Conseil européen, Bruxelles, 13-14/12/2012

Type: Best-of   Référence: I-075693   Durée: 10:40:55  Lieu:
Fin de production: 20/12/2012
Les 13 et 14 décembre 2012, le Conseil européen a convenu d'une feuille de route pour l'achèvement de l'Union économique et monétaire, sur la base d'une intégration plus approfondie et d'une solidarité renforcée. Le processus débutera par l'achèvement, la consolidation et la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance économique renforcée, et par l'adoption du mécanisme de surveillance unique et des nouvelles règles relatives au redressement des banques et à la résolution de leurs défaillances, ainsi qu'aux systèmes de garantie des dépôts. Il sera complété par la mise en place d'un mécanisme de résolution unique. Plusieurs autres questions importantes seront examinées plus avant par le Conseil européen de juin 2013, en ce qui concerne la coordination des réformes nationales, la dimension sociale de l'UEM, la faisabilité et les modalités de contrats de compétitivité et de croissance arrêtés d'un commun accord et des mécanismes de solidarité ainsi que des mesures visant à promouvoir l'approfondissement du marché unique et à en préserver l'intégrité. Tout au long de ce processus, la légitimité démocratique et l'obligation de rendre des comptes seront assurées. Le Conseil européen a entamé les travaux relatifs au Semestre européen 2013 sur la base de l'examen annuel de la croissance réalisé par la Commission. Il a décidé de lancer des travaux sur le développement de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l'UE et reviendra sur cette question en décembre 2013.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Générique et titre 00:00:15
10:00:15 1. Arrivées 00:30:59
10:00:15 Titre 00:00:05
10:00:20 Arrivée de Herman van Rompuy, président du Conseil européen (7 plans) 00:00:26
10:00:46 Arrivée d'Angela Merkel, chancelière fédérale allemande (8 plans) - DECLARATION (en ALLEMAND) disant que les chefs d'État ou de gouvernement vont tenir des consultations intensives; ils détiennent à présent une base pour le paiement de la prochaine tranche de fonds à la Grèce; la Grèce a fait de grands efforts à cette fin; le fait que les ministres des Finances aient fixé le système de surveillance est un bon signal; il s'agit d'un grand pas; cela va créer de la fiabilité et de la confiance dans la zone euro; disant que lors du Conseil européen ils vont parler du renforcement de la coordination économique et de l'adoption d'une feuille de route pour les prochains mois; à la fin de l'année 2012, de bons résultats ont été atteints; beaucoup de travail a été réalisé en 2012; beaucoup de grands progrès ont été réalisés, il y a maintenant un fonds de solidarité avec l'ESM, le pacte fiscal, la supervision bancaire; il y a encore du travail nécessaire pour que le MSS puisse fonctionner pour 2014 et ils ont besoin de promouvoir la coordination pour l'amélioration de la compétitivité de l'UE. 00:02:05
10:02:51 Arrivée de Mariano Rajoy Brey, président du gouvernement espagnol (3 plans) 00:00:24
10:03:15 Arrivée de François Hollande, président de la République française (7 plans) - DECLARATION (en FRANÇAIS) disant que c'est une bonne journée pour l'Europe; depuis le sommet de la fin du mois de juin, les chefs d'Etat ou de gouvernement de l'UE ont avancé et ont pu régler la question de la Grèce - qui faisait débat depuis tant de mois - et la question de l'union bancaire; lorsque l'Europe avance, les Etats membres, notamment la France, doivent le souligner parce que ce qui s'est passé au mois de mai avec le vote des Français a été un des éléments qui a permis d'arriver à ce résultat; maintenant il faut le consolider; disant que Mario Monti a permis à l'Italie de se redresser, a joué un rôle déterminant dans le sommet européen du mois de juin, qui fait que l'Italie est aujourd'hui considérée, respectée; disant qu'il n'a pas à se mêler de la vie politique italienne; l'Italie aura des élections au mois de février et il y aura un vote du peuple italien qui viendra conforter les choix qui ont déjà été faits. 00:01:50
