Participation de Johannes Hahn à l'évènement "Peace IV"

Type: Conférence de presse intégrale   Référence: I-076019   Durée: 10:46:21  Lieu:
Fin de production: 31/01/2013   Première transmission: 31/01/2013
Johannes Hahn, membre de la CE chargé de la Politique régionale, a prononcé un discours d’ouverture lors de la conférence « Rapprocher les communautés divisées - partager l'expérience du programme PEACE de l'UE » qui s’est tenue le 31 janvier 2013 à Bruxelles. Peter Robinson, Premier ministre d’Irlande du Nord, ainsi que Martin McGuinness, Premier ministre adjoint d’Irlande du Nord, et Brendan Howlin, ministre des dépenses publiques et de la réforme d’Irlande et président en exercice du Conseil, ont également réalisé des allocutions. Après l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne, la Commission européenne a invité des communautés divisées, dans l’UE et au-delà, à réfléchir à l'opportunité et à la manière de tirer parti de l'expérience acquise dans le cadre du déroulement du programme PEACE de l'Union européenne en Irlande du Nord et dans la région frontalière de l'Irlande.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn, membre de la CE chargé de la Politique régionale : Cher Premier ministre et Premier ministre adjoint, cher Ministre, Excellences, mesdames et messieurs, je suis très heureux de vous accueillir aujourd’hui à cette réunion ici à Bruxelles. Son objectif est de célébrer la contribution du programme PEACE à la paix et à la réconciliation en Irlande du Nord et dans la région frontalière de l'Irlande, et d’étudier dans quelle mesure cette expérience pourrait servir à d’autres communautés divisées. Le programme PEACE est un partenariat de longue date entre le peuple et les dirigeants politiques d’Irlande du Nord et la Commission européenne, avec le soutien des gouvernements du Royaume-Uni et d’Irlande. Tout comme le processus de paix, ce programme a connu des moments difficiles. Les événements récents ont montré que la menace de violences persiste, même si nous travaillons pour une paix durable. Cependant, je suis convaincu que le peuple d’Irlande du Nord est déterminé à mettre fin aux années de violence. Il l’a démontré et c’est cette détermination qui l’emportera. 00:03:25
10:03:25 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Le leadership, le courage et la persévérance dont ont fait preuve les dirigeants politiques d’Irlande du Nord ont été fondamentaux. Ici, aujourd’hui, je souhaiterais remercier le Premier ministre et le Premier ministre adjoint pour les efforts déployés afin d’ouvrir un nouveau chapitre en Irlande du Nord. Cependant, l’enracinement de la paix n’aurait jamais été possible sans l’engagement de personnes issues des deux communautés qui ont travaillé sans relâche, souvent en prenant des risques. J’ai eu l’occasion de rencontrer certaines d’entre elles lors de ma visite en Irlande du Nord en juin 2011. J’ai notamment assisté à l’inauguration du pont de la paix de Derry/Londonderry, un formidable projet financé par le programme PEACE. Ce pont symbolise avec force nos attentes et je tiens à vous dire que je dispose d’une réplique qui occupe une place bien en vue dans mon bureau. J’ai été bouleversé par l’histoire des personnes que j’ai croisées lors de mon voyage. Issues des deux communautés, elles ont vécu la perte d’un être cher et portent les cicatrices physiques et psychiques des violences. Leurs histoires sont impressionnantes. Des personnes, qui quelques années auparavant ne se souhaitaient que du mal, travaillent maintenant main dans la main pour construire un avenir commun. On ne peut que louer leur engagement passionné et leur détermination désintéressée. Je voulais partager leurs expériences et leurs réussites, à Bruxelles, devant le public le plus large possible. Tout d’abord parce qu’elles méritent notre reconnaissance et nos remerciements, et ensuite, parce que je pense que d’autres communautés dans le monde pourraient tirer les enseignements de leur travail. Chaque communauté divisée possède sa propre histoire et devra trouver sa voie vers la réconciliation. L’expérience acquise dans le cadre du programme PEACE peut être une source d’idées pour d’autres, ou, ce qui est tout aussi important, une source d’espoir car elle montre que les fractures peuvent guérir. 00:02:06
