Chemin de navigation

Substances chimiques

L'exposition de l'homme et de l’environnement aux substances chimiques de synthèse est inévitable. Celles-ci font partie du quotidien et contribuent à notre bien-être et à l'économie. Un grand nombre n'est pas toxique, mais l’exposition continue à certaines d'entre elles peut être dangereuse pour les systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien, pour le système reproducteur des hommes et des animaux, ou pour les écosystèmes. Et bien que nos connaissances sur les effets des substances chimiques commencent à s'étoffer, il nous reste encore beaucoup à découvrir.

Avec REACH (règlement concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances), l’UE a mis en place une politique révolutionnaire qui va nous permettre de compléter nos connaissances sur plus de 30 000 produits chimiques utilisés tous les jours. 

Mais si le système REACH est désormais bien établi, sa mise en œuvre et son interprétation posent encore de nombreux défis, notamment en ce qui concerne la production d'informations suffisantes, l'utilisation de ces informations pour évaluer correctement les risques des produits chimiques mis sur le marché et la mise en œuvre de mesures appropriées (par l'intermédiaire de l'industrie ou en les intégrant dans la législation) sur la base de ces évaluations.

L'application de la plupart des textes législatifs sur les substances chimiques et l’environnement repose sur REACH et sur le règlement relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances et des mélanges. REACH sera également déterminant pour appliquer de manière effective d’autres instruments tels que la directive-cadre sur l’eau et la directive sur les émissions industrielles.

Au cours des prochaines années, nous préparerons le terrain pour améliorer la gestion des substances chimiques durant la période 2020-2030. Le 7e programme d'action pour l'environnement (7e PAE) prévoit d'adopter d'ici à 2020 une approche globale pour réduire au maximum l'exposition aux substances chimiques dangereuses, y compris à celles contenues dans les produits. Il demande également à la Commission d'effectuer davantage de travaux sur les nanomatériaux, les mélanges chimiques ou les perturbateurs endocriniens, et d'élaborer une stratégie en faveur d’un environnement non toxique.

Produits chimiques - Site web de l'UE sur l'environnement