This site has been archived on (2014/11/01)
01/11/14

Chemin de navigation

À la une

Déclaration sur le progrès des négociations de paix à Chypre

30/03/2010

Flag of Cyprus © EU

Le président Barroso a salué la déclaration commune des dirigeants des deux communautés chypriotes, Demetris Christofias et Mehmet Ali Talat. "Cette déclaration montre le niveau d'engagement et de responsabilité des deux dirigeants pour parvenir à un accord. Elle illustre également les progrès importants réalisés depuis le lancement de véritables négociations le 3 septembre 2008. Ces résultats montrent qu'une solution n'est pas hors de portée et qu'il est possible de finaliser les négociations au cours des prochains mois", le président Barroso a-t-il souligné.

Lire la déclaration

Préparation du G20

Je pense qu'il est très important que l'Europe mène à bout son propre travail

30/03/2010

José Manuel Barroso © EU

Le président Barroso a souligné que l'UE doit être cohérente lors du G20 afin d'insuffler de nouvelles idées et une nouvelle impulsion pour atteindre ainsi ses objectifs consistant à contribuer à la relance internationale et à assainir les marchés financiers. Il a déclaré: "Je pense qu'il est très important que l'Europe mène à bout son propre travail pour que nous puissions nous rendre à Toronto et montrer à nos partenaires ce que nous avons déjà accompli en termes de régulation et de surveillance, et que nous soyons en mesure de peser sur les décisions qui seront prises à l'échelle internationale."

Déclaration sur les explosions dans le métro de Moscou

29/03/2010

Des gens qui sortent d\'une station de métro à Moscou © Reporters

Le président Barroso a adressé ses sincères condoléances et exprimé sa solidarité envers le président Medvedev, le Premier ministre Putin et les familles des victimes des explosions dans le métro de Moscou. Le président Barroso a également déclaré: "Les gens ont le droit de se sentir en sécurité dans leur vie quotidienne. Nous ne pouvons pas permettre que la violence s'impose au détriment de la liberté et de la démocratie. L'Union européenne soutient résolument les autorités russes dans leurs efforts de lutte contre toutes les formes de terrorisme."

Lire la déclaration du président

Réunion avec le président de la Banque mondiale

26/03/2010

Robert Zoellick © UE

Le président Barroso a rencontré aujourd'hui le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, afin de discuter de la réponse à la crise financière et économique. Ils ont également échangé leurs points de vue en ce qui concerne la collaboration entre l'UE et la Banque mondiale, notamment en matière de soutien aux pays en développement. M. Barroso a saisi l'occasion afin d'informer le président Zoellick de la mise en œuvre du traité de Lisbonne et de ses répercussions pour le mandat extérieur de l'UE et la coopération au développement.

Déclaration sur l'accord entre les États-Unis et la Russie sur un nouveau traité START

26/03/2010

José Manuel Barroso © EU

Le président Barroso a félicité le président Barack Obama et le président Dmitri Medvedev de l'accord historique sur un nouveau traité START conclu entre les États-Unis et la Russie. La signature de cet accord qui vise à limiter les armes nucléaires est prévue pour le mois prochain. Le président Barroso a ajouté: "L'UE soutient entièrement les efforts internationaux de non-prolifération des armes nucléaires. C'est pourquoi nous n'hésiterons pas à soutenir de nouvelles mesures de sanction contre l'Iran si le pays continue à ignorer les préoccupations internationales."

Lire le discours

Conseil européen des 25 et 26 mars - conclusions

J'espère que dorénavant les marchés financiers se baseront sur des faits plutôt que des spéculations

26/03/2010

Bâtiment Justus Lipsius à Bruxelles, Conseil des ministres © Conseil de l'Union européenne

Le président Barroso a qualifié le Conseil européen de réussite en raison de "l'accord historique conclu en ce qui concerne la Grèce et la stabilité financière de la zone euro". Il était ravi de l'accord important qui s'est dégagé sur la stratégie Europe 2020 et qui s'appuie sur les propositions de la Commission. Dans la perspective du prochain sommet du G20, M. Barroso a appelé les dirigeants de l'UE à "trouver un accord sur quelques-uns des principaux dossiers de régulation financière et un programme de surveillance". Il a également demandé aux dirigeants du G20 de ne pas "brider leurs ambitions" et a souligné l'importance d'aborder ces questions avec une "nouvelle approche".

