Prix Nobel de la Paix® 2012, Oslo (09-11/12/2012) et Strasbourg (12/12/2012)

Type: Best-of   Référence: I-075621   Durée: 10:49:19  Lieu:
Fin de production: 12/12/2012
"L'Union européenne a reçu le Prix Nobel de la Paix® le 10 décembre 2012, en reconnaissance de six décennies de paix, de réconciliation, de démocratie et de droits de l'homme en Europe. Lors d'une cérémonie à l'hôtel de ville d'Oslo, les présidents des trois principales institutions européennes - José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, Herman van Rompuy, président du Conseil européen, et Martin Schulz, président du Parlement européen - ont reçu le diplôme et la médaille. Les chefs d'État ou de gouvernement d'une vingtaine d'Etats membres de l'UE ont assisté à l'événement. Divers événements connexes ont eu lieu à Oslo du 9 au 11 décembre 2012. Veuillez noter que ce best-of ne comprend pas la cérémonie de remise du Prix pour des raisons de droits d'auteur. Pour les images de la cérémonie, prière de contacter Nobel Media AB, Sturegatan 14, Box 5232, SE-102 45 Stockholm, Suède."

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Générique et titre 00:00:15
10:00:15 Notice: "This best-of does not include the actual prize giving ceremony for reasons of copyright. For the images of the ceremony, please contact Nobel Media AB, Sturegatan 14, Box 5232, SE-102 45 Stockholm, Sweden." Ce best-of ne comprend pas la cérémonie de remise du Prix pour des raisons de droits d'auteur. Pour les images de la cérémonie, prière de contacter Nobel Media AB, Sturegatan 14, Box 5232, SE-102 45 Stockholm, Suède. 00:00:12
10:00:27 1. Arrivées (09/12/2012) 00:01:29
10:00:27 Titre 00:00:05
10:00:32 Divers plans (dans l'avion) des présidents des trois institutions européennes - José Manuel Barroso, président de la CE, Herman van Rompuy, président du Conseil européen, et Martin Schulz, président du Parlement européen - volant vers Oslo (5 coups) 00:00:41
10:01:13 Plan (à l'intérieur de l'avion) ​​du jeune lauréat de la compétition Prix Nobel de la Paix® accompagnant la délégation de l'UE 00:00:04
10:01:17 Vue extérieure (depuis l'intérieur de l'avion) 00:00:05
10:01:22 Ambiance générale à Oslo (5 plans) 00:00:33
10:01:56 2. Rencontre avec le Comité Nobel norvégien 00:06:41
10:01:56 Titre 00:00:05
10:02:01 Départ des trois présidents du Grand Hôtel vers l'Institut Nobel pour une réunion avec les membres du Comité Nobel norvégien (4 plans) 00:01:21
10:03:22 Accueil par Thorbjørn Jagland, président du Comité Nobel norvégien, à l'Institut Nobel norvégien (2 plans) 00:00:33
10:03:56 Médaille du Prix Nobel de la Paix® 00:00:11
10:04:08 Portraits d'anciens lauréats du Prix Nobel de la Paix® 00:00:07
10:04:15 Cérémonie de signature du livre d'or (9 plans) 00:01:46
10:06:02 Plans du livre d'or (y compris des gros plans des signatures des trois présidents) (4 plans) 00:00:29
10:06:31 Les trois présidents posent pour des photos avec une carte de l'Europe (2 plans) 00:01:18
10:07:49 Diplômes d'anciens lauréats du Prix Nobel de la Paix® (4 plans) 00:00:44
10:08:34 Notification écrite du lauréat du Prix Nobel de la Paix® 2012 00:00:03
10:08:37 3. Extraits de la conférence de presse précédant la cérémonie (l'intégralité de la conférence de presse est disponible aux archives de la Commission européenne) 00:08:41
10:08:37 Titre 00:00:05
10:08:42 Arrivée des trois présidents à la conférence de presse précédant la cérémonie de remise du Prix, accompagnés par Thorbjørn Jagland (4 plans) 00:01:27
10:10:10 DECLARATION de Thorbjørn Jagland (en ANGLAIS) disant qu'il y a eu de nombreuses discussions au fil des années; il y a eu de nombreux conflits, différends, voire drames, mais il est clair que l'Union européenne a été un congrès de paix continu; les différends et drames n'ont jamais conduit à la guerre; au contraire, ils ont conduit à des compromis qui étaient nécessaires sur le continent européen étant donné notre histoire. 00:00:35
10:10:46 DECLARATION de Herman van Rompuy (en ANGLAIS) disant que l'Europe traverse une période difficile; nous travaillons dur, conjointement en tant qu'Union et dans tous les États membres, afin de surmonter ces problèmes; disant qu'il est sûr que nous y parviendrons; nous allons sortir de cette période d'incertitude et de récession plus forts qu'avant; notre histoire prouve que nous avons assez de force et de résilience pour continuer à aller de l'avant dans un esprit de responsabilité et de solidarité; il faut que l'Europe devienne à nouveau un symbole d'espoir. 00:00:38
