Energies renouvelables de l'UE

Type: Archives [longues]   Référence: I075959   Durée: 32:45  Lieu: Allemagne | Royaume-Uni | Kalundborg | Fuentes de Andalucía | Danemark | Abadín
"La conférence R20 s’est tenue à Vienne les 31 janvier et 1er février 2013. Son objectif était de démontrer, au travers de cas concrets, que la transformation du système énergétique au niveau sous-national est une étape essentielle pour parvenir à opérer la transition vers une économie verte. Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur de Californie et président fondateur de l’organisation « R20 Regions of Climate Action », l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), l’Assemblée des régions d’Europe (ARE) et le Nobel Sustainability Trust ont organisé cette conférence. José Manuel Barroso, président de la CE, a également assisté à la réunion. Cette conférence visait à mettre en avant le rôle des gouvernements sous-nationaux dans la réalisation des objectifs de la campagne « Une énergie durable pour tous » des Nations unies et du « paquet législatif sur l'énergie et le changement climatique » de l’Union européenne. Elle a mis en exergue l’approche des partenaires de la coalition R20 pour garantir un avenir énergétique viable. Le Service audiovisuel a produit une banque d’images illustrant les différents projets d’énergie renouvelable menés en Europe, tels que l’énergie éolienne en mer, les parcs éoliens, l’énergie solaire et les usines de production de bioéthanol."

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
00:00:00 Crédits et titre 00:00:20
00:00:20 Énergie éolienne en mer - Anholt, Danemark. Dong energy va construire le prochain parc éolien en mer de grande envergure du Danemark entre le Djursland et l’île d’Anholt dans le détroit de Kattegat. Le parc éolien en mer d’Anholt sera le plus grand du Danemark avec une capacité totale de 400 MW. Chaque année, il fournira à plus de 400 000 foyers danois une énergie ne produisant aucune émission de carbone. Ceci correspond à 4 % de la consommation d’énergie totale danoise. Le parc éolien sera construit au moyen d’un certain nombre de navires spécialisés dans les installations en mer. Tout commence par la mise en place de la fondation constituée d’un tube d’acier, un monopieu de 5 mètres de diamètre environ. Un grand marteau hydraulique, situé sur le navire d’installation, le Svanen, enfonce le tube d’acier dans le fond marin à une profondeur se situant entre 20 et 30 mètres et une pièce dite de transition est coulée sur le monopieu. La pièce de transition est peinte en jaune pour garantir la sécurité de la navigation. Les éoliennes sont ensuite reliées à la sous-station électrique en mer d’Energinet.dk par des câbles sous-marins. Energinet.dk est en train de construire la plate-forme du transformateur et est en charge du câble d’exportation et de la connexion au réseau national à Trige. 00:06:28
00:06:48 Énergie éolienne en mer – Parcs éoliens en mer de Walney, mer d’Irlande, Royaume-Uni. En 2010 et 2011, la Walney (UK) Offshore Windfarms Ltd. a construit les parcs éoliens Walney 1 et Walney 2 à près de 15 km au large de l’île de Walney, Cumbria, dans la mer d’Irlande. Devenus opérationnels sur le plan commercial au début de l’année 2012, Walney 1 et Walney 2 étaient les parcs éoliens en mer les plus grands au monde avec une capacité totale de 367,2 MW. Walney 1 et Walney 2 se composent de 51 éoliennes d’une capacité totale de 367,2MW. L’installation inclut les fondations, les éoliennes, les câbles d’exportation et interéoliennes, les sous-stations électriques en mer et la connexion à terre au réseau. De par leur envergure, les parcs éoliens de Walney contribueront de manière significative à assurer un avenir faible en émissions de carbone. Ils permettront au Royaume-Uni d’atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 en fournissant de l’électricité propre à près de 320 000 foyers britanniques, c’est-à-dire une fois et demie le nombre de foyers en Cumbria. DONG Energy, principal partenaire du projet, a construit par étapes les parcs éoliens en mer de Walney selon le principe de contrats multiples, travaillant en étroite collaboration avec tous les entrepreneurs et les fournisseurs. En parallèle, le projet a optimisé le temps d’installation au travers d’une installation parallèle. Des barges grues, des navires auto-élévateurs et des remorqueurs provenant des ports de la mer d’Irlande orientale, principalement ceux de Barrow et de Mostyn, ont été utilisés pour la construction des parcs. 00:10:22
