Visite de Štefan Füle en Ukraine: conférence de presse conjointe avec Mykola Azarov

Type: Conférence de presse intégrale   Référence: I076084   Durée: 10:22  Lieu: Kiev,XXXX
Štefan Füle, membre de la CE chargé de l'Élargissement et de la Politique européenne de voisinage, a donné une conférence de presse conjointe avec Mykola Azarov, Premier ministre ukrainien, à l’issue de leur réunion à Kiev le 7 février 2013. Štefan Füle s’est rendu à Kiev pour discuter des défis à relever et des perspectives à saisir pour que les relations entre l’Union européenne et l’Ukraine avancent.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Plans de coupe de la presse et arrivée de Mykola Azarov, Premier ministre ukrainien, et de Štefan Füle, membre de la CE chargé de l'Élargissement et de la Politique européenne de voisinage 00:00:24
00:00:24 Discours (en UKRAINIEN) de Mykola Azarov 00:02:10
00:02:34 Discours (en ANGLAIS) de Štefan Füle, membre de la CE chargé de l'Élargissement et de la Politique européenne de voisinage : Je suis venu de Bruxelles porter un message clair : il est temps pour l’Ukraine de prendre place parmi les pays qui, ensemble, construisent l’avenir et s’attèlent activement à relever les défis mondiaux. Il est temps de rejoindre cette association de pays reposant sur la confiance, la responsabilité et les valeurs. L’occasion d’aller de l’avant s’offre à nous. Mais nous avons peu de temps. L’Union européenne est déterminée à signer l’accord d’association, y compris la partie concernant l’intégration économique appelée zone de libre-échange approfondi et complet, à condition que l’Ukraine mène une action décisive et accomplisse des progrès tangibles dans trois domaines fondamentaux : la justice sélective, les irrégularités qui ont entaché les élections d’octobre et l’accélération des réformes requises par l’accord d’association. Si ces engagements sont tenus, la signature de l’accord peut être envisagée au cours du sommet sur le partenariat oriental à Vilnius en novembre. Nous avons abordé la feuille de route dans la perspective du sommet de Vilnius. J’en ai parlé non seulement ici mais aussi au Parlement européen à Strasbourg et aux Présidents Cox et Kwasniewski dont la mission de suivi a été prolongée. Il est important que de réels progrès soient accomplis et que l’Ukraine s’emploie à apporter toute son aide à cette mission. Je n’ai eu de cesse de répéter aujourd’hui que l’année 2013 s’annonce riche en perspectives. C’est une année au cours de laquelle nous pouvons intensifier les relations entre l’Ukraine et l’Union européenne, mais aussi renforcer la base politique, économique et juridique de notre coopération. Pendant toutes ces années, nous nous sommes préparés et mis d’accord pour rapprocher l’Ukraine de l’Union européenne. Nous disposons aujourd’hui d’un programme d’actions concrètes pour y parvenir et bâtir plus d’Union européenne en Ukraine. Après plusieurs revers récents, l’Ukraine doit regagner la confiance perdue en montrant qu’elle peut se hisser au rang des pays européens modernes. Je me suis donc penché, en compagnie du Premier ministre et de ses principaux ministres, sur l’engagement du gouvernement à entreprendre les mesures nécessaires et à faire le point sur les progrès réalisés en vue du prochain sommet UE/Ukraine de Bruxelles le 25 février 2013. 00:03:34
00:06:08 Questions des journalistes et réponses 00:04:15
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016