Glossaire

Banque centrale européenne (BCE)

La BCE a pour mission de gérer l'euro et d'assurer la stabilité des prix dans la zone euro. En collaboration avec les banques centrales des États membres de la zone euro (qui forment l'Eurosystème), la BCE définit la politique monétaire de la zone euro et la met en œuvre. L'indépendance de la BCE est garantie par le traité. Elle est établie à Francfort, en Allemagne.

Critères de convergence

Les critères de convergence sont un ensemble de critères économiques auxquels l'économie d'un pays de l'Union européenne doit se conformer pour rejoindre la zone euro et adopter la monnaie unique. Ils fixent des limites en termes de déficits publics, de dette publique, de taux d'inflation, de taux d'intérêts et de fluctuations monétaires.

Déficits publics

Un déficit public résulte de l'excès des dépenses publiques par rapport aux recettes totales. Lorsque le montant des recettes correspond à celui des dépenses, on parle d'équilibre budgétaire. En revanche, si les recettes sont plus élevées que les dépenses, il y a excédent budgétaire. Le pacte de stabilité et de croissance définit les limites des déficits publics afin de garantir des finances publiques saines et viables. Un déficit supérieur à 3 % du PIB est considéré comme excessif et demande des mesures correctives.

Déflation

La déflation, par opposition à l'inflation, correspond à une baisse durable du niveau général des prix qui concerne de nombreux biens et services. L'une de ses caractéristiques importantes est qu'elle s'autoalimente: dans l'espoir que les prix diminuent, les ménages attendent pour consommer et les entreprises reportent leurs investissements. Cela entraîne une réduction de la demande, qui oblige les producteurs et les prestataires de services à baisser encore plus leurs prix. Ce cercle vicieux mène à un ralentissement de toute l'économie, qui s'intensifie lui-même.

Demande

Pour les économistes, la demande est l'un des aspects de l'activité économique, par opposition à l'offre. La demande correspond à la quantité de biens et services que le consommateur souhaite et peut acquérir à un prix donné. L'interaction entre l'offre et la demande détermine le prix des biens et services.

Dette publique

La dette publique correspond au montant qu'un pays doit à ses créanciers. Les gouvernements empruntent généralement en émettant des bons du Trésor que les institutions financières achètent. Le pacte de stabilité et de croissance limite la dette publique à 60 % du PIB.

Eurostat

Eurostat est l'Office statistique de l'Union européenne. Il fournit des statistiques au niveau européen qui permettent d'effectuer des comparaisons dans de nombreux secteurs entre les États membres et les régions. Eurostat promeut l'harmonisation des méthodes statistiques dans les États membres de l'Union européenne, dans les pays candidats et dans les pays de l'AELE. Il est établi à Luxembourg.

Eurosystème

L'Eurosystème est un groupe restreint appartenant au Système européen de banques centrales (SEBC). Il se compose de la Banque centrale européenne et des banques centrales des pays de la zone euro. L'Eurosystème gère la politique monétaire de la zone euro.

Économie de marché

Dans une économie de marché, l'interaction de l'offre et de la demande détermine librement les prix des biens et services, ce qui n'est pas le cas dans une économie planifiée où c'est le gouvernement qui fixe les prix. Les économies de l'Union européenne sont en pratique des économies de marché, même si les prix y sont occasionnellement contrôlés.

États membres de la zone euro

Les États membres de la zone euro sont les pays de l'Union européenne qui ont adopté l'euro comme monnaie nationale. Lors de la création de la zone euro en 1999, celle-ci comportait 11 membres, puis 12 en 2001, avec l'adhésion de la Grèce. Depuis, quatre autres États membres (Chypre, Malte, la Slovaquie et la Slovénie) ont adopté la monnaie unique, soit en tout 16 pays.

Hausse des prix à la consommation - Indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH)

La hausse des prix à la consommation correspond à l'augmentation du prix moyen que les ménages paient pour les biens et services courants, tels que l'alimentation, les assurances automobiles et les billets de théâtre. Dans l'Union européenne, on la mesure à l'aide de l'IPCH.

Hausse des prix à la production

La hausse des prix à la production mesure la fluctuation moyenne des frais de production et des prix des produits finis pour les fabricants. On la mesure à l'aide des indices des prix à la production qui renseignent sur l'évolution des prix dans les secteurs industriels.

Hyperinflation

L'hyperinflation correspond à des taux d'inflation très élevés et difficiles à contrôler. Dans une situation d'inflation normale, une hausse excessive des prix entraîne une réduction de la demande, qui génère à son tour une baisse des prix. Dans une situation d'hyperinflation, cette tendance économique de retour à l'équilibre disparaît.

Indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH)

L'indice des prix à la consommation est un indicateur économique utilisé pour mesurer les fluctuations des prix des biens et des services payés par les ménages. Il existe un indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) pour l'Union européenne. Chaque mois, les offices statistiques utilisent des méthodes "harmonisées" pour recueillir les prix à la consommation d'un grand nombre de biens et services qui sont représentatifs des dépenses engagées par les ménages de leurs pays. Eurostat utilise les données des offices statistiques nationaux pour compiler l'IPCH pour la zone euro et l'ensemble de l'Union européenne. La méthode harmonisée permet de comparer les données des États membres.