00:17:11 Énergie éolienne intérieure - Allemagne. Parc éolien à terre E-126 Neubukow, Allemagne. La société allemande ENERCON fabrique une éolienne terrestre E-126 de 7,5 MW par mois. Ce nombre augmentera progressivement pour répondre à la demande internationale croissante. L’éolienne E-126 d’ENERCON est le modèle le plus puissant au monde à ce jour. Avec une hauteur de moyeu de 135 m, un diamètre d’hélice de 126 m et une hauteur totale de 198 m, l’E-126 peut générer jusqu’à 7,5 mégawatts de puissance nominale. L’E-126 comprend une électronique de puissance de pointe, comme de réelles fonctions de stabilisation du réseau. Les convertisseurs d’énergie éolienne d’ENERCON ne possèdent pas d’aimants permanents afin d’éviter l’utilisation d’éléments terrestres rares. Le poids de la fondation de la tour éolienne avoisine les 2 500 tonnes, la tour elle-même pèse 2 800 tonnes, le logement de la machine 128 tonnes, le générateur 220 tonnes, l’hélice (aube comprise) 364 tonnes. Le poids total est d’environ 6 000 tonnes. Sur le parc éolien de Neubukow : ENERCON a érigé une éolienne E-126 dans le parc éolien de Neubukow (Mecklembourg-Poméranie occidentale). La machine vient compléter un parc éolien pourvu de différentes éoliennes. Situé près du littoral de la mer Baltique, le site offre des régimes de vent excellents. L’E-126 devrait donc produire près de 20 millions de kWh par an. Un résultat suffisant pour fournir une électricité respectueuse de l’environnement à plus de 18 000 personnes. (I-074167, 09/2012) 00:03:42
00:20:53 Énergie éolienne intérieure - Abadín, Espagne. Plusieurs parcs éoliens ont été construits au cours des dix dernières années autour d’Abadín, une petite ville située dans le nord-ouest de l’Espagne. Les premiers moulins à vent généraient une puissance approximative de 750 ? 850 Kv. Les plus récents offrent une puissance de 2 MW-3 MW. 00:01:43
00:22:36 Bioénergie - Kalundborg, Danemark. Le projet KACELLE / centrale de démonstration de bioéthanol de Kalundborg. Le projet démontre à l’échelle industrielle la production de bioéthanol de deuxième génération. Plus de dix années de développement dans le domaine de la technologie ont été nécessaires pour cette centrale. Le but est de plus que doubler la capacité de la centrale de 4 t/h à 10-12 t/h de production d’éthanol à partir de la biomasse. Le projet porte également sur l'utilisation finale, par exemple pour des flottes automobiles. Le projet est soutenu par le 7e Programme-cadre de l'UE avec 9,1 millions d'euros. Le chef de projet est DONG Energy. Kalundborg montre que la technologie de deuxième génération peut être appliquée à grande échelle, c'est à dire que la production à grande échelle d'éthanol à partir de paille est possible. L'usine de Kalundborg démontre également l'intégration énergétique avec une centrale électrique. La vapeur de la centrale fait cuire la paille et les résidus de biocarburants de l'usine d'éthanol sont brûlés par la centrale électrique. Comme l'usine d'éthanol cellulosique produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme pour convertir la biomasse, le résultat final est un surplus d'énergie qui fait chuter le coût pour les deux centrales et démontre l'efficacité et la viabilité financière du processus Inbicon. 00:05:46
00:28:22 Énergie solaire – Fuentes de Andalucia, Espagne. L'énergie solaire dans l'Union européenne est obtenue à partir d'énergie photovoltaïque et d'énergie solaire thermique. Au cours de l'année 2010, l'industrie européenne solaire thermique a produit 17,3 TWh, avec un chiffre d'affaires annuel de 2,6 milliards d’euros et en employant 33 500 personnes (1 emploi pour chaque capacité de 80 kW supplémentaire). Le chiffre d'affaires se concentre dans les petites et moyennes entreprises locales. L'Europe comprend 9 des 15 plus grands marchés du solaire dans le monde. En 2011, de nouvelles installations photovoltaïques européennes s'élevaient à 20,9 GW - plus de 75 % du total mondial (27,7 GW). ÉNERGIE SOLAIRE CONCENTRÉE L'Énergie Solaire Concentrée (ESC) est une technologie qui produit de l'électricité par la concentration d'énergie solaire en un seul point focal. Cette énergie concentrée est ensuite utilisée pour chauffer un fluide, produire de la vapeur et activer des turbines qui produisent de l'électricité. La focalisation de l'énergie solaire peut être réalisée par différentes techniques telles que les systèmes cylindro-paraboliques, antenne parabolique ou tours électriques. L'ESC peut également fournir de la chaleur et de l'électricité combinées, en particulier dans les usines de dessalement. Les installations d'ESC sont particulièrement présentes dans les pays du Sud de l'Europe dont l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Grèce, Malte et Chypre. La capacité totale installée attendue à la fin de 2012 est de 4GW. Dans l'UE, après près d'une décennie de développement faible, le secteur d'énergie solaire thermique concentrée est maintenant en plein développement, notamment en raison d'un cadre de soutien favorable en Espagne. (I-074166, 09/2012) 00:04:16
00:32:38 Copyright 00:00:07
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2017