L’OLAF et les autorités douanières allemandes préconisent un renforcement de la coopération au sein de l'UE pour enrayer la contrebande

OLAF /11/16 - Berlin, le 2 décembre 2011
11ème séminaire de l'OAFCN à Berlin, 30 novembre - 2 décembre

Le directeur général de l’OLAF, M. Giovanni Kessler, a rencontré le président du Zollkriminalamt (bureau de répression des infractions douanières allemand), M. Paul Wamers, dans le contexte du 11ème séminaire du réseau des communicateurs anti-fraude de l'OLAF (OAFCN) organisé à Berlin. Lors d'une conférence de presse commune qui s'est tenue au centre de presse fédéral de Berlin, ils ont présenté leur objectif commun visant à renforcer la coopération en matière douanière en vue de réduire les activités de contrebande qui causent des dommages financiers considérables à l'UE et aux États membres.

«Avec une frontière commune et 27 postes frontières différents, les États membres de l'Union européenne doivent collaborer étroitement pour mettre fin à l'entrée des marchandises de contrebande sur leur territoire. Nous pourrions économiser des milliards d'euros en assurant une protection plus efficace de nos frontières. À elle seule, la contrebande de cigarettes coûte 10 milliards d'euros par an à l’UE et à ses États membres. La lutte contre la contrebande requiert des efforts communs. L'OLAF mobilisera davantage de ressources dans les opérations douanières conjointes pour faire en sorte que les 27 postes frontières travaillent ensemble», a déclaré le directeur général de l'OLAF, M. Giovanni Kessler.
«Les opérations internationales sont extrêmement importantes pour lutter efficacement contre les structures criminelles organisées» a déclaré le président du Zollkriminalamt (ZKA), M. Paul Wamers.

«C'est sur la base d'une coopération étroite qu'il est possible de déceler ces structures criminelles, et plus cette coopération sera étroite, mieux ça vaudra» a-t-il ajouté. «Nous luttons contre une criminalité très étendue. Il s'agit bien entendu non seulement de la contrebande de cigarettes, mais aussi de la fabrication et du commerce illicites de médicaments de contrefaçon et de produits précurseurs – une activité très rentable pour les criminels. En luttant contre ce fléau, nous manifestons également notre souci de la protection de la santé publique.»

L'OLAF conduit actuellement 27 enquêtes en Allemagne et collabore étroitement avec les autorités allemandes chargées de faire respecter la loi, et plus particulièrement avec les bureaux de douane allemands. Sur les 14 enquêtes de l'OLAF en cours, 11 sont liées à la contrebande de cigarettes. Les cigarettes de contrebande et de contrefaçon représentent une part importante des activités de l’OLAF mais à l’avenir, l'accent sera davantage mis sur les autres produits de contrebande et de contrefaçon.

L'importance d'une étroite coopération entre les autorités nationales et l'OLAF peut être mise en évidence par le succès récent d'opérations menées conjointement par les bureaux de douane en Allemagne et dans d'autres États membres. En 2010, 27 États membres et 13 pays d'Asie ont participé à l’opération douanière conjointe Diabolo II (http://ec.europa.eu/anti_fraud/Diabolo-II/i_en.htmlToutes les traductions.) qui a permis de saisir plus de 65 millions de cigarettes de contrefaçon. Au printemps 2011, une fabrique clandestine de cigarettes a été perquisitionnée en Pologne. 32 personnes ont été arrêtées en Pologne et 4 en Allemagne. En Lituanie, 70 tonnes de tabac ont été saisies à la suite d'une enquête coordonnée par l'OLAF et impliquant la police polonaise et les autorités douanières en Allemagne et en Lituanie (http://ec.europa.eu/anti_fraud/press_room/pr/2011/03_fr.htmlToutes les traductions.).

Au cours du séminaire de formation de l'OAFCN à Berlin, les agents de presse et les porte-parole issus d'organisations de lutte contre la fraude dans les États membres de l'UE se sont penchés sur des actions médiatiques et des stratégies de communication proactives visant à communiquer efficacement sur la lutte qui est menée contre la fraude en Europe.

L'OLAF
L'Office européen de lutte antifraude (OLAF) a une triple mission: il protège les intérêts financiers de l'Union européenne en luttant contre la fraude, la corruption et toutes les autres activités illégales; il assure la sauvegarde de la réputation des institutions européennes en menant des enquêtes sur les fautes graves de son personnel susceptibles d'entraîner des procédures disciplinaires; il apporte aussi son soutien à la Commission européenne dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de prévention et de détection de la fraude.

Le ZKA
Le Zollkriminalamt est l'autorité centrale chargée des enquêtes douanières allemandes. Sa tâche principale consiste à poursuivre et à combattre les actes graves et organisés de criminalité douanière. Il coordonne et dirige les enquêtes pénales de huit bureaux d'enquête douanière régionaux en Allemagne situés à Berlin, Dresde, Essen, Francfort, Hannovre, Hambourg, Munich et Stuttgart. Pour les cas ayant une portée fédérale ou revêtant une importance internationale considérable, il conduit ses propres procédures pénales. 

L'OAFCN
Le réseau des communicateurs anti-fraude de l'OLAF a été créé en 2001 et se compose essentiellement de porte-parole et d'agents de presse issus d'organisations de lutte antifraude dans l'ensemble de l'Europe, notamment d'autorités policières, douanières et judiciaires. Ce réseau communique sur les efforts entrepris par les autorités d'enquête nationales et européennes pour lutter contre la fraude affectant les intérêts financiers de l'UE.

----------------------- 
Pavel BOŘKOVEC
Chef d'Unité "Porte-parole, Communication et Relations publiques"
Office européen de lutte anti fraude (OLAF)
Rue Joseph II, 30 B-1049 Bruxelles (Belgique)
Tél: +32 2 296 72 00
Fax: +32 2 2998101
E-mail: olaf-media@ec.europa.eu
http://ec.europa.eu/anti_fraud /index_fr.html

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 07/05/2012