10:11:24 DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'être là pour recevoir conjointement ce prix au nom de l'Union européenne est un honneur et une leçon d'humilité; il s'agit d'une récompense pour le projet européen, pour le peuple européen, pour les institutions – qui, jour après jour, pendant les soixante dernières années, ont construit une nouvelle Europe; c'est un bon moment pour se rappeler ce que l'Union européenne a réalisé; elle apporte une paix durable entre les ennemis d'hier qui ont combattu de nombreuses guerres dévastatrices sur le continent, dont deux guerres mondiales; elle apporte une liberté, une justice et une démocratie durables pour 500 millions de personnes, y compris pour beaucoup qui vivaient sous la dictature et les régimes totalitaires il n'y a pas si longtemps; et elle le fait d'une manière unique par la création d'un système politique qui nous rassemble par-delà les frontières nationales frontières au sein d'une communauté supranationale par le partage de la souveraineté. 00:00:55
10:12:19 DECLARATION de Martin Schulz (en ANGLAIS) disant qu'il considère le prix comme un avertissement; une personnalité célèbre recevant le prix Nobel® de littérature, l'écrivain allemand Thomas Mann, a décrit sa famille en trois générations: les fondateurs, la génération de ceux qui ont administré, et la troisième génération, qui a joué avec le patrimoine; disant qu'il ne veut pas faire partie de la troisième génération; dès lors il prend le prix comme un avertissement, comme une alerte qui dit qu'il faut être fidèle à ce que les pères fondateurs ont créé ou ce que les administrateurs ont poursuivi et ne pas jouer avec l'héritage. 00:01:05
10:13:25 DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'en dépit de la crise et de toutes les difficultés et tous les débats – il y a parfois des opinions différentes parmi les 27 pays, au début, tous ne peuvent se mettre d'accord -, la réalité est que, jusqu'à présent, depuis le début de cette crise, toutes les mesures ont été prises en faveur de plus et non pas moins d'intégration; plus de compétences à l'échelon européen, une plus grande intégration, la création du mécanisme européen de stabilité qui est un pare-feu très important, comparable seulement au Fonds monétaire international (FMI) en termes de capacité financière, plus de règles pour une gouvernance intégrée de la zone euro et de nombreuses autres décisions font partie des efforts que les États membres font en matière de réformes structurelles, en termes de correction des déséquilibres des finances publiques; de même, cela montre qu'il y a une volonté d'aller plus loin vers une Union économique et monétaire (UEM) plus intégrée. 00:00:52
10:14:18 Plans de coupe de la conférence de presse (21 plans) 00:03:00
10:17:19 4. Photo de famille et déjeuner avec les chefs d'Etat ou de gouvernement de l'UE (10/12/2012) 00:06:22
10:17:19 Titre 00:00:05
10:17:24 Plans extérieurs de l'hôtel de ville d'Oslo (2 plans) 00:00:10
10:17:34 Arrivée des chefs d'État ou de gouvernement des Etats membres de l'UE au déjeuner offert par Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien 00:00:07
10:17:41 Photo de famille des trois présidents, des chefs d'État ou de gouvernement de l'UE, et Jens Stoltenberg (3 plans): de gauche à droite, au 1er rang: Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, Traian Băsescu, président de la Roumanie, Herman van Rompuy, Jens Stoltenberg, José Manuel Barroso, Martin Schulz, tenant la médaille du prix Nobel de la paix® 2012, Dalia Grybauskaitė, présidente de la Lituanie, et François Hollande, président de la République française; au 2e rang: Pedro Passos Coelho, Premier ministre portugais, Mark Rutte, Premier ministre néerlandais, Valdis Dombrovskis, Premier ministre letton, Donald Tusk, Premier ministre polonais, Werner Faymann, chancelier fédéral autrichien, Boïko Borissov, Premier ministre bulgare, Enda Kenny, Premier ministre irlandais, et Helle Thorning-Schmidt, Première ministre danoise; au 3e rang, depuis le 2e: Elio Di Rupo, Premier ministre belge, Jyrki Katainen, Premier ministre finlandais, Mario Monti, président du Conseil des ministres italien et ministre de l'Economie et des Finances, Mariano Rajoy Brey, président du gouvernement espagnol, Antonis Samaras, Premier ministre grec, Andreas D. Mavroyiannis, ministre chypriote adjoint auprès de Demetris Christofias, président de Chypre, chargé des Affaires européennes, et président en exercice du Conseil de l'UE, et Zoran Milanović, Premier ministre croate. 00:00:21
