Extraits de la conférence de presse conjointe de Viviane Reding et Olli Rehn sur la proposition de la CE relative à un meilleur équilibre hommes-femmes dans les conseils d'administration des sociétés cotées en bourse

Type: Conférence de presse - résumé   Référence: I-075266   Durée: 10:03:35  Lieu:
Fin de production: 14/11/2012   Première transmission: 14/11/2012
Le 14 novembre 2012, Viviane Reding, vice-présidente de la CE chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, et Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro, ont donné une conférence de presse conjointe sur la proposition de la CE de promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes au sein des conseils d'administration des sociétés cotées en bourse. La directive proposée fixe l'objectif de 40 % de présence du sexe sous-représenté parmi les cadres non dirigeants des sociétés cotées en bourse.

La version linguistique originale est la seule faisant foi et elle prime en cas de divergence avec les versions traduites.
Version PDF

HEURE DESCRIPTION DUREE
10:00:00 Titre 00:00:05
10:00:05 Arrivée de Viviane Reding, vice-présidente de la CE chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, et Olli Rehn, vice-président de la CE chargé des Affaires économiques et monétaires et de l'Euro 00:00:03
10:00:08 Plan de coupe sur le public 00:00:05
10:00:13 EXTRAIT DU DISCOURS (en ANGLAIS) de Viviane Reding, disant que c'est un jour historique pour l'équilibre hommes-femmes et la promotion de l'égalité entre les sexes. Après des décennies de promesses non tenues et de vaines tentatives d'autorégulation, il existe toujours un pourcentage effectif de 85 % d'hommes au sein des conseils de surveillance des plus grandes entreprises d'Europe, tandis que la proportion des femmes n'y est que de 15 %. Cela représente un gâchis de compétences quand l'on sait que 60 % des diplômés d'université sont des femmes, et c'est la raison pour laquelle la Commission va prendre des mesures. 00:00:43
10:00:56 Plan de coupe sur des journalistes 00:00:04
10:01:01 EXTRAIT DU DISCOURS (en ANGLAIS) de Viviane Reding, disant que la Commission propose une directive juridiquement contraignante introduisant une règle des 40 % dans l'article 4.3, selon laquelle si une société n'a pas 40 % de femmes au sein de son conseil de surveillance, elle devra embaucher des femmes qualifiées jusqu'à atteindre la proportion de 40 %. Mais elle devra choisir des femmes possédant des qualifications, c'est là un aspect très important. Il ne s'agit pas d'accorder aux femmes une place au sein d'un conseil parce qu'elles sont des femmes, mais bien de faire en sorte que les femmes aient des chances égales à celles des hommes si elles possèdent les mêmes qualifications. 00:00:46
10:01:48 Plan de coupe sur des journalistes 00:00:03
10:01:51 EXTRAIT DU DISCOURS (en ANGLAIS) de Viviane Reding, disant que la proposition de la CE est ferme: les États membres doivent établir des sanctions effectives et dissuasives pour les entreprises enfreignant la directive. Si une entreprise a moins de 40 % du sexe sous-représenté au sein de son conseil, elle devra occuper les postes vacants avec des femmes ayant des qualifications équivalentes, sans quoi elle se verra infliger des sanctions. Ces sanctions figurent dans la proposition législative et doivent être effectives et dissuasives, comme le versement d'une taxe financière ou encore l'annulation de la nomination des candidats masculins. 00:00:49
10:02:40 Plan de coupe sur des journalistes 00:00:04
10:02:45 EXTRAIT DU DISCOURS (en ANGLAIS) d'Olli Rehn, disant qu'il est très heureux de voir que la Commission a donné son accord à l'introduction d'un instrument législatif plus fort et qu'elle a ainsi donné un signal politique selon lequel il était temps de passer de la parole aux actes dans le domaine de l'égalité entre les sexes. Il a souhaité être associé à cette proposition tout d'abord car elle a pour objectif d'atteindre une part de femmes plus élevée et plus équitable dans la direction d'entreprises et la prise de décisions économiques, et ensuite, car elle est directement liée à son portefeuille des Affaires économiques et monétaires. Il existe une réelle nécessité économique et entrepreneuriale à voir augmenter la participation des femmes au sein de la direction d'entreprises. 00:00:50
10:03:35 Plans de coupe sur des journalistes (2 plans) 00:00:10
Service Audiovisuel
Commission européenne
ec.europa.eu/avservices
 
Conditions d'utilisation
© Commission européenne, 2015