10:05:31 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Mesdames et messieurs, cet événement a lieu peu après l’attribution du prix Nobel de la paix à l’UE pour sa contribution à la paix et à la réconciliation, à la démocratie et aux droits de l’homme depuis 60 ans. Il est facile d’oublier que l’Europe était, il n’y a pas si longtemps, régulièrement dévastée par de grandes guerres. Aujourd’hui, une guerre sur notre continent est un scénario impensable et ce n’est pas un hasard : c’est grâce à un processus de coopération que les vieux adversaires sont devenus des partenaires proches. Les liens qui nous unissent ne reposent pas uniquement sur des traités signés entre les gouvernements. Notre Europe, notre paix, est garantie par un réseau dense de relations de coopération entre les régions. Ces liens rassemblent les peuples d’Europe autour de la résolution de problèmes communs. Si vous souhaitez voir comment l’UE a contribué à la paix, rendez-vous dans n’importe quelle région frontalière. Vous verrez comment, aujourd’hui, les transports et le commerce, mais aussi l’emploi, l’environnement et les services de santé tirent profit de la coopération transfrontalière dans le cadre de la politique régionale de l’UE. N’oublions pas que le programme PEACE est également un programme de coopération transfrontalière. 00:01:25
10:06:56 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Mesdames et messieurs, l’Union européenne s’est développée avec la ferme intention de remplacer la guerre par la stabilité et la prospérité. Il est donc naturel que l’UE soutienne financièrement et par d’autres moyens le processus de paix en Irlande du Nord et dans les régions frontalières de l’Irlande. Le programme PEACE est un bel exemple de l’engagement de longue date de l’UE en faveur de la paix et de la réconciliation, et est plutôt caractéristique de l’approche européenne. Ce programme n’est pas une solution miracle. Il s’agit d’un plan stratégique conçu pour promouvoir des partenariats de coopération à long terme entre les communautés et les régions. Dès son élaboration en 1994, l’accent a été mis sur le renforcement de la cohésion à travers des projets pratiques et le développement d’une société plus inclusive. Le programme PEACE n’a été qu’un élément du processus de paix en Irlande du Nord, mais il a joué un rôle important en maintenant les conditions propices à la poursuite d’autres actions. Au cours des moments difficiles, lorsque les deux parties ne se parlaient pas, des représentants des deux communautés ont néanmoins travaillé de concert, mettant en œuvre le programme PEACE. Celui-ci a aidé le peuple d’Irlande du Nord à s’approprier le processus de paix, car il repose sur une approche ascendante qui vise à encourager les individus à trouver des solutions à leurs problèmes. 00:01:35
10:08:31 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Certains seront peut-être surpris d’apprendre que le programme PEACE est couvert par les Fonds structurels. Ne le soyez pas. La politique régionale d’aujourd’hui est un instrument au service des ambitions de l’UE : la création d’emplois, la croissance et, bien sûr, la paix. La politique régionale de l’UE est un outil pour investir dans les personnes et les économies régionales. Cela s’est souvent traduit par des investissements dans des projets d’infrastructure, mais il s’agit de plus en plus de soutien aux petites entreprises, à l’innovation et à d’autres mesures aidant l’UE à mettre en place la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive, et à sortir de la crise. En Irlande du Nord, les projets visant à changer les attitudes et à doter les personnes des compétences professionnelles nécessaires contribuent à la cohésion sociale. Les projets d’investissement capitaux, tels que les centres communautaires ou les centres d’entreprise, possèdent une réelle valeur économique. À travers ces investissements en capital humain et physique, le programme PEACE aide l’Irlande du Nord à se détourner du conflit et à s’acheminer vers la paix et la prospérité, tout en stimulant la croissance et en créant des emplois. Il est essentiel de développer de nouvelles perspectives pour les jeunes d’Irlande du Nord, comme les troubles de ces dernières semaines l’ont montré. Ici comme ailleurs, nous devons enseigner aux jeunes à poser un regard nouveau sur leurs communautés afin d’établir les bases solides d’une société plus tolérante qui laissera derrière elle toutes ces années marquées par la haine. 00:01:42
