Extraits de la conférence de presse conjointe d'Algirdas Šemeta et László Andor sur l'examen annuel de la croissance 2013

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I-075456   Durée: 10:03:52  Lieu:
Fin de production: 28/11/2012   Première transmission: 28/11/2012
Le 28 novembre 2012, László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion, et Algirdas Šemeta, membre de la CE chargé de la Fiscalité et de l'Union douanière, de l'Audit et de la Lutte antifraude, ont tenu une conférence de presse conjointe, faisant suite à l'adoption par la CE de l'examen annuel de la croissance 2013, qui définit cinq priorités destinées à guider les États membres à travers la crise et à relancer la croissance. L'examen annuel de la croissance marque le départ du semestre européen de la coordination de la politique économique, qui permet d'assurer que les États membres alignent leurs plans budgétaires et économiques sur le pacte de stabilité et de croissance et la stratégie Europe 2020.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Titre 00:00:05
10:00:05 Vue générale de la conférence de presse 00:00:05
10:00:10 Extrait du discours (en ANGLAIS) de László Andor, membre de la CE chargé de l'Emploi, des Affaires sociales et de l'Inclusion: Au cours de chaque mois de l'année 2012, nous avons observé une augmentation du nombre de chômeurs, et aujourd'hui, ce nombre tourne aux alentours de 26 millions. Les écarts entre les États membres se creusent. Le chômage a atteint 4,4 % en Autriche, tandis qu'en Espagne, il avoisine les 26 %. Le taux élevé de chômage trouve ses origines seulement en partie dans le fonctionnement du marché du travail. Certains problèmes structurels sont bien connus, tels que la segmentation du marché du travail entre des types de contrats de travail très différents, ou les faibles liens entre le monde de l'éducation et celui du travail, ou encore le manque d'investissement dans la requalification des travailleurs adultes. 00:00:43
10:00:54 Plan de coupe sur un journaliste 00:00:04
10:00:59 Extrait du discours (en ANGLAIS) de László Andor: Nous devons stimuler la création d'emplois et la demande de main-d'œuvre. La fiscalité sur le travail est trop lourde, en particulier sur les travailleurs à bas salaires, et il nous faut une meilleure transition vers d'autres sources d'imposition telles que la pollution ou la propriété. Nous devons donc faire davantage pour exploiter le potentiel de création d'emplois du marché unique et de secteurs en expansion tels que l'économie verte, les TIC et les soins de santé. 00:00:28
10:01:27 Plan de coupe sur le public 00:00:04
10:01:31 Extrait du discours (en ANGLAIS) de László Andor: Nous devons combattre le chômage de longue durée. Sur les 26 millions de chômeurs de l'UE, 11 millions sont sans emploi depuis plus d'un an. Nous devons renforcer l'investissement dans les services pour l'emploi et les politiques actives du marché du travail. Ces mesures doivent être renforcées, avec des aides ciblées à l'embauche, un soutien personnalisé pour la recherche d'emploi, des formations et requalifications, si possible combinées à une expérience professionnelle. 00:00:30
10:02:02 Vue générale de la conférence de presse 00:00:03
10:02:05 Extrait du discours (en ANGLAIS) d'Algirdas Šemeta, membre de la CE chargé de la Fiscalité et de l'Union douanière, de l'Audit et de la Lutte antifraude: Les États membres doivent déplacer la charge fiscale qui pèse sur la main-d'œuvre, augmenter la fiscalité environnementale, élargir les bases d'imposition, réduire les partialités en matière de dette, et améliorer la perception des impôts et la mise en conformité fiscale. Je suis ravi d'annoncer que ces recommandations ont été intégrées dans de nombreuses réformes fiscales nationales, bien qu'à des degrés différents. 00:00:25
10:02:30 Plan de coupe sur le public 00:00:05
10:02:36 Extrait du discours (en ANGLAIS) d'Algirdas Šemeta: En plus de cela, j'exhorte les États membres à s'attacher davantage à deux principes fondamentaux pour une fiscalité de qualité: la compétitivité et l'équité. Ces deux principes devraient être les pierres angulaires sur lesquelles reposent toutes les politiques fiscales. Quel est le facteur qui rend un système fiscal compétitif? Ce n'est pas seulement le taux d'imposition, comme certains le pensent parfois. La facilité de la conformité fiscale, le niveau des charges administratives et la stabilité du système jouent un rôle tout aussi important. 00:00:36
10:03:12 Plan de coupe sur les participants 00:00:04
10:03:17 Extrait du discours (en ANGLAIS) d'Algirdas Šemeta: J'ai hâte de présenter la semaine prochaine un paquet de mesures dont le but est de renforcer notre position commune à l'égard de l'évasion fiscale, des paradis fiscaux et de la planification fiscale agressive. J'espère également que nous observerons des progrès rapides vis-à-vis de l'autorisation de la taxe sur les transactions financières (TFF), afin de progresser dans le cadre d'une coopération plus efficace. La TFF incarne à elle seule une imposition juste, car elle garantirait que le secteur financier contribue de manière équitable aux finances publiques. Onze États membres sont prêts à l'adopter. 00:00:35
10:03:52 Vue générale de la conférence de presse 00:00:05
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2014