Lire le discours

Conclusions du Conseil européen, 25 - 26 mars 2010

Un nouvel atlantisme pour le XXIe siècle

26/03/2010

José Manuel Barroso © Reporters

Le président Barroso s'est rendu au Forum de Bruxelles 2010 où il a souligné l'importance d'un nouvel atlantisme pour le XXIe siècle. Il a expliqué que dans un monde marqué par les menaces et les nouveaux défis, nous avons besoin d'un partenariat plus dynamique entre l'UE et les États-Unis. Il a déclaré: "Notre moment est maintenant, nous devons saisir cette occasion maintenant. Afin de pouvoir jouer un rôle, nous devons reconnaître l'interdépendance qui existe au niveau mondial comme une réalité qui sous-tend notre époque, tout en renforçant notre partenariat. Nous devons penser au niveau mondial et agir à l'échelle transatlantique."

Lire le discours

Sommet social tripartite à Bruxelles

La stratégie Europe 2020 doit générer des engagements

25/03/2010

László Andor, José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy © EU

Le président Barroso a participé au sommet social tripartite, qui portait principalement sur la stratégie Europe 2020 et sur la sortie de l'Europe de la crise économique et financière actuelle. Le sommet a permis de dégager un large consensus sur le besoin de combiner une stratégie de sortie réussie à un programme de réforme structurelle ambitieux. Le président Barroso a déclaré: "Les institutions européennes, les États membres, partenaires sociaux, les régions et tous les autres acteurs doivent s'engager ensemble en faveur d'une coopération aussi efficace que possible afin de construire notre avenir commun: une économie intelligente, durable et inclusive avec des taux d'emploi élevés."

Lire le discours

Conseil européen des 25 et 26 mars

Nous avons résolu ce problème au sein de la famille européenne

25/03/2010

José Manuel Barroso © EU

"La Communauté européenne a été officiellement créée le 25 mars 1957. Le 25 mars est aussi le jour de la fête nationale grecque. Je suis très content que nous puissions commémorer la Grèce et la Communauté européenne - l'Union européenne - de cette façon", a déclaré le président Barroso à la suite de l'accord sur la Grèce trouvé par les membres de la zone euro. Tout en rappelant que le mécanisme "ne se substitue pas à la discipline financière", M. Barroso a soutenu qu'il "offre un filet de secours efficace pour la Grèce et fournit de la stabilité à la zone euro".

Lire le discours du président

Déclaration par les chefs d'État et de gouvernement de la zone euro

Séance plénière du PE avant le Conseil européen à Bruxelles

La zone euro est un pôle de stabilité et sa capacité d'offrir de la stabilité doit être renforcée

24/03/2010

Le parlement européen en séance plénière © EU

Lors de la séance plénière du PE avant le Conseil européen, le président Barroso a souligné qu'il est important que les dirigeants de l'UE s'accordent sur des objectifs clairs pour la stratégie Europe 2020. Il a également abordé la question de la Grèce et les problèmes financiers: "La zone euro est un pôle de stabilité et il est important de renforcer sa capacité d'offrir de la stabilité." Il a insisté sur la nécessité de créer un outil d'action coordonnée au sein de la zone euro, qui, si cela s'avérait nécessaire, permettrait d'octroyer une aide à la Grèce. "Il faut que l'Europe soit responsable et solidaire."

Lire le discours

Visite du Premier ministre estonien

24/03/2010

Andrus Ansip et José Manuel Barroso © UE

Á la suite d’une réunion avec le Premier ministre Andrus Ansip, le président Barroso a rappelé l’importance de trouver un accord «sur les objectifs principaux de la stratégie Europe 2020» lors du prochain Conseil européen. Les deux dirigeants ont également discuté des efforts déployés par l'Estonie en vue d'adhérer à la monnaie unique: «La volonté de l'Estonie d'adhérer à l'euro est une démonstration réelle et concrète de l'importance que l'euro a pour nous tous dans l'Union européenne», a déclaré M. Barroso. Tout en appelant le pays à faire un «effort final» pour rejoindre l'euro, il a également précisé que «les développements récents dans d'autres États membres de la zone euro n’influenceront pas l’évaluation de l’Estonie par la Commission».