10:10:13 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Certains projets du programme PEACE sont mis en œuvre dans des zones très sensibles et défavorisées. Leur objectif est d’apporter aux jeunes les connaissances et la confiance nécessaires pour comprendre qu’ils doivent se détourner des violences communautaires. Ces projets sont souvent accompagnés de mesures destinées à développer les compétences indispensables pour trouver un emploi. Ils utilisent également le sport, les médias numériques et nombre d’autres outils pour parvenir jusqu’aux jeunes et leur faire prendre conscience qu’il est possible de vivre dans une communauté respectant la diversité, et réduire ainsi le risque qu’ils intègrent des groupes dissidents. Je souhaiterais également mentionner ici que, outre le programme PEACE, la Commission travaille avec l’exécutif d’Irlande du Nord au sein d’une task-force créée par le Président Barroso en 2007 afin de développer des perspectives dans des domaines politiques clés. Et maintenant ? La consolidation de la paix prendra plusieurs générations. Les besoins changeront, mais, comme les récents événements nous le rappellent, il reste encore beaucoup à faire. Chacun sait ici que les négociations en cours sur le budget sont âpres et que la pression sur les finances de l’UE est intense. Je suis sûr que nous avons tous accueilli avec satisfaction la proposition formulée récemment par le Président du Conseil européen d’affecter 150 millions d’euros au programme PEACE pour la prochaine période budgétaire. Quelle que soit l’issue des négociations sur le budget, il est clair que le travail réalisé pour rapprocher les communautés et les régions doit se poursuivre avec le soutien des fonds de l’UE disponibles. 00:01:29
10:11:43 Discours (en ANGLAIS) de Johannes Hahn : Mesdames et messieurs, l’expérience de l’Irlande du Nord dans le processus de construction de la paix est riche et peut être très utile à d’autres communautés. Je suis ravi de voir que les autorités d’Irlande du Nord ont toujours l’intention de bâtir un centre dédié à la résolution des conflits et à la construction de la paix sur l’ancien site de Maze/Long Kesh. Ce centre contribuera à diffuser les leçons tirées du conflit nord-irlandais et à assurer la perpétuation de la mémoire du processus de paix pour les générations futures. Il rend hommage à tous ceux qui ont travaillé sur les programmes PEACE et suscite déjà l’intérêt partout dans le monde, à savoir la Russie, la Palestine, les Balkans, la Colombie et la Corée du Sud, pour les résultats obtenus. Nous pouvons en être fiers. Je suis impatient d’écouter les témoignages sur les projets et de réfléchir avec vous à la manière dont l’expérience acquise lors du processus de paix et de réconciliation en Irlande du Nord et dans la région frontalière de l’Irlande peut profiter à d’autres régions, dans l’UE et au-delà. 00:01:57
10:13:40 Discours (en ANGLAIS) de Peter Robinson, Premier ministre d’Irlande du Nord, reconnaissant l’immense contribution de l’UE à la réussite du processus de paix en Irlande du Nord, les progrès réalisés sur le terrain et le rôle joué par la Commission européenne. L’unionisme et le nationalisme ont montré qu’ils pouvaient travailler ensemble pour le bien commun. Ils sont unis par la détermination à construire un avenir meilleur et réellement partagé pour leur peuple. Cependant, le chemin vers la paix se poursuit. 00:08:58
10:22:38 Discours (en ANGLAIS) de Martin McGuinness, Premier ministre adjoint d’Irlande du Nord, sur l’inauguration du pont de la paix à Derry/Londonderry en 2011 et son poids symbolique. Il a évoqué les initiatives pour la paix en Irlande du Nord, parmi lesquelles figure le projet Maze Long Kesh et il a condamné la violence. 00:12:42
10:35:20 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin, ministre des dépenses publiques et de la réforme d’Irlande et président en exercice du Conseil : Commissaire Hahn, Premier ministre, Premier ministre adjoint, mesdames et messieurs, je dois commencer par vous remercier de votre aimable invitation à cet événement important. Il s’agit d’une invitation que j’ai eu plaisir à accepter. Nous sommes tous conscients que les conflits ont marqué l’histoire de l’Europe. Il y a près de deux cents ans, pas très loin de l’endroit où nous nous trouvons aujourd’hui, deux armées se sont affrontées près du petit village de Waterloo. L’enjeu était le contrôle de la ville stratégique de Bruxelles. Il s’agit de l’une des batailles majeures de l’histoire avec un bilan de 50 000 personnes tuées ou blessées. Des soldats originaires de France, de Grande-Bretagne, d’Irlande, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique, pays qui forment actuellement l’Union européenne, se sont battus ce jour-là. Le grand vainqueur de cette bataille fut Arthur Wellesley, duc de Wellington, qui sera ensuite Premier ministre du Royaume-Uni. La maison où il est né est située dans la même rue que mon bureau à Dublin et est signalée par une plaque que je vois chaque jour. Bien que décisive, cette bataille ne signifia pas la fin de la guerre en Europe. Là où la diplomatie a échoué, la guerre a pris le dessus et cent ans plus tard le continent s’est retrouvé empêtré dans la première de deux grandes guerres qui se sont étendues bien au-delà de l’Europe et ont causé la mort de dizaines de millions de personnes dans le monde entier. 00:02:27