10:05:06 Arrivée de Mario Monti, président du Conseil des ministres italien - poignée de main avec François Hollande (5 plans) 00:00:33
10:05:39 Arrivée de Pedro Passos Coelho, Premier ministre portugais (7 plans) 00:00:28
10:06:08 Arrivée de Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois et président de l'Eurogroupe (10 plans) - DECLARATION (en ALLEMAND) disant qu'il y a eu des résultats concrets cette semaine-là: la supervision bancaire a été résolue, le paquet grec a été adopté - toutes décisions importantes dont il a été dit dans la presse qu'ils ne parviendraient pas à gérer; disant que l'élargissement n'est peut-être pas le principal problème en ce moment, mais c'est important; l'adhésion de la Croatie est déjà décidée; la Croatie est historiquement un pays européen; il ne s'attend pas à ce que la Serbie devienne un Etat membre demain. 00:01:49
10:07:57 Arrivée de David Cameron, Premier ministre britannique (9 plans) - DECLARATION (en ANGLAIS) disant que le chancelier de l'Échiquier a fait un excellent travail parce que la zone euro a besoin d'une union bancaire; mais la Grande-Bretagne ne fera pas partie de cette union bancaire; le Royaume-Uni a bien protégé ses intérêts dans le marché unique; c'est ce sur quoi la discussion va porter; la discussion générale portera sur la façon dont l'Europe évolue; beaucoup de ce changement est conduit par l'euro; les pays de la zone euro doivent intégrer davantage leurs institutions; le Royaume-Uni ne fait pas partie de la zone euro et n'adoptera pas l'euro donc ne fera pas partie de cette intégration; mais ce changement donne au Royaume-Uni l'occasion de plaider pour les choses que le pays souhaite en Europe; cela ne sera pas décidé ce jour-là mais c'est le début de conversations importantes où la Grande-Bretagne pourrait effectivement faire mieux; sur Maria Miller, ministre britannique de la Culture, des Médias et du Sport: disant qu'elle fait un travail absolument excellent en tant que ministre de la Culture elle a son plein appui; un journal lui a posé une série de questions et elle a d'excellentes réponses à toutes ces questions. 00:01:45
10:09:43 Arrivée de Mark Rutte, Premier ministre néerlandais (5 plans) - DECLARATION (en NEERLANDAIS) se félicitant de l'accord sur la supervision bancaire européenne, mais disant que davantage de travail est nécessaire pour relever les défis auxquels est confrontée la zone euro. 00:01:45
10:11:28 Arrivée de Martin Schulz, président du Parlement européen (10 plans) - DECLARATION (en ALLEMAND) disant que l'union bancaire a été bien conclue; certains travaux législatifs sont encore nécessaires; il est également heureux que le paquet grec ait été adopté; l'union bancaire est une étape concrète dans la bonne direction; les questions relatives à une modification du traité doivent être discutées, mais il peut comprendre la retenue; il faut de la consolidation et de la stabilité, ensuite on peut prendre des mesures plus larges; l'emploi et la croissance font partie de cette consolidation; il faut le faire maintenant, pas dans dix ans; nous avons besoin de croissance et de lutter contre le chômage des jeunes; les mesures visant à stimuler la croissance sont également importantes pour le marché allemand, en raison des exportations; il faut un budget européen ambitieux; il s'agit d'une mesure stimulant la croissance. 00:01:14
