Visite d'Alenka Bratušek, Première ministre slovène, à José Manuel Barroso: extraits du point de presse conjoint

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I077317   Durée: 04:12  Lieu: Bruxelles - CE/Berlaymont
Le 9 avril 2013, Alenka Bratušek, Première ministre slovène, a rendu visite à José Manuel Barroso, président de la CE, à Bruxelles. Les deux dirigeants ont discuté principalement de la situation économique et financière actuelle de l’Union européenne. Cette vidéo montre la conférence de presse donnée par les deux dirigeants à l’issue de leur réunion.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Drapeaux de l’UE et de la Slovénie 00:00:04
00:00:09 Arrivée conjointe d’Alenka Bratušek, Première ministre slovène, et de José Manuel Barroso, président de la CE, à la conférence de presse 00:00:07
00:00:16 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de José Manuel Barroso : La Slovénie est face à une tâche difficile : non seulement élaborer et mettre en œuvre les réformes nécessaires, mais aussi créer le consensus national indispensable autour du caractère essentiel de ces réformes. Ce qui est vrai pour la Slovénie, l’est aussi pour toute l’UE : la crise économique la plus profonde que nous ayons connue exige l’adoption des réformes les plus profondes jamais menées pour garantir croissance, emploi et prospérité. 00:00:33
00:00:49 Plan de coupe d’un cameraman 00:00:04
00:00:52 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de José Manuel Barroso : En Slovénie, comme dans n’importe quel autre État membre, il est capital de distinguer la gestion de la crise, d’un côté, et le processus progressif de construction de la nouvelle architecture financière et de renforcement des piliers de notre économie, d’un autre côté. Les deux sont nécessaires. Nous avons besoin de mesures immédiates, urgentes pour éviter une crise future. Nous devons également procéder sans tarder à l’assainissement des finances publiques afin qu’elles ne compromettent pas le retour à une croissance économique durable. 00:00:35
00:01:27 Extrait de l’intervention (en ANGLAIS) de José Manuel Barroso : Je souhaite manifester que la Première ministre slovène a également exprimé son engagement sans équivoque en faveur des réformes structurelles visant à corriger les déséquilibres macroéconomiques et à améliorer le potentiel de croissance de l’économie slovène, remédiant aussi à certaines difficultés identifiées dans le secteur bancaire. Nous avons hâte de voir les propositions concrètes intégrées dans le programme national de réforme et le programme de stabilité qui doivent être présentés dans le contexte du semestre européen de cette année. Je suis certain qu’un programme de réforme ambitieux, s’il est accepté et mis en œuvre rapidement, ouvrira la voie à une reprise économique rapide et durable. Nous travaillons avec les autorités slovènes à la réalisation de cet objectif. 00:00:44
00:02:12 Extrait de l’intervention (en SLOVÈNE) d’Alenka Bratušek disant qu’elle souhaiterait mettre en avant le fait que la Slovénie a pris d’importantes mesures ces derniers mois. Ils ont obtenu un ample soutien pour deux réformes majeures : la réforme des pensions et la réforme du marché du travail. Ils tentent également de réduire leur déficit budgétaire. Ils ont adopté une loi pour venir en aide au système bancaire et pour gérer les actifs de l’État. 00:00:36
00:02:48 Vue générale de la conférence de presse 00:00:04
00:02:52 Extrait de l’intervention (en SLOVÈNE) d’Alenka Bratušek disant qu’ils vont poursuivre les coupes budgétaires et l’assainissement des finances publiques, mais en faisant en sorte que cet assainissement ne mette pas à mal la croissance économique ou la fasse reculer. Ils poursuivront certainement un bon assainissement des finances publiques. Il s’agit d’une priorité de leur gouvernement. 00:00:28
00:03:20 Plan de coupe d’un cameraman 00:00:04
00:03:24 Extrait de l’intervention (en SLOVÈNE) d’Alenka Bratušek disant que la Slovénie a fait l’objet d’une grande pression de la part des médias ces derniers jours. Elle souhaiterait donc préciser que la Slovénie n’est pas un paradis fiscal mais un pays orienté vers les exportations. C’est l’un des pays de l’UE avec le niveau d’endettement le plus faible. Ils se situent bien en dessous de la moyenne de l’UE. Leur taux de chômage est plus bas que la moyenne européenne et leur bilan est positif. Le nouveau gouvernement est déterminé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour résoudre lui-même les problèmes du pays (5 plans) 00:00:40
00:04:04 Départ des deux dirigeants 00:00:09
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016