10:18:03 Déjeuner offert par Jens Stoltenberg (20 plans) 00:04:28
10:22:32 Vues extérieures du Palais Royal à Oslo (4 plans) 00:00:52
10:23:24 Jens Stoltenberg accueillant José Manuel Barroso et Martin Schulz à la Résidence du Premier ministre (2 plans) 00:00:17
10:23:41 5. Extraits de la conférence de presse avec Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien 00:01:50
10:23:41 Titre 00:00:05
10:23:46 Arrivée de José Manuel Barroso, Martin Schulz et Jens Stoltenberg à la conférence de presse conjointe 00:00:02
10:23:49 DECLARATION de Jens Stoltenberg (en ANGLAIS) disant qu'ils ont eu une excellente discussion sur différentes questions, notamment concernant les défis économiques en Europe; disant aussi qu'il a commencé par féliciter José Manuel Barroso et Martin Schulz pour le Prix Nobel de la Paix®; c'est un prix qui souligne bien le rôle important que l'UE a joué dans la promotion de la paix en Europe et la transformation de l'Europe d'un continent en guerre à un continent de paix. 00:00:35
10:24:24 DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que c'était une grande occasion, non seulement une cérémonie profondément émouvante pour eux mais aussi pour l'approfondissement du débat européen; le fait que certaines personnes n'étaient pas d'accord avec la décision du Comité Nobel norvégien était en effet un bon moyen de lancer un débat, un large débat sur l'Europe, sur ce que l'Union européenne représente et aussi de corriger certains préjugés; nous avons besoin de ce genre de débat parce que notre vision de l'UE est une vision démocratique. 00:00:35
10:24:59 DECLARATION de Martin Schulz (en ANGLAIS) disant que c'était un débat dirigé par un Premier ministre d'un Etat non membre de l'Union européenne sur la base d'une grande compétence sur les sujets européens, avec une gestion intelligente du débat; disant qu'il espère que les dirigeants européens vont garder leur enthousiasme quand ils discuteront des futures structures de l'Union européenne. 00:00:32
10:25:31 6. Procession aux flambeaux 00:03:37
10:25:31 Titre 00:00:05
10:25:36 Procession aux flambeaux des Norvégiens rassemblés devant le Grand Hôtel pour honorer les lauréats du Prix Nobel de la Paix® (7 plans) 00:01:33
10:27:10 Arrivée des trois présidents sur le balcon du Grand Hôtel - salués par la foule (9 plans) 00:01:58
10:29:08 7. Evénements parallèles (11/12/2012) 00:12:23
10:29:08 Titre 00:00:05
10:29:13 Rencontre de José Manuel Barroso avec les hôtes du concert du Prix Nobel de la Paix® (l'actrice Sarah Jessica Parker et l'acteur Gerard Butler) (12 plans) 00:01:04
10:30:18 Arrivée de José Manuel Barroso à une réunion avec des étudiants Erasmus à Oslo 00:00:08
10:30:27 Étudiant Erasmus posant une question (en ANGLAIS) sur le changement apporté par le Prix Nobel de la Paix® à l'image extérieure de l'UE. DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il s'agit d'une contribution très importante au débat; c'est une occasion pour les gens de ne pas penser aux problèmes au jour le jour mais de regarder la situation dans son ensemble et de mettre les choses en perspective, de se rappeler qu'il y a quelques années l'Europe était en guerre; quelques-uns des moments les plus terribles de l'histoire de l'humanité se sont passés en Europe, la Shoah, l'Holocauste, l'Espagne et le Portugal n'étaient pas des démocraties jusqu'aux années '70, avec beaucoup de contrôles aux frontières; aujourd'hui il y a la liberté de circulation, une grande réussite; ensuite, les pays d'Europe centrale et orientale étaient sous des régimes communistes totalitaires, et les pays baltes sous le régime soviétique; il faut mettre les choses en perspective; l'Europe a beaucoup de problèmes aujourd'hui, mais ce Prix Nobel de la Paix® est une façon de rappeler aux gens d'où ils viennent, et aussi de corriger les choses qui ne sont probablement pas correcte aujourd'hui; l'UE est le projet le plus réussi de coopération transnationale; jamais, dans