10:12:43 Arrivée de Valdis Dombrovskis, Premier ministre letton (6 plans) 00:00:30
10:13:13 Arrivée d'Antonis Samaras, Premier ministre grec (4 plans) - DECLARATION (en ANGLAIS) disant que l'accord de sauvetage est un grand succès pour la Grèce et pour l'Europe, et un grand défi pour tout le monde dès à présent. 00:00:54
10:14:07 Arrivée de Helle Thorning-Schmidt, Première ministre danoise (10 plans) - DECLARATION (en DANOIS et en ANGLAIS) sur la supervision bancaire; disant que c'est un bon jour pour l'Europe; les États membres ont unanimement adopté des conclusions sur la façon d'aller de l'avant avec l'union bancaire; ce sont de bonnes nouvelles pour les clients des banques dans toute l'Europe et pour l'économie européenne; il semble que de bonnes solutions ont été trouvées pour les pays hors de la zone euro; le Danemark en est très heureux. 00:01:25
10:15:33 DECLARATION (en TCHEQUE) de Petr Nečas, Premier ministre tchèque 00:02:42
10:18:16 Arrivée de Jyrki Katainen, Premier ministre finlandais (6 plans) - DECLARATION (en ANGLAIS) disant que, tout d'abord, il s'attend à ce qu'ils puissent franchir de nouvelles étapes dans la manière de poursuivre le développement de l'union bancaire; ensuite, parce qu'ils ne sont pas soumis à une grosse pression pour se prononcer sur une intégration plus poussée, ils pourraient bénéficier d'une atmosphère plus détendue pour parler de l'avenir de l'UE et de l'UEM; ils ont besoin de plus de temps pour réfléchir aux grandes réformes et à ce qu'ils veulent en ce qui concerne l'UEM; sur l'Italie: disant que la chose la plus importante est que la politique responsable continue; il est très heureux de l'évolution récente de l'Italie et vraiment satisfait du travail que Mario Monti a effectué avec son gouvernement; sur la possibilité que Silvio Berlusconi devienne président du Conseil des ministres italien: disant qu'il ne veut pas s'immiscer dans les questions nationales italiennes; il appartient aux partis politiques en Italie de choisir le candidat pour les prochaines élections; sa préoccupation première est que la même politique responsable continue quoi qu'il arrive et quel que soit le vainqueur des prochaines élections. 00:02:42
10:20:58 Arrivée d'Andrus Ansip, Premier ministre estonien (5 plans) 00:00:20
10:21:18 Arrivée d'Elio Di Rupo, Premier ministre belge (8 plans) - DECLARATION (en NEERLANDAIS et en FRANÇAIS) sur la supervision bancaire, se félicitant de l'accord mais disant qu'il y a encore du travail à faire, en particulier sur la nécessité d'une approche plus sociale aux questions telles que la création d'emplois. 00:01:47
10:23:06 Arrivée de Demetris Christofias, président de Chypre (7 plans) - DECLARATION (en ANGLAIS) sur l'accord de sauvetage UE/FMI, disant qu'il est frustré et déçu. 00:00:39
10:23:46 Arrivée de Fredrik Reinfeldt, Premier ministre suédois (5 plans) - DECLARATION (en SUEDOIS) 00:00:50
10:24:36 Arrivée de Janez Janša, Premier ministre slovène (6 plans) - DECLARATION (en SLOVENE) 00:01:00
10:25:36 Arrivée de José Manuel Barroso, président de la CE (5 plans) 00:00:20
10:25:56 Arrivée de Viktor Orbán, Premier ministre hongrois (7 plans) - DECLARATION (en HONGROIS) 00:01:09
