Énergie UE (2e partie) - 2012

Type: Banque d'images [longue]   Référence: I-074166   Durée: 10:52:29  Lieu:
Fin de production: 26/09/2012   Première transmission: 27/09/2012
Cette banque d'images sur l'énergie illustre les chapitres suivants: 1. Transport du pétrole par voie fluviale - Anvers, Belgique; 2. Transport du pétrole par voie ferrée - Anvers, Belgique; 3. Transport du pétrole par voie routière - Anvers, Belgique; 4. Transport du pétrole par oléoduc - Anvers, Belgique; 5. Stations service - Géorgie, Russie, Belgique; 6. Centrale électrique au gaz - Fos-sur-Mer, France; 7. Stockage du gaz - République tchèque; 8. Gazoduc - Gryazovets, Vyborg, Russie; 9. Interconnexion de gazoducs - Hongrie/Croatie; 10. Captage et stockage du carbone - Ponferrada, Espagne; 11. Captage et stockage du carbone - Sleipner, Mer de Norvège; 12. Bioénergie - Kalundborg, Danemark; 13. Energie solaire - Fuentes de Andalucía, Espagne.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Générique et titre 00:00:18
10:00:18 1. Transport du pétrole par voie fluviale - Anvers, Belgique 00:03:34
10:00:18 Titre En 2010, les exportations depuis la raffinerie TOTAL étaient: 47% par oléoduc, 42% par barge, 2% par camion et 9% par navire de mer. Barges dans le port d'Anvers: Le port d'Anvers est connecté au réseau fluvial européen par le canal Escaut-Rhin et le canal Albert. Il y a plus de 175 navettes de conteneurs par semaine vers 56 destinations en Europe, et 45 opérateurs de barges offrent des services réguliers entre Anvers et l'arrière-pays européen. Environ 40% de tous le transport de marchandises à destination et à partir du port d'Anvers est fait par barge, un pourcentage très élevé en comparaison à d'autres ports. L'ambition de l'Autorité portuaire d'Anvers est d'augmenter la proportion actuelle de transport par barge de 34% à 43% sur une période de dix ans. 00:00:04
10:00:22 Ouverture de l'écluse, torchère en arrière-plan 00:00:06
10:00:28 Barge-citerne naviguant sur l'Escaut 00:00:10
10:00:39 Barge avec vraquier en arrière-plan 00:00:07
10:00:47 Barge entrant dans le port 00:00:05
10:00:52 Fermeture de l'écluse (3 plans) 00:00:25
10:01:18 Plan large du port pétrolier, réservoirs et citernes en arrière-plan 00:00:06
10:01:24 Barge-citerne avec pétroliers à quai 00:00:06
10:01:30 Barges naviguant devant des citernes TOTAL (5 plans) 00:00:27
10:01:58 Barge-citerne (Nina) à la borne de remplissage TOTAL (4 plans) 00:00:22
10:02:21 Barge-citerne (Kayak VI) naviguant dans le port d'Anvers (3 plans) 00:00:24
10:02:45 Barge (Xander, navire gazier) entrant dans le port, grands navires en arrière-plan 00:00:08
10:02:53 Ouverture de l'écluse (sonnerie), barge-citerne de pétrole brut (Texas) (5 plans) 00:00:32
10:03:26 Barge-citerne (Oranje Nassau III) quittant l'écluse (4 plans) 00:00:26
10:03:52 2. Transport du pétrole par voie ferrée - Anvers, Belgique 00:03:34
10:03:52 Titre Transport ferroviaire dans le port d'Anvers: Le port d'Anvers a 1055 km de voies ferrées dans son périmètre (26 voies d'évitement) et gère un volume annuel de fret ferroviaire de 24 millions de tonnes, ce qui en fait le second plus grand port ferroviaire d'Europe. Anvers est non seulement le deuxième plus grand port mais c'est aussi la seconde plus grande plaque tournante ferroviaire en Europe, traitant 250 trains de marchandises par jour. Environ 50% de toutes les importations et exportations belges transitent par Anvers. 00:00:05
10:03:57 Raffinerie TOTAL, Anvers: gare de triage avec des wagons citernes et les raffineries; tour de refroidissement en arrière-plan 00:00:06