l'histoire de l'humanité, 27 pays n'ont décidé librement de partager la souveraineté, de mettre rassembler leurs capacités autour des valeurs de paix, liberté et démocratie; cela a grandement contribué à la réunification du continent et à ces valeurs; l'Europe mérite ce prix; en même temps, il doit être considéré comme un encouragement pour l'avenir et pour répondre aux préoccupations de ceux qui protestent aujourd'hui (contre l'attribution de ce prix à l'UE); la protestation devrait être contre ceux qui ont créé la situation actuelle; la cause du problème n'est pas l'UE; les difficultés actuelles ont été créées par le crise financière; l'UE en est dans une certaine mesure victime; l'UE n'est pas le problème, elle fait partie de la solution. 00:03:42
10:34:09 Journaliste d'Euronews posant une question (en ANGLAIS) sur les troubles sociaux en Europe et la façon de lutter contre le sentiment, chez les jeunes, qu'il n'y a pas d'avenir. DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant que, tout d'abord, au niveau européen, des questions doivent être réglées dans la zone euro, même si ce n'était pas la seule zone euro qui avait des problèmes; il est maintenant très populaire de dire qu'il s'agit d'une crise de la zone euro; mais, il faut le préciser, l'euro est une monnaie très forte et crédible, une des deux plus grandes devises dans le monde et en termes de valeur, elle reste très forte; il y avait une combinaison de problèmes en Europe: un comportement financier irresponsable dans de nombreux domaines du secteur financier, une accumulation de dettes excessives posant quelques défis à la zone euro; sans donner une réponse claire, il n'y aura pas de confiance, et sans confiance, il n'y aura pas d'investissement, pas de croissance et pas d'emplois; ce qu'il faut faire est agir sur plusieurs fronts; l'un, bien sûr, est de mettre de l'ordre dans les finances publiques; deuxièmement, adopter des réformes structurelles pour renforcer la compétitivité; troisièmement, investir dans la croissance pour créer plus d'emplois; la réponse clé est la croissance; c'est un ensemble complexe de politiques; il n'y a pas de solution magique; ceux qui proposent une solution miracle ne disent pas la vérité; il s'agit d'un processus difficile qui implique parfois des sacrifices à court terme; mais c'est la seule façon pour l'Europe de maintenir son économie sociale de marché, son modèle; c'est un modèle d'économies ouvertes mais avec un État-providence fort, une protection de l'environnement et des consommateurs; mais ce modèle doit être adapté aux nouveaux défis de la mondialisation. 00:02:30
10:36:39 Étudiant Erasmus posant une question (en ANGLAIS) sur une union politique renforcé et son calendrier. DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il est indispensable de disposer d'une véritable Union économique et monétaire, notamment pour les pays de la zone euro; à la fin, la crédibilité d'une monnaie dépend de la solidité des institutions, de la construction politique derrière elles; des mesures supplémentaires sont nécessaires; avoir une monnaie commune nécessite une plus grande coordination en termes économiques et fiscaux, ce qui touche la souveraineté nationale; c'est pourquoi une union politique est nécessaire en termes de partage de la souveraineté et de la mise en commun des compétences. 00:01:31
10:38:11 Journaliste d'Euronews posant une question (en ANGLAIS) sur le calendrier d'une telle union politique. DECLARARTION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il ne sait vraiment pas; il aimerait que ce soit aussi tôt que possible, tout en acceptant qu'il s'agit d'un débat et une approche étape-par-étape en Europe; il espère que le Conseil européen conviendra de la première étape relative à la création d'une union bancaire en Europe, avec un mécanisme de contrôle unique, suivi d'un mécanisme de règlement; une éventuelle révision du traité pourrait être faite après les élections européennes, en 2015. 00:01:04
