Déclaration (en hongrois) de László Andor lors de sa visite au village fresque de Bódvalenke, en Hongrie: 05/04/2013

Type: Reportage   Référence: I077312   Durée: 00:05:19  Lieu: Bódvalenke
Le 5 avril 2013, László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion, était à Bódvalenke, en Hongrie, à l’occasion de la Journée internationale des Roms. Il a prononcé un discours en hongrois. Bódvalenke est un village dont 95 % de ses habitants sont Roms et où des peintres roms venus de Hongrie et d’autres pays européens ont réalisé des peintures sur les murs des maisons. Il est depuis connu comme le village des fresques.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Vue générale de la scène à Bódvalenke, en Hongrie, et arrivée de László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion (2 plans) 00:00:10
00:00:15 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor souhaitant la bienvenue, au nom de la CE, à son excellence l’évêque, au ministre, aux organisateurs, aux dirigeants du projet et à tous les participants au projet. Il est très honoré d’être là. Il y a trois bannières, trois drapeaux derrière lui : le drapeau de l’UE, le drapeau hongrois et le drapeau rom. 00:00:18
00:00:33 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que le village de Bódvalenke est étroitement lié à l’art rom, à la peinture rom, et cet art fait partie intégrante de la culture hongroise. 00:00:19
00:00:53 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant qu’il y a quelques années, Pécs était la capitale de la culture européenne et que l’une des expositions les plus intéressantes réunissait des artistes roms. 00:00:12
00:01:05 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que le village de Bódvalenke avec ses peintures murales et l’exposition de Pécs en 2010 illustrent très bien et prouvent que l’art crée des activités, comme ici dans cette communauté rom. 00:00:12
00:01:17 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que, toutefois, ces muraux fantastiques sont en forte opposition avec la réalité qui nous entoure : la pauvreté persistante des Roms et le taux de chômage très élevé qui frappe cette communauté. 00:00:14
00:01:32 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que ce type de contradiction entre haute culture et pauvreté ne requiert pas des réponses mais des actes bien définis et ciblés. 00:00:12
00:01:44 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que c’est la raison pour laquelle ils ont adopté le programme. Au cours de la présidence hongroise, ils ont élaboré le programme et pris la décision de créer un cadre qui établirait toutes les conditions nécessaires pour surmonter cette pauvreté et s’assurer que les nouvelles générations n’en souffrent pas. 00:00:30
00:02:14 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que la question est de savoir si Bruxelles en sait plus que les populations vivant sur place. Bruxelles est vraiment loin de Bódvalenke, à environ 1600 km, alors la question est non. 00:00:15
00:02:29 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que tous les politiques, tous les parlementaires, tous les représentants des différentes organisations devraient tendre l’oreille aux problèmes de cette région, en parler et reconnaître à quel point il est important d’agir dans cette région pour arranger les choses. 00:00:29
00:02:58 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que la politique adoptée au cours des dernières années était axée sur quatre domaines : l’éducation, l’emploi, le logement et la santé publique. 00:00:20
00:03:18 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que, afin d’assurer que chaque État membre peut accomplir des progrès dans ces quatre domaines, un système a été mis en place pour mesurer les différentes étapes réalisées et formuler les différentes exigences. 00:00:24
00:03:42 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant qu’il convient de mettre en commun les différentes ressources et de mobiliser toutes les ressources pour garantir le développement de domaines tels que l’éducation et la santé publiques. 00:00:21
00:04:03 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que ce problème n’est pas uniquement hongrois. D’autres populations minoritaires comme les Roms vivent dans les pays voisins comme la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie. Il est très important de faire en sorte que ces programmes soient aussi lancés dans ces pays. 00:00:22
00:04:25 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant qu’il y a certains points où il ne faut simplement pas se tromper. Le programme de maternelle est un exemple. Ils doivent faire en sorte que le plus grand nombre d’enfants roms aillent à la maternelle et puissent s’intégrer avec les enfants hongrois lorsqu’ils sont en âge d’aller à l’école. 00:00:19
00:04:44 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que, si ce programme est appliqué, il n’est pas naïf de penser que, très tôt, ces populations pourront aspirer à de meilleures conditions de vie que celles d’aujourd’hui. 00:00:21
00:05:05 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor disant que la coopération est nécessaire entre les gouvernements des États membres, les organisations européennes, les organisations et les gouvernements locaux et les différents acteurs qui ont un rôle à jouer dans ce processus. 00:00:15
00:05:19 Déclaration (en HONGROIS) de László Andor souhaitant que le programme soit une grande réussite. 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016
© European Union, 2016