10:04:04 Plan large de la raffinerie, avec voie ferrée au premier plan 00:00:05
10:04:09 Enorme grue chargeant des citernes sur des wagons sur rails INFO: 10 à 12 trains par jour quittent le terminal 00:00:05
10:04:14 Plan large de la grue avec un pétrolier, avec un panneau Rotterdam-Anvers 00:00:08
10:04:23 Mouvement de la grue pour prendre une autre citerne (2 plans) 00:00:32
10:04:55 Locomotive qui ramasse des wagons-citernes (2 plans) 00:00:13
10:05:08 Wagons bougeant vers la zone de remplissage (3 plans) 00:00:25
10:05:34 Wagons tirés sous le pont avec en arrière-plan des barges qui traversent (3 plans) 00:00:19
10:05:54 Wagon arrivant sous le pont de remplissage, vue grand angle (2 plans) 00:00:24
10:06:19 Membres d'équipage activant des commandes de remplissage sur un panneau; wagon-citerne (3 plans) 00:00:22
10:06:41 Début du processus de remplissage (5 plans) 00:00:31
10:07:12 Processus de remplissage du wagon (sous le systeme de remplissage) 00:00:05
10:07:17 Plan large du wagon en cours de remplissage (2 plans) 00:00:10
10:07:27 3. Transport du pétrole par voie routière - Anvers, Belgique 00:04:53
10:07:27 Titre Seulement 2% des exportations de TOTAL sont convoyées par camions. Le remplissage de camions-citernes se fait par deux méthodes différentes: par le haut, méthode abandonnée au bout de quelques années car trop dangereuse pour le conducteur, et le remplissage par le bas, ce qui devrait devenir la norme. 00:00:05
10:07:32 Plan large du dépôt de carburant ESSO, avec la raffinerie de TOTAL en arrière-plan (2 plans) 00:00:15
10:07:48 Centre de remplissage TOTAL pour camions, vues grand angle 00:00:06
10:07:54 Camion-citernes dans la zone de remplissage (2 plans) 00:00:11
10:08:05 Vue grand angle d'un camion arrivant sous le poste de remplissage 00:00:07
10:08:13 Conducteur allant sur le camion-citerne pour commencer le remplissage (2 plans) 00:00:35
10:08:49 Chauffeur faisant le plein (10 plans) 00:01:17
10:10:07 Le chauffeur regagne le camion; le camion-citerne TOTAL quitte la zone de remplissage (2 plans) 00:00:43
10:10:50 Camion TOTAL arrivant sous la zone de remplissage 00:00:12
10:11:02 Chauffeur TOTAL commencant le processus de remplissage 00:00:21
10:11:24 Plan serré sur le tuyau de carburant fixé au camion 00:00:06
10:11:31 Le chauffeur lance l'ordinateur (3 plans) 00:00:15
10:11:46 Camion TOTAL traversant l'arrière-plan, vue depuis le centre de remplissage 00:00:15
10:12:01 Raffinerie MOL, Hongrie. Système de chargement de gazoline: camion-citerne en cours de remplissage. (3 plans) 00:00:14
10:12:16 Camion MOL quittant la zone de remplissage 00:00:05
10:12:21 4. Transport du pétrole par oléoduc - Anvers, Belgique 00:02:36
10:12:21 Titre Un cinquième du fret manutentionné au port d'Anvers est déplacé par oléoducs qui fonctionnent sous le port. Oléoducs dans le port d'Anvers: Chaque année, environ 40.9 millions de tonnes de marchandises liquides passent par le port. Des produits chimiques et du pétrole brut en composent la plus grande partie. Un réseau souterrain de 350 kilomètres de canalisations assure un transport du pétrole brut qui est rapide, sécurisé et abordable et ce en provenance directe de Rotterdam. Différents terminaux offrent un total d'environ 5,4 millions de m3 de capacité de stockage. 00:00:05
10:12:26 Officiel du port, entrant dans le tunnel de l'oléoduc existant 00:00:18
10:12:44 Visite du tunnel: l'eau de l'Escaut s'est infiltrée et s'est mélangée avec du pétrole souterrain (6 plans) 00:00:46
10:13:30 Officiel du port quittant le tunnel 00:00:11
