Extraits de la conférence de presse de Mario Draghi, président de la BCE, à la suite de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE: 04/04/2013

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I077216   Durée: 03:49  Lieu: Francfort-sur-le-Main - Banque centrale européenne
Le 4 avril 2013, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a donné une conférence de presse à l’issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Il a annoncé la décision du conseil des gouverneurs de la BCE de maintenir le taux d’intérêt des principales opérations de refinancement et les taux d’intérêt de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt inchangés, à 0,75 %, 1,50 % et 0,00 % respectivement.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Titre 00:00:05
00:00:05 Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), arrivant (2 plans) 00:00:08
00:00:13 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi : Nous avons décidé de ne pas changer les taux d’intérêt clés de la BCE sur la base des analyses économiques et monétaires réalisées régulièrement par la banque. Les taux d’inflation mesurés par l’IPCH ont baissé, tel que prévu, et l’évolution des prix à moyen terme devrait rester modeste. La dynamique monétaire et des prêts reste modérée. Les projections en matière d’inflation pour la zone euro demeurent fermement ancrées en ligne avec notre objectif de maintenir les taux d’inflation en dessous, mais proches, des 2 % à moyen terme. En parallèle, le faible niveau d’activité économique s’est maintenu jusqu’en début d’année et une reprise progressive est attendue pour le second semestre, sous réserve de risques à la baisse. 00:00:58
00:01:12 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi : Tenant compte de la décision d’aujourd’hui, l’analyse économique indique que l’évolution des prix devrait suivre celle de la stabilité des prix à moyen terme. Un recoupement avec les indicateurs des analyses monétaires confirme cette tendance. Concernant les politiques budgétaires, les pays de la zone euro devraient intensifier leurs efforts pour réduire les déficits publics et continuer la mise en œuvre des réformes structurelles, renforçant ainsi la viabilité budgétaire et la croissance économique. Les stratégies relatives à la politique budgétaire devraient s’accompagner de réformes structurelles visant à améliorer la croissance. Ces réformes doivent être ambitieuses et de grande envergure, englobant les marchés de produit, y compris les industries de réseau, les marchés du travail et la modernisation de l’administration publique. Pour soutenir l’emploi, la fixation des salaires doit gagner en flexibilité et être plus en phase avec la productivité. Ces réformes aideront les pays dans leurs efforts pour regagner de la compétitivité, jeter les bases d’une croissance durable et garantir le retour de la confiance macroéconomique. 00:01:20
00:02:31 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi : Sur Chypre – je m’attends à beaucoup plus de questions sur Chypre, je me limiterai donc à répondre strictement à votre question, à savoir quelle était la position de la BCE. La BCE avait présenté une proposition qui n’envisageait aucun sauvetage des déposants assurés. Et laissez-moi également vous dire que toutes les autres propositions, celles émanant de la Commission et du FMI, avaient également la même approche. Des négociations prolongées ont ensuite eu lieu avec les autorités chypriotes, représentées à la réunion, dont vous connaissez l’issue, à savoir une taxe également sur les déposants assurés. Ce n’était pas une décision intelligente, c’est le moins qu’on puisse dire, et celle-ci a rapidement été corrigée dans une téléconférence de l’Eurogroupe le jour suivant. Mais, c’est le passé. 00:01:14
00:03:45 Vue générale de la conférence de presse 00:00:04
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016