Extraits de la conférence de presse de Mario Draghi, président de la BCE, à la suite de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I-075806   Durée: 10:02:16  Lieu:
Fin de production: 10/01/2013   Première transmission: 10/01/2013
Le 10 janvier 2013, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a donné une conférence de presse à l’issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. Il a annoncé que le taux d’intérêt des principales opérations de refinancement et les taux d’intérêt de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt resteraient inchangés à 0,75 %, 1,50 % et 0,00 % respectivement.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Titre 00:00:05
10:00:05 Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), arrivant (2 plans) 00:00:08
10:00:13 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi, disant qu’ils ont décidé de ne pas changer les taux d’intérêt clés de la BCE sur la base des analyses économiques et monétaires réalisées régulièrement par la banque. Les taux d’inflation mesurés par l’IPCH ont baissé, tels que prévus, et devraient se situer sous la barre des 2 % en 2013. Dans l’horizon pertinent pour la politique monétaire, les pressions inflationnistes devraient rester modestes. Le rythme sous-jacent d’expansion monétaire reste modéré. 00:00:37
10:00:50 Plan de coupe d’une journaliste 00:00:06
10:00:57 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi, disant que, après une contraction de 0,2 % en rythme trimestriel au deuxième trimestre 2012, le PID réel de la zone euro a baissé de 0,1 % au troisième trimestre. Les statistiques et les indicateurs d’enquête disponibles continuent de signaler une activité encore en perte de vitesse, situation qui devrait perdurer en 2013, reflétant l’impact négatif sur les dépenses intérieures des niveaux de consommation et d’investissement faibles et d’une demande extérieure modérée. Toutefois, plus récemment, plusieurs indicateurs conjoncturels se sont amplement stabilisés, quoique à des niveaux bas, et la confiance des marchés financiers s’est améliorée considérablement. Dans le courant de l’année 2013, la reprise devrait s’amorcer graduellement. Comme le prévoit notre politique monétaire accommodante, le regain de confiance significatif des marchés financiers et la réduction de la fragmentation financière ont eu des effets positifs sur les dépenses intérieures privées et le renforcement de la demande extérieure devrait favoriser la croissance des exportations. 00:01:14
10:02:11 Plan de coupe de journalistes 00:00:04
10:02:16 EXTRAIT DE L’INTERVENTION (en ANGLAIS) de Mario Draghi, disant que l’analyse économique indique que l’évolution des prix devrait suivre celle de la stabilité des prix à moyen terme. Un recoupement avec les indicateurs des analyses monétaires confirme cette tendance. D’autres domaines de la politique économique devront contribuer davantage à la stabilisation définitive des marchés financiers et au développement des perspectives de croissance. Des réformes structurelles supplémentaires devraient rapidement être mises en œuvre pour que l’économie de la zone euro soit plus flexible, dynamique et compétitive. Des réformes du marché des produits, accompagnées de mesures visant à améliorer le fonctionnement des marchés du travail, sont notamment essentielles pour renforcer la concurrence et la compétitivité. 00:00:50
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2016