10:13:42 Entrant dans le nouveau tunnel de l'oléoduc par une grue de levage (5 plans) INFO: Nouveau tunnel de l'oléoduc sous l'écluse Boudewijn, en cours de construction. 00:00:37
10:14:19 Homme qui descend dans le tunnel 00:00:06
10:14:25 Homme qui bouge des câbles (2 plans) 00:00:10
10:14:35 Maçons au travail dans le tunnel de l'oléoduc, préparant du mortier et terminant le support (3 plans) 00:00:22
10:14:57 5. Stations service - Géorgie, Russie, Belgique 00:04:42
10:14:57 Titre 00:00:05
10:15:02 Station service en Géorgie et en Azerbaïdjan (14 plans) 00:01:23
10:16:26 Station service Lukoil à Moscou (2 plans) 00:00:11
10:16:38 Station service Gazprom à Moscou; homme faisant le plein (4 plans) 00:00:33
10:17:12 Station service TNK à Moscou avec chute de neige (3 plans) 00:00:17
10:17:29 Station service Texaco, Bruxelles (3 plans) 00:00:28
10:17:58 Station service Shell, Bruxelles (2 plans) 00:00:10
10:18:08 Stations service Esso et Lukoil, Bruxelles (2 plans) 00:00:12
10:18:21 Station service TOTAL, Bruxelles (2 plans) 00:00:11
10:18:33 Station service Octa+, Bruxelles 00:00:07
10:18:40 Station service Q8, Bruxelles (3 plans) 00:00:17
10:18:58 Clients remplissant le résevoir d'essence (4 plans) 00:00:41
10:19:40 6. Centrale électrique au gaz - Fos-sur-Mer, France 00:02:33
10:19:40 Titre Combigolfe est une centrale électrique à cycle combiné alimentée au gaz naturel située à Fos-sur-mer, dans le sud de la France. Son efficacité énergétique est proche de 58%, et sa production d'électricité atteint 2,6 TWh (400 MW), l'équivalent de la consommation annuelle de 520 000 ménages. Sa principale caractéristique est son système à arbre unique. Les principaux avantages de l'arrangement à arbre unique sont la simplicité d'utilisation, l'encombrement réduit et le faible coût de démarrage. 00:00:05
10:19:45 Combigolfe, centrale électrique à cycle combiné alimentée au gaz naturel, vue au loin avec des éoliennes au premier plan 00:00:05
10:19:50 Vues extérieures de la centrale électrique au gaz 00:00:05
10:19:55 Logo de GDF Suez sur le poteau de signalisation 00:00:03
10:19:59 Salle de contrôle, avec du personnel (2 plans) 00:00:11
10:20:10 Ecran de contrôle 00:00:07
10:20:18 La porte d'entrée du gaz à la centrale électrique (3 plans) 00:00:15
10:20:33 Réseau de tuyaux 00:00:04
10:20:38 Tuyaux transportant le gaz à la centrale électrique 00:00:05
10:20:43 Tuyau d'échappement géant transportant des gaz d'échappement de la turbine n°1 (turbine à gaz) à la turbine n°2 (turbine à vapeur) 00:00:11
10:20:54 Turbine à gaz (4 plans) 00:00:30
10:21:25 Turbine à vapeur (3 plans) 00:00:23
10:21:49 La boîte de vitesses auxiliaire connectant la turbine à vapeur au générateur 00:00:05
10:21:55 Système de refroidissement de l'eau de mer 00:00:06
10:22:01 Transformateur (2 plans) 00:00:12
10:22:13 7. Stockage du gaz - République tchèque 00:05:45
10:22:13 Titre RWE Gas Storage, Agrandissement des installations de stockage souterrain du gaz (UGS) à Třanovice, République tchèque. RWE Gas Storage, le plus grand opérateur de système de stockage de gaz souterrain (SSO) en République tchèque, a investi des milliards de couronnes tchèques dans l'expansion de sa capacité de stockage sur deux sites, UGS Třanovice et UGS Tvrdonice, dans le cadre du programme énergétique européen pour la relance (PEER). UGS Třanovice est une installation de stockage où le gaz est stocké dans des couches de roches poreuses à une profondeur d'environ 500 mètres. La construction de l'installation, située en Moravie du Nord, a débuté en 1994. Il a été largement agrandi et amélioré entre 2009 et 2012 avec le soutien de l'Union européenne. 290 millions de mètres cubes de nouvelle capacité de stockage ont été ajoutés, soit plus du double de la capacité actuelle, contribuant de façon significative à la sécurité et à la fiabilité de l'approvisionnement en gaz naturel aux clients finaux non seulement dans la région de Moravie du Nord et en République tchèque, mais aussi à l'étranger. 00:00:04
