Extraits de la conférence de presse d'Olli Rehn sur les prévisions économiques de printemps pour 2013-2014

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I077878   Durée: 04:03  Lieu: Bruxelles - CE/Berlaymont
Le 3 mai 2013, Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro, a présenté au cours d’une conférence de presse les prévisions économiques du printemps 2013/2014. À l’issue de la récession qui a marqué l’année 2012, l’économie de l’UE devrait se stabiliser au premier semestre 2013. Selon les projections, la croissance du PIB va progressivement redevenir positive au second semestre 2013, avant d’accélérer plus fortement en 2014. La demande intérieure restant freinée par un certain nombre d’obstacles typiques des lendemains de crises financières profondes, la demande extérieure devrait être le principal moteur de la croissance cette année. Toutefois, les vents contraires qui soufflent sur la consommation et l’investissement privés devraient peu à peu se calmer, laissant la voie libre à une modeste reprise soutenue par la demande intérieure l’année prochaine. Ces prévisions restent fondées sur l’hypothèse que la mise en œuvre des politiques de réforme se poursuivra, empêchant ainsi la crise des dettes souveraines de connaître une nouvelle poussée. On prévoit désormais, pour cette année, une croissance annuelle du PIB de -0,1 % dans l’ensemble de l’UE et de -0,4 % dans la zone euro. En 2014, l’activité économique devrait croître de 1,4 % dans l’ensemble de l’UE et de 1,2 % dans la zone euro.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Arrivée d’Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro, à la conférence de presse (2 plans) 00:00:05
00:00:10 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : L’économie de l’UE devrait se stabiliser au premier semestre de cette année. La croissance du PIB devrait redevenir positive dans la seconde moitié de l’année et s’accélérer l’année prochaine, en 2014. Dans le très court terme, la demande externe croissante devrait être le principal moteur de croissance, car la demande intérieure peine encore à reprendre au lendemain de la crise financière profonde. On prévoit désormais, pour cette année, une croissance annuelle du PIB de -0,1 % dans l’ensemble de l’UE et de -0,4 % dans la zone euro. En 2014, l’activité économique devrait croître de 1,4 % dans l’ensemble de l’UE et de 1,2 % dans la zone euro. 00:00:59
00:01:09 Plan de coupe de la presse 00:00:05
00:01:14 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : Les prévisions concernant le chômage se situent à 11,1 % dans l’UE et à 12,2 % dans la zone euro cette année. Dans le même temps, les disparités entre les États membres sont importantes. En Espagne et en Grèce, les taux de chômage restent insoutenables, atteignant cette année 27 %, et devraient légèrement baisser l’année prochaine. En Autriche, le taux de chômage s’établit à 4,7 % et en Allemagne à 5,4 %. Avec l’accélération de la reprise économique, nous espérons un renversement de tendance et une hausse modeste de l’emploi en 2014. 00:00:54
00:02:07 Plan de coupe de l’assistance 00:00:06
00:02:13 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : Sur les 20 pays soumis à une Procédure pour déficit excessif, nous pourrions avoir trois candidats évidents, la Lettonie, la Roumanie et la Lituanie, à une abrogation ou à une sortie de cette procédure. En outre, deux États membres, l’Italie et la Hongrie, peuvent le faire, à condition qu’elles maintiennent leur viabilité budgétaire. 00:00:28
00:02:41 Plan de coupe de photographes 00:00:05
00:02:46 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : Compte tenu de la situation économique, il peut être raisonnable de prolonger l’échéance de deux ans et de corriger le déficit excessif au plus tard d’ici 2015 en France. 00:00:16
00:03:02 Plan de coupe de la presse 00:00:05
00:03:07 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) d’Olli Rehn : Si l’on tient compte des mesures supplémentaires d’assainissement budgétaire requises pour soutenir l’objectif budgétaire pour 2014. Nous nous dirigeons vers une révision à la baisse de la croissance par rapport à nos prévisions actuelles. Nous travaillons étroitement avec le gouvernement espagnol et nous analysons actuellement les programmes de stabilité et de réforme qui semblaient s’aligner parfaitement sur les prévisions lorsque j’ai présenté les déséquilibres macroéconomiques. 00:00:50
00:03:58 Plan de coupe de l’assistance 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2018