Lire le discours

Journée internationale de l'eau

21/03/2010

Des bouteilles d\'eau dans une usine © EU

À l'occasion de la Journée internationale de l'eau, la Commission s'unit à l'ONU afin d'appeler les gouvernements du monde entier à sensibiliser les acteurs politiques à l'importance de la qualité de l'eau. Le président Barroso a rappelé qu'il s'agissait également de la date limite pour que les États membres soumettent leurs plans de gestion des bassins fluviaux en Europe. "L'Europe dispose d'une législation très développée dans le domaine de l'eau. Le défi consiste maintenant à savoir comment elle fonctionne en pratique." La Commission a prévu une série d'analyses politiques, qui contribueront à développer un projet pour protéger les eaux européennes d'ici 2012.

Lire le communiqué de presse

Un outil d'assistance coordonnée de la zone euro pour la Grèce

J'appelle les dirigeants de l'UE à s'accorder sur un outil d'assistance coordonnée de la zone euro pour la Grèce.

19/03/2010

Le drapeau grec © EU

Dans une déclaration en prélude au Conseil européen, le président Barroso a annoncé que "la Commission est prête à proposer un outil pour apporter une assistance coordonnée à la Grèce". Cet outil comporterait un "système de prêts bilatéraux coordonnés et serait conforme à la clause de non-renflouement et à des conditionnalités strictes. La création de cet outil n'entraîne pas son activation immédiate." D'après la déclaration de M. Barroso, l'outil est "créé au sein de la zone euro et ses conditions et sa gestion sont définies par la zone euro et ses institutions". Le président Barroso a appelé vivement les dirigeants de l'UE "à s'accorder sur cet outil aussi rapidement que possible".

Lire la déclaration

Visite du Premier ministre grec

Nos règles et l'euro ont pour but d'aider et non pas d'empêcher la Grèce à se remettre sur les rails.

17/03/2010

George Papandreou © EU

Le président Barroso et le Premier ministre Papandreou ont discuté de l'actuelle situation économique en Grèce. M. Barroso a félicité le Premier ministre grec des "efforts remarquables réalisés au cours des derniers mois" afin d'assurer l'assainissement budgétaire de la Grèce. Le Conseil ECOFIN a "entièrement approuvé l'évaluation de la Commission en ce qui concerne la situation en Grèce". Le président Barroso a également réaffirmé que l'Eurogroupe a "éclairci les modalités d'une assistance coordonnée à la Grèce, si un tel soutien s'avérait nécessaire".

Lire la déclaration

Voir la vidéo

Visite du Premier ministre géorgien

17/03/2010

Nika Gilauri © EU

Aujourd'hui, le président Barroso a accueilli le Premier ministre géorgien Nika Gilauri et a réaffirmé "l'engagement ferme de la Commission envers la stabilité et la démocratie en Géorgie et son solide soutien pour favoriser l'intégrité territoriale et les efforts de résolution des conflits dans le pays". Les deux dirigeants ont exprimé leur souhait d'ouvrir bientôt les négociations sur le futur accord d'association. M. Barroso a félicité M. Gilauri des progrès réalisés en matière d'éradication de la corruption et de réforme du secteur judiciaire. "Les prochaines élections locales permettront à la Géorgie de faire preuve d'un plus grand engagement envers le pluralisme politique et les normes internationales pour des élections libres et équitables."

Lire le discours

Visite à Madère suite aux violents orages

Je tiens à assurer à tous les citoyens de Madère qu’ils peuvent compter sur la Commission européenne

12/03/2010

José Manuel Barroso à Madère © UE

Le Président Barroso a visité ce matin la partie sud de Madère (Portugal) après l’orage dévastateur qui a frappé l’île le 20 février. Il a réitéré sa solidarité aux victimes et à leurs familles. M. Barroso a assuré aux autorités nationales que la Commission les aidera à récupérer le plus vite possible du désastre. Il a ajouté que le Fonds de solidarité et d’autres instruments d’assistance financière pouvaient être facilement mobilisés sur requête. Il s’agit d’une illustration du «principe de solidarité en tant que valeur fondamentale de l’UE».