10:22:18 La municipalité de Třanovice, dans les Beskides (chaîne de montagnes) (2 plans) 00:00:10
10:22:29 Puits de surface 00:00:04
10:22:34 Tuyaux de l'usine centrale UGS Třanovice (2 plans) 00:00:09
10:22:44 Construction de la nouvelle salle de compresseur (4 plans) 00:00:20
10:23:04 Pose de canalisations collectrices (12 plans) 00:01:00
10:24:05 Tuyaux de connexion à la salle de compresseur 00:00:05
10:24:10 Raccordement au réseau de stockage de gaz (5 plans) 00:00:27
10:24:38 Tuyaux de connexion à la salle de compresseur 00:00:07
10:24:45 Soudage de tuyaux souterrains (2 plans) 00:00:09
10:24:54 Livraison et installation de nouveaux compresseurs (4 plans) 00:00:19
10:25:14 Installation de la cheminée du compresseur (2 plans) 00:00:13
10:25:28 Hiver: achèvement de la nouvelle salle de compresseur (4 plans) 00:00:19
10:25:48 Installation de la nouvelle technologie de séchage (5 plans) 00:00:29
10:26:17 Technologie de séchage du gaz: intérieur (2 plans) 00:00:08
10:26:26 Machine de forage / forage d'un nouveau puits (17 plans) 00:01:33
10:27:59 8. Gazoduc - Gryazovets, Vyborg, Russie 00:02:07
10:27:59 Titre Le gazoduc Gryazovets-Vyborg est situé près des oblasts de Vologda et Leningrad. Il est en construction et sera finalisé fin 2012. Le gazoduc Gryazovets-Vyborg est destiné à sécuriser les livraisons de gaz au gazoduc Nord Stream et l'approvisionnement des consommateurs dans la partie nord-ouest de la Russie. Capacité nominale représente 55 milliards de mètres cubes par an. 00:00:05
10:28:04 Fouille pour pipelines (2 plans) 00:00:10
10:28:14 Panneau "GAZ" 00:00:04
10:28:19 Place pour le soudage de tuyaux, à l'endroit des fouilles (2 plans) 00:00:10
10:28:29 Tuyaux avec bouchon d'étanchéité "GASPROM" 00:00:05
10:28:34 Déplacement d'un tuyau à l'aide d'une grue 00:00:05
10:28:40 Déplacement du dispositif de protection pour le soudage 00:00:05
10:28:45 Soudeur à l'oeuvre (2 plans) 00:00:10
10:28:56 Polissage du cordon de soudure à l'intérieur du tuyau 00:00:05
10:29:02 Soudage des cordons de soudure (3 plans) 00:00:17
10:29:19 Tuyau avec structure de protection pour soudage (3 plans) 00:00:05
10:29:25 Pipeline avec structure de protection, grue en mouvement (2 plans) 00:00:12
10:29:37 Changement des structures de protection pour le soudage (3 plans) 00:00:17
10:29:54 Pipeline à proximité de la forêt (2 plans) 00:00:11
10:30:06 9. Interconnexion de gazoducs - Hongrie/Croatie 00:06:33
10:30:06 Titre La station de compression de Báta (Hongrie) a été construit pour le transit du gaz croate en 2011. Le flux de transit prévu est de 930.000 m3/heure. 00:00:05
10:30:11 Panneau de la station de compression de Báta 00:00:06
10:30:17 Vue de la station de compression de Báta. Sur le côté gauche, il y a les filtres à gaz et au premier plan, le bâtiment technologique (traitement de gaz combustible, air instrumental à l'intérieur) et derrière se trouvent les salles de compresseurs. 00:00:05
10:30:23 Filtres à gaz, instruments de contrôle: filtres à gaz permanents 00:00:04
10:30:28 Manomètre montrant la pression dans le pipeline (2 plans) 00:00:11
10:30:39 Personnel contrôlant les filtres (4 plans) 00:00:19