10:37:47 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Cependant, de nouvelles initiatives en faveur de la paix sont nées en Europe après la Seconde guerre mondiale. Des initiatives qui, contre toute attente, ont été couronnées de succès. J’ai récemment relu les discours de certains pères fondateurs de l’Union européenne et j’ai été inspiré par une génération marquée par la guerre mais déterminée à consolider la paix. Dans la déclaration qui porte son nom, presque cinq ans après la fin de la guerre en Europe, Robert Schuman, l’un de ces pères fondateurs, présenta sa vision d’une nouvelle Europe où la guerre ne serait pas seulement impensable mais matériellement impossible. Beaucoup de ses contemporains pensaient que sa proposition était irréalisable. Ils avaient tort. Les objectifs idéalistes de l’après-guerre ont eu des effets pratiques véritables et durables. Nous avons récemment célébré le 50e anniversaire du Traité de l’Élysée qui a posé les bases d’une nouvelle relation entre la France et l’Allemagne. Depuis, les deux pays ont été au cœur de l’Union européenne. À la pauvreté et à la famine dont Schuman et ses homologues avaient été les témoins à la fin de la guerre succéda une période de paix, de sécurité et de prospérité sans précédent. L’année dernière, en attribuant le prix Nobel de la paix à l’Union européenne, le comité Nobel a reconnu sa contribution à la paix et à la réconciliation depuis 60 ans en Europe et à l’avancée de la démocratie et des droits de l’homme. Le défi pour cette génération en Europe, c’est de garantir une paix permanente. 00:02:28
10:40:15 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Nulle part ailleurs, la contribution de l’Union européenne à la paix n’aura été aussi évidente. Il s’agit d’un engagement de longue date puisque ce fut en 1994 que Jacques Delors, alors président de la Commission européenne, proposa d’établir un fonds pour soutenir le processus de paix en Irlande du Nord après l’annonce du cessez-le-feu. Le premier programme PEACE (1995-1999) s’est penché sur l’héritage immédiat du conflit et a tiré parti des perspectives offertes par le processus de paix. Son successeur (2000-2006) a renforcé les progrès réalisés en faveur d’une société stable et paisible à travers le développement économique et la coopération transfrontalière. L’objectif du programme PEACE III en cours est de consolider les avancées en faveur d’une société stable et paisible en réconciliant les communautés et en contribuant à la construction d’un avenir commun. Nous saluons donc la contribution et l’engagement de la Commission européenne, du Parlement européen et des autres membres de l’Union européenne. Nous sommes reconnaissants également du soutien financier substantiel apporté par l’Europe au Fonds international pour l’Irlande. 00:01:26
10:41:41 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Bruxelles est encore une fois une ville stratégique, mais, aujourd’hui, elle l’est pour défendre la paix. Le programme PEACE a contribué de manière significative au développement du processus de paix en Irlande du Nord et dans les comtés limitrophes de l’Irlande. Depuis 1995, des centaines de projets ont été financés, ce qui représente environ 2 milliards d’euros d’investissements dans ces domaines. Les projets mis en œuvre dans le cadre du programme PEACE ont permis de favoriser la stabilité sociale et économique à travers la promotion de la cohésion entre les communautés et la construction d’un avenir commun. Un large éventail de projets a été soutenu, des projets d’infrastructure et de levée de fonds à grande échelle aux petits projets de base, centrés sur une problématique locale. L’approche ascendante participative adoptée par le programme PEACE s’est révélée particulièrement efficace. L’objectif du programme en cours est de mener plus de 450 projets individuels impliquant, entre autres, des organisations communautaires, des groupes d’anciens prisonniers, des autorités locales, des groupes artistiques, des organisations religieuses, des services d’écoute psychologique pour les personnes traumatisées et des organisations sportives. De l’initiative relative aux espaces partagés est née une nouvelle fierté à appartenir à une communauté qui ne veut plus être divisée. 00:01:38