Lire la déclaration

Regarder la vidéo

Déclaration sur la Grèce et les questions relatives aux marchés financiers

09/03/2010

Le drapeau grec © EU

Dans une déclaration prononcée aujourd'hui, le président Barroso a annoncé que la Commission travaille activement avec les États membres de la zone euro afin de mettre en place un mécanisme que la Grèce pourrait utiliser en cas de besoin. "Un tel mécanisme serait conforme à l'actuel traité de Lisbonne, notamment avec la clause de non-renflouement" et "reposerait sur des conditionnalités strictes". Il a également abordé la question des produits dérivés. Le président Barroso a rappelé que depuis octobre 2009, la Commission a lancé un programme d'action destiné à rendre "les marchés de produits dérivés plus efficaces, plus sûrs et plus solides". Il a également annoncé que le collège "examinera de près la possibilité d'interdire les ventes "à nu" hautement spéculatives de contrats d'échange sur défaut de crédit (CDS) liés à la dette souveraine", en coordination avec les partenaires internationaux et bilatéraux.

Lire le discours

Heure des questions au président Barroso au Parlement européen

09/03/2010

José Manuel Barroso © EU

La mise en œuvre du traité de Lisbonne et le respect des droits fondamentaux étaient les principaux sujets de l'heure des questions d'aujourd'hui. D'après M. Barroso, "la Charte des droits fondamentaux doit guider toutes les politiques de l'UE". Les députés européens ont également interrogé le président de la Commission au sujet de l'actuelle situation économique en Grèce et des OGM. À propos des OGM, le président Barroso a déclaré: "Je ne suis ni pour ni contre les OGM." Il a rappelé que la Commission a décidé d'autoriser la pomme de terre génétiquement modifiée connue sous l'appellation Amflora, conformément aux dispositions existantes du droit européen et sur la base d'une évaluation scientifique solide et indépendante de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA). Il a également souligné son intention de laisser aux États membres la décision de cultiver des OGM dans le respect du principe de subsidiarité, tout en maintenant l'encadrement communautaire pour leur autorisation.

Voir la vidéo dans toutes les langues européennes

Lire la transcription dans la langue originale

Tremblement de terre en Turquie

08/03/2010

Le drapeau turc © EU

Le président Barroso a fait la déclaration suivante à propos du tremblement de terre qui a frappé la Turquie: "Je suis profondément attristé par la nouvelle du tremblement de terre en Turquie. J'aimerais exprimer la solidarité de la Commission européenne envers le président de la Turquie, son gouvernement et le peuple turc et j'adresse mes sincères condoléances aux familles des victimes de cette catastrophe naturelle. J'ai demandé à la vice-présidente et haute représentante Ashton et à la commissaire Georgieva de me tenir informé, de sorte qu'une assistance puisse être mobilisée."

Conférence internationale sur l'accès à l'énergie nucléaire civile

08/03/2010

Nuclear power plant in the countryside © EU

Aujourd'hui s'est tenue à Paris une Conférence internationale consacrée à l'accès à l'énergie nucléaire civile, avec l'appui de l'AIEA et de l'OCDE. Lors de son discours, le président Barroso a rappelé que l'UE "observe une position neutre quant aux choix politiques concernant l’utilisation de l’énergie nucléaire", mais elle a une priorité politique: le respect des garanties de sûreté, de sécurité et de non-prolifération. Il a annoncé "une initiative européenne pour relever les normes de sécurité et de sûreté internationales et les rendre juridiquement contraignantes partout dans le monde." Barroso a rappelé que l'Union est depuis juin 2009 "le premier grand acteur régional à donner une force juridique contraignante aux principales normes internationales de sûreté nucléaire". Il a aussi abordé la question des déchets radioactifs: "Je peux déjà vous annoncer une initiative législative pour le traitement des déchets radioactifs avant la fin de cette année."

Lire le discours

Premier Sommet UE-Maroc

07/03/2010

José Manuel Barroso © EU

Lors du premier Sommet UE-Maroc qui s'est tenu à Grenade, le président Barroso a voulu souligner que le Maroc est le premier pays de la région qui a bénéficié du Statut avancé. Reconnaissance, a-t-il dit, "des progrès politiques, économiques et sociaux réalisés par le Maroc ces dix dernières années". Le Maroc joue ainsi, dans les mots de Barroso, "un rôle de pionnier et d'exemple". Le partenariat renforcé UE-Maroc doit être un succès, selon le président, "non seulement pour le bénéfice de nos relations bilatérales mais aussi pour la contribution que notre coopération bilatérale peut apporter à la stabilité, la sécurité et la prospérité de la Méditerranée." Sur le plan économique et afin de soutenir le processus de modernisation, "un choix que le Maroc a fait lui-même", le président a appelé à travailler ensemble "dans l'élaboration d'une stratégie de convergence vers l'acquis et les normes que nous voulons communs".