10:30:58 Un membre du personnel ferme une vanne 00:00:08
10:31:07 Point d'entrée du pipeline, noeuds 00:00:03
10:31:10 Salles de compression 00:00:05
10:31:16 Salle de contrôle, panneau de contrôle de l'unité solaire 00:00:05
10:31:21 Salle de contrôle avec les panneaux de l'unité de contrôle et le panneau de contrôle de la station 00:00:06
10:31:28 Salle de compression: compresseur dirigé par une turbine à gaz 00:00:05
10:31:33 Tuyaux d'aspiration et de refoulement d'un compresseur 00:00:05
10:31:38 Gros plan de la soupape d'arrêt à actionnement électro-hydraulique 00:00:05
10:31:43 Station de mesure internationale FGSZ Dravaszerdahely (Hongrie). Il y a 4 lignes parallèles de mesure. Deux d'entre elles sont opérationnelles - une est la référence et l'autre est de rechange. Dans les lignes de mesure, il y a des débitmètres à ultrasons. 00:00:07
10:31:51 Panneau "Gazoduc interconnecteur Hongrie-Croatie - co-financé par l'UE (Programme énergétique européen pour la relance)" 00:00:06
10:31:57 Bâtiment principal de la station de mesure, personnel entrant (2 plans) 00:00:10
10:32:08 Lignes de mesure avec des instruments (pression), manomètre (2 plans) 00:00:12
10:32:20 Lignes de mesure avec valves d'arrêt 00:00:06
10:32:27 Actionneur électrique pour la valve d'arrêt 00:00:04
10:32:32 Pipelines transportant du gaz d'Hongrie vers la Croatie, noeuds et valves (3 plans) 00:00:16
10:32:48 Centre d'exploitation du système FGSZ: bâtiment FGSZ à Siófok et plaque (2 plans). Le centre de transmission de gaz naturel Ltd. (FGSZ Zrt.) se trouve à Siófok, Hongrie. La société fournit une transmission de gaz par haute pression (jusque 75 bar). 00:00:10
10:32:58 Salle de contrôle du réseau de gaz (2 plans) 00:00:11
10:33:10 Ecran avec une carte du réseau de télécommunication hongrois et connexions avec les pays voisins 00:00:05
10:33:15 Salle de contrôle 00:00:05
10:33:21 Affichage à écran plat avec cartes, réseau et graphiques: écran principal 00:00:05
10:33:26 Carte du réseau de gaz hongrois (2 plans) 00:00:10
10:33:37 Consommation de gaz horaire et journalier et production domestique 00:00:05
10:33:42 Stockage en conduite 00:00:04
10:33:46 Salle de contrôle avec personnel au téléphone 00:00:08
10:33:54 Entrée principale de la station de gaz de Baumgarten avec les panneaux mentionnant la contribution de l'UE (2 plans) Environ un tiers des exportations totales de gaz naturel de la Russie exportées en Europe de l'Ouest transitent par la station de Gaz de Baumgarten. Construite en 1959, c'est aujourd'hui la plus grande plaque tournante de gaz naturel entre l'Est et l'Ouest et la plus grande station d'import et de consommation de gaz naturel d'Autriche. Chaque année, 75 milliards de mètres cube de gaz naturel sont transportés à travers le réseau de pipeline de transit autrichien et renvoyé depuis la plaque tournante de Baumgarten à travers les réseaux de pipelines autrichiens vers la Hongrie, l'Italie, la Croatie et la Slovénie, la France et l'Allemagne. En 2009, la construction d'une station de pompage a permis le transport de gaz de Baumgarten vers le nœud de Plavecky Stvrtok en Slovénie. 00:00:11
10:34:05 Sculpture faite avec des tuyaux à l'entrée de l'usine 00:00:05
10:34:11 Point d'entrée du pipeline et zone de purification, personnel au travail (2 plans) 00:00:11
10:34:22 Le compresseur 00:00:06
10:34:28 La zone de stockage 00:00:06
10:34:35 Technicien vérifiant le niveau des unités de stockage (2 plans) 00:00:10
10:34:46 La zone de purification (2 plans) 00:00:11
10:34:57 La zone de communication, valves, instruments (2 plans) 00:00:10