10:27:06 Arrivée de Werner Faymann, chancelier fédéral autrichien (9 plans) - DECLARATION (en ALLEMAND) disant que franchir les premières étapes vers une union bancaire signifie une supervision complète, c'est très important; il ne s'attendait pas à ce qu'ils soient d'accord ce jour-là sur le développement de l'UE au cours des 20 prochaines années; une discussion sur les principes n'est pas une mauvaise chose; les ministres des Finances ont bien préparé le terrain, cela a été convenu avec eux; il faut mettre en œuvre les accords rapidement; le plus tôt ils commencent à surveiller les banques, le mieux; la pression d'un chômage élevé est suffisante; il faut se prononcer sur le budget et de nouvelles mesures au printemps, il faut parler de gestion de la dette commune; la solution pour la Grèce est importante et les fonctions de supervision vont dans la bonne direction; disant que, pour lui, le plus important est de décider d'un budget de 7 ans et de ne pas travailler sur des budgets prévisionnels; dans ce contexte de chômage, il faut davantage de confiance; on voit aussi que les taux d'intérêt sont de plus en plus disparates; on a besoin d'une gestion budgétaire commune. 00:01:37
10:28:43 Arrivée de Donald Tusk, Premier ministre polonais (5 plans) 00:00:25
10:29:08 Arrivée de Traian Băsescu, président de la Roumanie (5 plans) 00:00:29
10:29:37 Arrivée de Boïko Borissov, Premier ministre bulgare (5 plans) 00:00:36
10:30:14 Arrivée d'Enda Kenny, Premier ministre irlandais (3 plans) 00:00:40
10:30:54 Arrivée de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) (4 plans) 00:00:20
10:31:14 2. Tour de table 00:03:41
10:31:14 Titre 00:00:05
10:31:19 Arrivée de Dalia Grybauskaitė, présidente de la Lituanie, accueillie par Herman van Rompuy 00:00:06
10:31:26 Arrivée de Boïko Borissov 00:00:06
10:31:32 David Cameron et José Manuel Barroso 00:00:03
10:31:36 Boïko Borissov et Antonis Samaras 00:00:06
10:31:42 David Cameron et José Manuel Barroso 00:00:06
10:31:49 Arrivée de Lawrence Gonzi, Premier ministre maltais, accueilli par Herman van Rompuy 00:00:08
10:31:58 Arrivée d'Enda Kenny - suivi de Mariano Rajoy Brey (2 plans) 00:00:13
10:32:11 Enda Kenny accueilli par Herman van Rompuy 00:00:11
10:32:22 Arrivée conjointe d'Angela Merkel et François Hollande, accueillis par Herman van Rompuy (2 plans) 00:00:18
10:32:41 Valdis Dombrovskis et Janez Janša 00:00:06
10:32:47 Fredrik Reinfeldt avec Enda Kenny, François Hollande et Angela Merkel 00:00:06
10:32:53 Arrivée de Robert Fico, Premier ministre slovaque, accueilli par Herman van Rompuy 00:00:06
10:32:59 Angela Merkel se joignant à un groupe de dirigeants européens, dont Zoran Milanović, Premier ministre croate, et Andrus Ansip 00:00:15
10:33:15 Angela Merkel avec David Cameron, Andrus Ansip, Zoran Milanović, François Hollande 00:00:09
10:33:24 Arrivée d'Elio Di Rupo, accueilli par Herman van Rompuy (2 plans) 00:00:11
10:33:36 Arrivée conjointe de Jean-Claude Juncker et Mark Rutte 00:00:11
10:33:48 Martin Schulz et François Hollande 00:00:06
10:33:54 Arrivée de Pedro Passos Coelho, accueilli par Herman van Rompuy 00:00:05
10:33:59 Vue générale 00:00:08
10:34:08 Enda Kenny discutant avec Valdis Dombrovskis et Janez Janša; Jean-Claude Juncker discutant avec Antonis Samaras 00:00:14
10:34:22 Vue générale 00:00:06
10:34:28 Pedro Passos Coelho et Angela Merkel 00:00:05
10:34:34 Vue générale 00:00:03
10:34:38 Enda Kenny, Catherine Ashton, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la CE, Demetris Christofias, Herman van Rompuy et Martin Schulz 00:00:03
10:34:41 Valdis Dombrovskis, Mario Monti et Antonis Samaras 00:00:08
10:34:50 Vue générale 00:00:05
10:34:55 3. Photo de famille 00:01:55
10:34:55 Titre 00:00:05
10:35:00 Photo de famille (12 plans) de gauche à droite, au 1er rang: Catherine Ashton, Robert Fico, Jean-Claude Juncker, Mario Monti, Martin Schulz, Traian Băsescu, Demetris Christofias, Herman van Rompuy, Dalia Grybauskaitė, François Hollande, José Manuel Barroso, Antonis Samaras, Valdis Dombrovskis, Mark Rutte, et Uwe Corsepius, secrétaire général du Conseil de l'UE, au 2e rang: Zoran Milanović, Helle Thorning-Schmidt, Donald Tusk, Viktor Orbán, Elio Di Rupo, Mariano Rajoy Brey, Fredrik Reinfeldt, Petr Nečas, Janez Janša, Pedro Passos Coelho, Angela Merkel, Jyrki Katainen, Werner Faymann, Boïko Borissov, Andrus Ansip, David Cameron, et Lawrence Gonzi. 00:01:50