Lire le discours

Visite du président croate

05/03/2010

Ivo Josipovic © Reporters

Ce matin, le président Barroso a eu l'occasion de discuter avec le président Ivo Josipovic des efforts réalisés par la Croatie en vue de son adhésion à l'UE. "L'UE est prête à accueillir la Croatie en tant que nouveau membre", le président Barroso a-t-il déclaré, "mais, une fois les négociations conclues, les Croates devront être prêts à adhérer à l'UE". Il a salué l'engagement du président Josipovic à lutter contre la corruption et le crime organisé, ainsi que son "approche constructive" envers les pays voisins. M. Barroso a encouragé le président croate à poursuivre avec détermination ses efforts en la matière et à continuer à travailler sur les autres défis qui subsistent, notamment la réforme du pouvoir judiciaire et de l'administration publique, le respect des droits des minorités et la pleine coopération avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

Lire le discours

Visite du Premier ministre serbe

05/03/2010

Mirko Cvetkovic © Reporters

À l'occasion de la visite du Premier ministre serbe Mirko Cevtković, le président Barroso a déclaré: "la Serbie peut compter sur notre soutien actif dans sa quête difficile pour trouver la place qui lui est due en Europe". Il a félicité M. Cevtković pour ses récents accomplissements et sa ferme volonté de faire avancer le processus d'intégration dans l'UE. Le président Barroso a également souligné l'importance d'offrir toutes les garanties nécessaires pour un système judiciaire indépendant et efficace, qui coopère pleinement avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), et de nouer un dialogue avec les pays voisins pour régler les questions régionales et bilatérales en suspens.

Lire le discours pdf - 29 KB [29 KB] English (en)

Déclaration de la Commission sur la situation en Grèce

03/03/2010

Le drapeau grec © EU

Le président Barroso a salué l'annonce du gouvernement grec d'introduire une série de mesures d'assainissement supplémentaires. M. Barroso a déclaré : "Il est d'une importance primordiale d'assurer une mise en œuvre complète et en temps voulu de mesures fiscales et de garantir des réformes structurelles décisives, conformément à la décision du Conseil. Toutes ces mesures sont dans l'intérêt du peuple grec, qui bénéficiera de l'assainissement des finances publiques, ainsi que de meilleures perspectives de croissance et d'emploi. Elles sont également importantes pour la stabilité financière globale de la zone euro." La Commission soutient pleinement les efforts de la Grèce et considère que la correction des déséquilibres et la restauration de la compétitivité sont essentielles pour remettre le pays sur une voie durable.

Lire le discours du président pdf - 23 KB [23 KB] English (en)

Lire la déclaration

Réunion avec le nouveau président ukrainien Viktor Yanukovich

01/03/2010

Alt text: José Manuel Barroso et Viktor Yanukovych © EU

Le président Barroso a félicité le nouveau président ukrainien, Viktor Yanukovich, qui a choisi Bruxelles pour sa première visite officielle à l'étranger. À cette occasion, le président de la Commission européenne a déclaré: "L'Ukraine est un membre de la famille des États européens. Un véritable partenariat s'appuie sur la franchise, l'ouverture et des contributions réciproques." L'Ukraine doit désormais se concentrer sur la mise en œuvre de réformes clés qui rapprocheront le pays de l'Union européenne. Dans le secteur de l'énergie, des progrès urgents doivent être réalisés pour la modernisation et la restructuration de Naftogaz et l'adoption de la législation sur le gaz. M. Barroso a souligné que l'UE est prête à offrir son soutien politique et financier pour mener à bien les efforts de réforme. Il a annoncé qu'une fois que le pays "se sera remis à l'aide du Fonds monétaire international, l'UE devrait pouvoir libérer plus d'un demi-milliard d'euros en guise d'assistance macrofinancière." Il a été prévu qu'un nouvel accord d'association d'une grande portée, qui peut contribuer à multiplier par deux les exportations de l'Ukraine vers l'UE, sera conclu d'ici l'année prochaine.

Lire le discours pdf - 21 KB [21 KB] English (en)