10:35:08 Tuyaux venant du sous-sol. Des machines de nettoyage sont insérées pour nettoyer l'intérieur des tuyaux. (2 plans) 00:00:11
10:35:20 Salle de contrôle, personnel au travail (3 plans) 00:00:16
10:35:36 Détails de l'écran de contrôle (2 plans) 00:00:10
10:35:46 Carte montrant les gazoducs venant de Russie à Vienne (3 plans) 00:00:16
10:36:03 Dans la salle du compresseur, le personnel contrôle le niveau d'huile du compresseur (4 plans) 00:00:21
10:36:24 Visiteur et personnel observant le compresseur (3 plans) 00:00:15
10:36:40 10. Captage et stockage du carbone - Ponferrada, Espagne 00:04:43
10:36:40 Titre Le projet de démonstration de CCS Compostilla comprend une démonstration d'oxycombustion de 300 MW à une centrale électrique au charbon avec stockage permanent de CO2. Cette séquence montre l'unité pilote de 30 MW d'oxycombustion à Ponferrada, Espagne. 00:00:05
10:36:45 Région de Ponferrada, vue depuis l'usine 00:00:05
10:36:50 Vue extérieure de l'usine 00:00:04
10:36:54 Panneau (en espagnol) indiquant "Centre pour le développement des technologies de capture du CO2, co-financé par l'UE" (2 plans) 00:00:10
10:37:05 Silo de grains de charbon (2 plans) 00:00:16
10:37:21 Homme travaillant près du silo 00:00:06
10:37:27 Camion déchargeant du charbon (2 plans) 00:00:20
10:37:47 Tapis roulant utilisé pour le charbon (5 plans) 00:00:29
10:38:17 Bâtiment central, extérieur (2 plans) 00:00:13
10:38:31 Personnes travaillant dans l'usine centrale, écrans (7 plans) 00:00:45
10:39:16 Chaudières: un technicien examine le fonctionnement du moulin qui pulvérise le charbon à 6 mm (2 plans) 00:00:11
10:39:28 Moulin en marche (2 plans) 00:00:10
10:39:39 Chaudière à charbon pulvérisé (3 plans) 00:00:16
10:39:55 Traitement du gaz: cyclones (5 plans) 00:00:27
10:40:23 Panneau indiquant "Centre de recherche sur les sols avec CO2" (2 plans) 00:00:09
10:40:32 Centre de recherche (2 plans) 00:00:10
10:40:43 Homme travaillant dans le centre de recherche (2 plans) 00:00:10
10:40:54 Recherche sur les sols (2 plans) 00:00:10
10:41:04 Homme travaillant sur ordinateur dans le centre de recherche, écrans (4 plans) 00:00:18
10:41:23 11. Captage et stockage du carbone - Sleipner, Mer de Norvège 00:00:53
10:41:23 Titre 00:00:05
10:41:28 Vues aériennes de la plate-forme CCS Statoil Sleipner (2 plans). Sleipner est à mi-chemin entre la côte norvégienne et l'Ecosse. Du pétrole et du gaz y sont produits depuis 1993. Aujourd'hui, la production est de 300.000 barils équivalent pétrole par jour, 36 millions Sm3 de gaz par jour et 14.000 Sm3 condensats par jour. CO2 injecté: Sleipner a injecté et stocké plus de 10 millions de tonnes de CO2 dans le réservoir d'Utsira. Le montant est supérieur à ce que l'ensemble du parc norvégien émet en deux ans. 00:00:22
10:41:51 La plate-forme CSC Sleipner (2 plans) 00:00:13
10:42:04 Animation 3D montrant l'installation sous-marine de capture et stockage du carbone 00:00:06
10:42:11 Couché de soleil sur la plate-forme (plan accéléré) 00:00:06
10:42:17 12. Bioénergie - Kalundborg, Danemark 00:05:51
