet du G8 auquel il participait, donc il est en mesure de comparer avec les autres; il a été très efficace; le triple agenda - commerce, transparence et fiscalité équitable - était un bon choix; en ce qui concerne le commerce, il était important d'ouvrir les négociations entre l'Europe et les Etats-Unis; disant qu'il a lancé, avec le président Obama, ce qui sera l'accord commercial le plus important parce qu'il s'agit d'un accord entre les deux plus grandes économies du monde - l'UE et les Etats-Unis -; de vrais engagements ont également été pris en matière de transparence: transparence fiscale, transparence foncière, transparence des industries extractives; dans tous ces domaines, l'UE est en tête, est pionnière; bien sûr, la question de la fiscalité, si cruciale pour l'équité, était à l'agenda de la réunion; il faut s'assurer que tout le monde, des simples individus aux grandes entreprises, paie ses contributions équitables à la société; ils tentent de combler les lacunes; en Europe, nous avons à présent un principe qui est l'échange automatique d'informations, qu'il serait bon de voir devenir une norme mondiale et, de ce point de vue, il y a eu de réels progrès; disant qu'ils ont également discuté de la Syrie parce qu'il s'agit de la situation humanitaire et du conflit politique et militaire les plus dramatiques; il a vu des progrès sur cette question aussi; il y a des points de vue différents mais tout le monde s'accorde à dire que la conférence de Genève doit être tenue dès que possible pour parvenir à une solution politique afin d'avoir une nouvelle autorité exécutive de transition qui puisse orienter le processus; sur cette question, l'UE a également été très active, notamment à travers l'aide humanitaire; l'UE est le plus grand donateur d'aide humanitaire, non seulement aux réfugiés syriens mais aussi aux pays alentours, comme le Liban ou la Jordanie, qui souffrent largement de l'impact de cette crise politique et humanitaire. 00:02:11
10:31:34 Droit d'auteur 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2014