10:36:51 4. Extraits de la conférence de presse finale 00:04:10
10:36:51 Titre 00:00:05
10:36:56 José Manuel Barroso, Herman van Rompuy et Demetris Christofias marchant vers la salle de conférence de presse 00:00:11
10:37:08 Vue générale de la salle de conférence de presse 00:00:09
10:37:18 Orateurs 00:00:03
10:37:22 Plan de coupe de la presse 00:00:05
10:37:27 DECLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que le matin, les chefs d'Etat ou de gouvernement ont eu un débat intéressant sur la politique de sécurité et de défense commune; cette question n'avait pas été débattue au niveau du Conseil européen depuis un certain temps, en fait depuis 2008; il y a plusieurs raisons pour lesquelles il souhaitait l'inscrire à nouveau à l'ordre du jour; tout d'abord, les problèmes de sécurité auxquels l'Europe est confrontée ont pour le moins augmenté ces dernières années et les pays de l'UE sont appelés à assumer davantage de responsabilités pour le maintien de la paix dans le voisinage de l'UE et au-delà. 00:00:38
10:38:05 Plan de coupe d'un photographe 00:00:05
10:38:10 DECLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant qu'ils ont également eu une discussion sur la dégradation croissante de la situation en Syrie, situation qui les consterne; ils ont un devoir moral, compte tenu de la perte de tant de vies innocentes; ils ont mis l'accent sur la gravité de la situation et sur la nécessité de soutenir la coalition des forces de l'opposition syrienne de la manière la plus efficace; ils ont souligné que le président Assad devait quitter le pouvoir, pour permettre à un véritable processus politique d'avoir lieu. 00:00:36
10:38:47 Plan de coupe de la presse 00:00:04
10:38:51 DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il faut amener les jeunes sur le marché du travail pour obtenir une reprise riche en emplois; la semaine précédente, la Commission a présenté un paquet pour l'emploi des jeunes; il espère qu'elle jouera un rôle important en aidant les États membres à lutter contre le chômage des jeunes, en établissant des garanties jeunesse et un cadre de qualité pour les stages; ils aimeraient que, dans délai de quatre mois après avoir quitté l'école, tous les jeunes intègrent l'éducation, la formation, l'apprentissage ou, bien sûr, un emploi. 00:00:34
10:39:25 Plan de coupe 00:00:06
10:39:32 DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'ils ont aussi eu une bonne discussion sur l'avenir de l'UEM; il pense que l'appropriation nationale et une discussion en profondeur sont indispensables sur ces questions sensibles; aucune porte n'a été fermée vers une UEM plus en profondeur et ils vont continuer à avancer; la Commission continuera à mener l'ambition. 00:00:16
10:39:48 Plan de coupe 00:00:04
10:39:53 DECLARATION de Demetris Christofias (en GREC) disant que cette réunion du Conseil européen est sans aucun doute une nouvelle étape sur le parcours vers la réalisation et l'intégration de l'Union économique et monétaire; la route vers une UEM substantielle est longue et ils ont vraiment besoin de maintenir l'élan; les décisions qui ont été prises et les orientations qui ont été décidées détermineront dans une large mesure le cours de l'Union européenne dans les prochaines années; la réforme qui est en cours visant à une gouvernance économique et financière plus efficace aidera également à faire face plus rapidement à la crise économique qui nuit à l'UE. 00:00:49
10:40:43 Départ des orateurs 00:00:12
10:40:55 Droit d'auteur 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2014