10:42:17 Le projet KACELLE / centrale de démonstration de bio-éthanol de Kalundborg. Le projet démontre la production, à l'échelle industrielle, de bioéthanol de deuxième génération. Plus de 10 années de développement dans le domaine de la technologie ont été nécessaires pour cette centrale. Le but est de plus que doubler la capacité de la centrale de 4t/hr à 10-12t/hr de production d'éthanol à partir de biomasse. Le projet porte également sur l'utilisation finale, par exemple pour des flottes automobiles. Le projet est soutenu par le 7e Programme-cadre de l'UE avec 9,1 millions d'euro. Le chef de projet est DONG Energy Kalundborg montre que la technologie de deuxième génération peut être appliquée à grande échelle, c'est à dire que la production à grande échelle d'éthanol à partir de paille est possible. L'usine de Kalundborg démontre également l'intégration énergétique avec une centrale électrique. La vapeur de la centrale fait cuire la paille et les résidus de biocarburants de l'usine d'éthanol sont brûlés par la centrale électrique. Comme l'usine d'éthanol cellulosique produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme pour convertir la biomasse, le résultat final est un surplus d'énergie qui fait chuter le coût pour les deux centrales et démontre l'efficacité et la viabilité financière du processus Inbicon. 00:00:05
10:42:22 Paille utilisée dans le processus (5 plans) 00:00:42
10:43:04 Vérification de la qualité de la paille (3 plans) 00:00:20
10:43:25 Broyeur, vérification du matériel 00:00:13
10:43:38 Préparation de la paille (des balots au vrac) pour le broyeur (3 plans) 00:00:27
10:44:05 Equipements de plein air, réservoirs, silos et processus de distillation (3 plans) 00:00:22
10:44:27 Presse à bande, vérification de la pression hydraulique (3 plans) 00:00:26
10:44:54 Evaporateur (2 plans) 00:00:12
10:45:06 Réservoirs pour l'hydrolyse enzymatique (4 plans) 00:00:28
10:45:34 Écran de fonctionnement pour le processus de séchage de la lignine (4 plans) 00:00:29
10:46:04 Cuves de fermentation 00:00:05
10:46:10 OTR (oxydation thermique régénérative) 00:00:06
10:46:16 Cheminée d'évacuation pour OTR 00:00:08
10:46:24 Installations de distillation (5 plans) 00:00:26
10:46:50 Réservoirs de stockage d'éthanol (2 plans) 00:00:10
10:47:01 Cuves de fermentation à l'usine de distillation 00:00:09
10:47:10 Salle de contôle: mise à jour du protocole opérationnel (3 plans) 00:00:15
10:47:25 Fibre fraction, fibre beer, éthanol (4 plans) 00:00:23
10:47:49 Pastilles de lignine 00:00:08
10:47:58 Vue extérieure de l'usine (2 plans) 00:00:10
10:48:08 13. Energie solaire - Fuentes de Andalucía, Espagne 00:04:28
10:48:08 Titre ENERGIE SOLAIRE DANS L'UE L'énergie solaire dans l'Union européenne est obtenue à partir d'énergie photovoltaïque et d'énergie solaire thermale. Au cours de l'année 2010, l'industrie européenne solaire thermale a produit 17.3 TWh, avec un chiffre d'affaire annuel de 2.6 milliards et en employant 33.500 personnes (1 emploi pour chaque capacité de 80 kW supplémentaire). Le chiffre d'affaires se concentre dans les petites et moyennes entreprises locales. L'Europe comprend 9 des 15 plus grands marchés du solaire dans le monde. En 2011, de nouvelles installations photovoltaïques européennes s'élevaient à 20,9 GW - plus de 75% du total mondial (27,7 GW). ENERGIE SOLAIRE CONCENTREE L'Energie Solaire Concentrée (ESC) est une technologie qui produit de l'électricité par la concentration d'énergie solaire en un seul point focal. Cette énergie concentrée est ensuite utilisée pour chauffer un fluide, produire de la vapeur et activer des turbines qui produisent de l'électricité. La focalisation de l'énergie solaire peut être réalisée par différentes techniques telles que les systèmes cylindro-parabolique, antenne parabolique ou tours électriques. L'ESC peut également fournir de la chaleur et de l'électricité combinés, en particulier dans les usines de dessalement. Les installations d'ESC sont particulièrement présentes dans les pays du Sud de l'Europe dont l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Grèce, Malte et Chypre. La capacité totale installée attendue à la fin de 2012 est de 4GW. Dans l'UE, après près d'une décennie de développement faible, le secteur d'énergie solaire thermale concentrée est maintenant en plein développement, notamment en raison d'un cadre de soutien favorable en Espagne. 00:00:05
