Conférence de presse de László Andor sur l'adoption d'une directive visant à faciliter la libre circulation des travailleurs dans l'UE: extraits

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I077764   Durée: 03:10  Lieu: Bruxelles - CE/Berlaymont
Le 26 avril 2013, László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion, a donné une conférence de presse sur les mesures proposées par la Commission européenne pour garantir une meilleure application de la législation de l’Union sur le droit des citoyens de travailler dans un autre État membre, permettant ainsi aux intéressés d’exercer concrètement leur droit. Indépendamment de la conformité ou non de la législation nationale avec le droit de l’Union, un problème persiste : les employeurs publics et privés ne connaissent pas suffisamment les dispositions de l’Union. Cette méconnaissance ou incompréhension du droit est une source majeure de discrimination fondée sur la nationalité. En outre, les citoyens ne savent pas où s’adresser dans l’État membre d’accueil, lorsqu’ils rencontrent des difficultés à exercer leur droit de libre circulation. La proposition a pour objectif de surmonter ces obstacles et de contribuer à prévenir les discriminations à l’encontre des travailleurs sur la base de la nationalité en proposant des solutions pratiques.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Vue extérieure du bâtiment Berlaymont de la CE 00:00:07
00:00:12 Arrivée de László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion, dans la salle de presse 00:00:07
00:00:19 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de László Andor : La Commission européenne vient tout juste de présenter une proposition visant à faciliter aux citoyens l’exercice de leur droit de travailler dans un autre État membre. Le droit de chaque citoyen de l’UE de travailler librement dans un autre pays de l’Union européenne, partie intégrante du Traité, constitue un élément essentiel du Marché unique de l’UE et de l’Union européenne même. Ce droit garantit la libre circulation des citoyens d’un État membre dans le reste de l’Union pour rechercher un emploi ou un mode de vie différent. 00:00:41
00:01:00 Plan de coupe d’un photographe 00:00:05
00:01:05 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de László Andor : Outre les avantages évidents pour les individus, la mobilité professionnelle est bonne pour l’économie du pays de destination et du pays d’origine. Les études montrent que les travailleurs provenant d’autres pays de l’Union peuvent contribuer considérablement au PIB du pays hôte. 00:00:20
00:01:25 Plan de coupe de l’assistance 00:00:05
00:01:30 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de László Andor : Il est possible, de cette façon, de remédier aux problèmes d’inadéquation des compétences que nous avons en Europe, où des régions souffrent de forts taux de chômage et d’autres possèdent des postes vacants et une pénurie de main-d’œuvre. Voilà pourquoi, l’Allemagne, par exemple, qui affiche une pénurie de main-d’œuvre dans un certain nombre de secteurs, tente de manière dynamique d’attirer des travailleurs provenant d’Espagne, d’Italie et d’autres États membres enregistrant des niveaux élevés de chômage, en particulier chez les jeunes. 00:00:29
00:01:59 Plan de coupe de l’assistance 00:00:06
00:02:05 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de László Andor : La proposition d’aujourd’hui exigerait par conséquent aux États membres de prendre des mesures destinées à assurer l’application réelle et effective des règles existantes en matière de libre circulation des travailleurs et à faciliter aux travailleurs arrivant sur leurs territoires l’exercice de leur droit. La proposition d’aujourd’hui vise à autonomiser les individus. Dans le cadre de cette proposition, les États membres doivent aider les travailleurs ainsi que leurs employeurs à connaître et à défendre leur droit de travailler dans un autre État membre en leur fournissant des informations de qualité, un plus grand soutien et de meilleures procédures de redressement. Il s’agit de solutions pratiques pour créer un véritable marché du travail. Garantir une meilleure adéquation de l’offre et de la demande sur le marché du travail signifie que les demandeurs d’emploi peuvent trouver un emploi, et acquérir des compétences et une expérience qu’ils ne pourraient pas être en mesure de trouver dans leur pays d’origine. 00:01:00
00:03:05 Plan de coupe de l’assistance 00:00:05
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016