10:43:20 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Commissaire Hahn, vous avez assisté à l’inauguration du pont de la paix de Derry/Londonderry en 2011. C’est un pont spectaculaire qui embellirait n’importe quelle ville, mais parce qu’il enjambe la rivière Foyle et contribue à éliminer les divisions, il a une résonance spéciale dans les communautés impliquées. Je me réjouis de pouvoir participer au travail du conseil ministériel nord-sud, en particulier aux réunions sectorielles qui supervisent le Special EU Programmes Body et qui me donnent l’occasion de travailler étroitement avec mon homologue nord-irlandais, Sammy Wilson, et ses collègues. Le programme PEACE est toujours très important pour répondre aux besoins de l’Irlande du Nord et de la région frontalière de l’Irlande. Comme indiqué dans le programme opérationnel PEACE III, l’instauration de la paix est un processus nécessitant un engagement et des efforts à long terme pour obtenir des progrès tangibles et durables et construire une société paisible et stable. Les troubles récents nous rappellent que nous ne pouvons négliger aucun aspect du processus de paix. Il reste beaucoup à faire. Les conditions qui ont motivé la mise en place des programmes PEACE précédents, à savoir le communautarisme, la ségrégation, la marginalisation des communautés, la menace de violences et les activités dissidentes persistent. Nous devons poursuivre notre engagement auprès des communautés encore marginalisées et des groupes touchés par le conflit, et créer de nouveaux espaces partagés. L’instauration d’une paix permanente est le défi que doit relever cette génération en Irlande, au nord et au sud. 00:01:53
10:45:13 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Le gouvernement irlandais soutient l’établissement d’un nouveau programme PEACE. L’année dernière, j’en ai parlé avec vous, Commissaire Hahn, mais aussi avec la présidente de la commission chargée du développement régional au Parlement européen, Danuta Hubner, et avec des collègues à Belfast et à Londres. Le Premier ministre et le vice-Premier ministre ont également plaidé activement en faveur du nouveau programme. La réponse obtenue est encourageante, mais il reste encore à faire pour nous assurer de sa mise en place. Je suis convaincu de la nécessité d’un nouveau programme car je crois aux valeurs du programme et à sa contribution en faveur de la réconciliation, de la construction d’un avenir commun et de la résolution des causes des troubles. Toutefois, des défis de taille demeurent et il est impératif de les résoudre pour assurer la viabilité à long terme du processus de paix. Commissaire Hahn, je me réjouis d’avoir la possibilité de partager ce moment aujourd’hui avec vous, avec le Premier ministre et le Premier ministre adjoint. Je voudrais saluer votre soutien sans faille au programme PEACE et remercier votre équipe ainsi que vous-même pour l’organisation de cette conférence. La présence du Premier ministre et du Premier ministre adjoint nous rappelle que l’Irlande du Nord a la chance aujourd’hui de posséder un gouvernement dévolu grâce à leurs efforts, inlassables et minutieux, et à ceux des précédents dirigeants politiques. Je demande à ces deux dirigeants ainsi qu’aux autres partis politiques de poursuivre et de renouveler leurs efforts pour bâtir une société sans divisions, une société garantissant la paix, le progrès et la prospérité à chaque citoyen d’Irlande du Nord. Comme dans de nombreuses communautés apparemment irréconciliables, les liens qui unissent les citoyens d’Irlande du Nord sont plus forts que les éléments qui les divisent. Il incombe aux dirigeants politiques d’être le reflet et l’expression claire de cette réalité. 00:01:07
10:46:21 Discours (en ANGLAIS) de Brendan Howlin : Je souhaiterais également saluer la contribution de l’organisme chargé de la gestion du programme, le Special EU Programmes Body, à la réussite des programmes et remercier Pat Colgan et son équipe pour le dur travail réalisé. Aujourd’hui, il s’agit surtout des projets et des personnes qui les rendent possibles. Ces projets sont les témoins de l’engagement du peuple d’Irlande du Nord et des comtés limitrophes d’Irlande au renforcement de la paix, à l’abandon du conflit et à l’instauration d’une société inclusive et respectueuse de tous. Aujourd’hui, nous célébrons donc le programme PEACE. Depuis près de 20 ans, il a joué un rôle crucial et visible pour installer la paix et promouvoir la réconciliation. Notre présence ici pour le manifester est importante. Nous savons que le programme PEACE continue de faire une réelle différence sur le terrain, en unissant les personnes et les communautés. Celles-ci apprécient les nouveaux espaces partagés créés, les perspectives offertes pour travailler et apprendre ensemble et, surtout, elles prennent conscience qu’un avenir meilleur est à leur portée. Merci. 00:02:21
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2015