10:48:13 Pan: champ solaire 00:00:18
10:48:31 Gros plan du récepteur, situé sur le dessus de la tour 00:00:05
10:48:37 Les héliostats 00:00:05
10:48:42 Panoramique des héliostats au sommet de la tour 00:00:17
10:48:59 Le champ solaire (2 plans) 00:00:12
10:49:11 Un technicien marchant vers la turbine 00:00:06
10:49:18 Le bâtiment de la turbine 00:00:04
10:49:22 Logo "Torresol energy" 00:00:05
10:49:28 Héliostats 00:00:04
10:49:33 Panneau "Usine de production d'énergie thermique - Gemasolar" Gemasolar est une centrale solaire d'une puissance de 19.9 MW située à Fuentes de Andalucía, dans la région de Séville, en Espagne. Capable de fournir annuellement une énergie de 110 GWh, pour alimenter 27.500 foyers, c'est la première usine commerciale d'énergie solaire concentrée avec une tour centrale de réception et une technologie de stockage de sel fondu. Son efficacité est significativement supérieure aux autres centrales solaires thermoélectriques en exploitation commerciale aujourd'hui, étant donné que le système de stockage de la centrale lui permet de continuer à produire de l'électricité pendant 15 heures sans soleil, pendant la nuit ou sous un ciel nuageux. Grâce à cette capacité de stockage, l'énergie solaire est capable de répondre à la demande du réseau. L'énergie solaire concentrée utilise le rayonnement solaire direct: des miroirs concentrent les rayons du soleil en un point autour duquel le fluide circule. À son tour, la chaleur de ce fluide est utilisée pour produire de la vapeur, qui fait tourner une turbine. Dans l'usine Gemasolar, ce fluide chaud, non seulement génère de la vapeur, mais il stocke aussi un surplus de chaleur dans les réservoirs contenant des sels de nitrate fondus. Le champ solaire se compose de 2,650 héliostats, répartis en cercles concentriques autour de la tour, avec l'héliostat le plus loin situé à environ 1 km de la tour. Chaque héliostat se compose de 120 m2 de surface réfléchissante, qui est continuellement déplacée tout au long de la journée, en fonction de la position du soleil et des conditions météorologiques. Le récepteur Gemasolar est capable d'absorber 95% du rayonnement dans le spectre solaire et de transmettre cette énergie au composé de sel fondu qui circule à l'intérieur. 00:00:05
10:49:38 Bâtiment de la turbine 00:00:05
10:49:44 Système de refroidissement 00:00:05
10:49:50 Personnel travaillant sur un transformateur (2 plans) 00:00:10
10:50:01 Salle de contrôle, ingénieurs au travail, écrans (6 plans) 00:00:34
10:50:35 Moniteurs de caméra CCCTV: gros plan sur le récepteur de la tour 00:00:05
10:50:40 Contrôle de la chaleur du receveur (2 plans) 00:00:11
10:50:51 Turbine à vapeur 00:00:05
10:50:56 Tuyaux de refroidissement, vannes et instrument de contrôle (3 plans) 00:00:16
10:51:13 Point de vue en hauteur: champ d'héliostats (3 plans) 00:00:27
10:51:40 Travailleur bougeant un heliostat (3 plans) 00:00:15
10:51:56 Héliostat en mouvement (accéléré) (2 plans) 00:00:12
10:52:08 La tour, vue au loin 00:00:05
10:52:13 Gros plan du receveur 00:00:04
10:52:18 Héliostats bougeant vers la position de nuit (plan accéléré) 00:00:10
10:52:29 Copyright 00:00:07
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2015