L'IPCH joue un rôle important dans l'orientation de la politique monétaire, car il s'agit de la principale mesure qu'utilise la Banque centrale européenne (BCE) pour évaluer la stabilité des prix dans la zone euro.

Liquidité

Dans les secteurs économique et commercial, le terme "liquidité" désigne la disponibilité d'argent. Si une économie a des liquidités, les entreprises et les particuliers peuvent obtenir l'argent dont ils ont besoin au prix qu'ils veulent consacrer à des fins d'investissement et de consommation, ce qui a pour effet de doper l'activité économique.

Masse monétaire

En économie, la masse monétaire correspond à la quantité d'argent en circulation dans une économie à un moment donné. La masse monétaire détermine le loyer de l'argent, c'est-à-dire le taux d'intérêt dont un consommateur ou une entreprise doit s'acquitter pour emprunter de l'argent. La Banque centrale européenne gère la masse monétaire en définissant le taux d'intérêt auquel elle prête aux banques commerciales.

Offre

Pour les économistes, l'offre est l'un des aspects de l'activité économique, par opposition à la demande. L'offre correspond à la quantité de biens et services que les producteurs souhaitent et peuvent vendre à un prix donné. L'interaction entre l'offre et la demande détermine les prix.

Pacte de stabilité et de croissance

Le pacte de stabilité et de croissance est un cadre qui permet de coordonner la politique fiscale des États membres de l'Union européenne. Il comprend un ensemble de règles régissant les politiques fiscales des États membres et fixe notamment des limites en ce qui concerne les déficits publics et la dette publique pour garantir des finances publiques saines. Il constitue un volet important de l'Union économique et monétaire.

Politique fiscale

La politique fiscale vise à réguler les dépenses et les recettes publiques. Ainsi, elle s'articule en deux volets principaux: les dépenses et l'imposition, qui constitue la principale source de recettes. La politique fiscale peut avoir des répercussions sur la demande, le niveau d'activité économique, la répartition des revenus et la manière dont un gouvernement alloue les ressources.

Politique monétaire

La politique monétaire vise à réguler la quantité d'argent disponible dans l'économie. La Banque centrale européenne (BCE) met en œuvre la politique monétaire de la zone euro en veillant particulièrement à maintenir la stabilité des prix.

Pouvoir d'achat

Le pouvoir d'achat correspond à la quantité de biens et services qu'il est possible d'acquérir avec une somme d'argent donnée. Par exemple, si un consommateur paie une baguette de pain 1 euro et que demain son prix passe à 1,10 euro, il achètera moins de pain avec un 1 euro. La valeur de 1 euro a donc diminué et le pouvoir d'achat du consommateur a chuté en raison de la hausse du prix du pain.

Produit intérieur brut (PIB)

Le PIB est une mesure de la richesse économique. Il s'agit de la valeur de l'ensemble des biens et services qu'un pays produit au cours d'une année. Les fluctuations du PIB sont une indication des performances économiques: la croissance économique correspond en effet à une augmentation du PIB par rapport à l'année précédente.

Système européen de banques centrales (SEBC)

Le SEBC comprend la Banque centrale européenne ainsi que les banques centrales de tous les États membres, qu'ils appartiennent ou non à la zone euro. Le conseil général de la SEBC se compose du président et du vice-président de la BCE, ainsi que des gouverneurs des banques centrales des 27 États membres (voir aussi Eurosystème).

Taux d'inflation

L'inflation est l'augmentation des prix des biens et services avec le temps. Le taux d'inflation indique l'ampleur de l'augmentation (ou de la diminution) de ces prix avec le temps. Il est généralement calculé sur un an et est exprimé sous la forme d'un pourcentage (voir hausse des prix à la consommation et hausse des prix à la production).

Traité

Le traité sur l'Union européenne, que l'on appelle aussi "traité de Maastricht", a fait l'objet d'un accord du Conseil européen à Maastricht en 1991, puis est entré en vigueur en 1993. La décision de réaliser l'Union économique et monétaire (UEM) figure dans ce traité, qui est à l'origine du lancement de l'UEM et de l'euro. Le traité de Maastricht a été modifié par des traités postérieurs.

Union économique et monétaire (UEM)

L'Union économique et monétaire (UEM) constitue une étape importante de l'intégration économique au sein de l'Union européenne. Elle se compose de quatre grands éléments: la coordination de l'élaboration des politiques économiques, la coordination des politiques fiscales, la mise en place de la Banque centrale européenne et la création de la monnaie unique. L'UEM a été instaurée le 1er janvier 1999. Tous les États membres y participent, même si tous n'ont pas encore adopté l'euro.

Volatilité

On dit que les taux d'inflation sont volatils lorsqu'ils varient rapidement dans le temps, à la hausse ou à la baisse, et de manière relativement importante. La volatilité des taux d'inflation génère de l'incertitude quant à l'avenir et ne favorise pas les investissements.

Haut