10:39:15 Étudiant Erasmus posant une question (en ANGLAIS) sur l'avenir du programme Erasmus et le financement des échanges d'étudiants. DECLARATION de José Manuel Barroso (en ANGLAIS) disant qu'il est confiant et qu'il a de bonnes nouvelles car il a le budget pour 2013 pour poursuivre le programme Erasmus; sur les prochaines perspectives financières, disant que les discussions vont commencer tôt en 2013; il espère qu'il y aura une décision sur le budget pour les sept prochaines années; l'objectif est d'avoir 2 millions d'étudiants supplémentaires (ajoutés aux 3 millions actuels) dans la prochaine période de sept ans; de nouveaux instruments sont créés, comme la possibilité de garantir des prêts pour étudiants post-gradués; l'objectif est d'avoir 330.000 étudiants bénéficiant de ces garanties; Erasmus est l'un des plus beaux programmes de l'UE; il est assez confiant que le programme sera maintenu et renforcé. 00:02:05
10:41:21 Photo de groupe des trois présidents avec les 6 jeunes lauréats du concours du Prix Nobel de la Paix® qui accompagnent la délégation de l'UE (2 plans) 00:00:11
10:41:32 8. Cérémonie au Parlement européen à Strasbourg (12/12/2012) 00:06:37
10:41:32 Titre 00:00:05
10:41:37 Vue extérieure du Parlement européen à Strasbourg 00:00:05
10:41:43 DECLARATION de Martin Schulz (en ALLEMAND) disant qu'ils vont commencer la journée par une cérémonie formelle; il est très heureux d'accueillir dans l'hémicycle des citoyens européens invités en tant que représentants des citoyens de l'UE à participer à cette brève cérémonie à l'occasion de l'attribution du Prix Nobel de la Paix® à l'Union européenne. (11 plans) 00:00:39
10:42:22 Ambiance générale au sein de l'hémicycle lors de la projection de vidéos sur la construction de la paix en Europe (11 plans) 00:00:38
10:43:01 Martin Schulz et José Manuel Barroso allant à la tribune pour s'adresser aux citoyens et membres du PE après la projection vidéo 00:00:08
10:43:10 DECLARATION de Martin Schulz (en ALLEMAND) disant qu'au milieu de l'hémicycle, on peut voir la médaille et le certificat de l'attribution du Prix Nobel de la Paix®; il n'y a pas de meilleur endroit pour partager l'avenir de ce prix que parmi les représentants élus de l'Europe; disant que la plupart des personnes présentes appartiennent à la génération qui n'a pas connu la guerre, du berceau à la tombe, et les choses devraient en être ainsi; la paix commence par la suppression du mot "mais": la démocratie est une bonne chose, mais .. . les droits de l'homme doivent être garantis, mais ... la tolérance est une bonne chose, mais ... le respect mutuel est nécessaire, mais ...; chaque fois que ce mot "mais" est présent, des droits non négociables commencent à être bafoués; la démocratie est une bonne chose, oui, les droits de l'homme doivent être respectés, oui, la tolérance mutuelle est le fondement de la paix, oui, le respect mutuel de chaque être humain, oui; il n'y a pas de place pour les "mais"; c'est pourquoi l'Union européenne mérite le Prix Nobel de la Paix®. 00:02:04
10:45:14 DECLARATION de José Manuel Barroso (en FRANÇAIS) disant que le génie des fondateurs de l'Europe a précisément été de construire la paix et la réconciliation sur une dynamique d'intégration économique afin, par un moyen économique, d'atteindre un objectif politique: la paix; mais l'Europe est bien plus qu'un simple marché; bien sûr le marché est important pour créer l'interdépendance et la solidarité, mais il faut concevoir l'Europe comme un objectif politique et, il ne faut pas être timide, comme un projet culturel: une culture européenne. 00:00:39
10:45:54 DECLARATION de José Manuel Barroso (en FRANÇAIS) disant que le génie dans la fondation de l'Union européenne était de veiller à ce que, avec la légitimité démocratique des États membres représentés au Conseil européen, la démocratie transnationale soit développée; c'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que la démocratie transnationale a été établie et elle est symbolisée dans le Parlement européen, directement élu par les citoyens de l'Europe. 00:00:36
10:46:30 Martin Schulz et José Manuel Barroso remettant un certificat Prix Nobel de la Paix® à 20 citoyens sélectionnés dans toute l'Europe, dont 10 jeunes lauréats du concours Facebook sur ce que l'Europe signifie pour eux (16 plans) 00:01:39
10:48:09 9. Bannière du Prix Nobel de la Paix® à la Commission européenne 00:01:16
10:48:09 Titre 00:00:05
10:48:14 Vues extérieures du bâtiment Berlaymont de la Commission européenne à Bruxelles avec la bannière du Prix Nobel de la Paix® (6 plans) 00:01:04
10:49:19 Droit d'auteur 00:00:06
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2014