2e conférence internationale sur la protection de l’euro contre le faux monnayage (conférence euro 2011)

OLAF /11/1, 2 décembre 2011

La Haye, Pays-Bas

La Commission européenne/l’OLAF, la Banque centrale européenne et Europol* ont organisé conjointement la 2e conférence internationale sur la protection de l'euro contre le faux monnayage (conférence euro 2011).

Accueillie au nouveau siège d’Europol à La Haye, du 23 au 25 novembre 2011, cette conférence avait pour but d'approfondir les connaissances et d'explorer de nouveaux modes de collaboration entre les services répressifs, les instances judiciaires et les autorités bancaires. Douze ateliers ont été organisés, qui étaient axés sur les aspects répressifs, juridiques, judiciaires et techniques se rapportant à la protection de l'euro contre le faux monnayage.

Près de dix ans après la mise en circulation des pièces et des billets, l’euro, qui est considéré comme une monnaie stable et sûre, a assis sa présence dans le monde. À la suite de cette évolution positive, la monnaie unique européenne est aussi devenue un objet de convoitise pour des groupements criminels impliqués dans le faux monnayage, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de l'Union européenne.

«La protection de l'euro est d'une importance à ne pas sous-estimer. Il s’agit d’une responsabilité conjointe des États membres et des institutions de l'Union européenne, qui ne peut être assumée efficacement que s'il existe une coopération sérieuse au niveau international - c'est pourquoi nous nous réjouissons d'accueillir cette conférence» a indiqué M. Michel Quillé, directeur adjoint d'Europol.

La conférence a réuni 170 participants issus de 44 pays et de 8 organisations internationales. Les experts et spécialistes présents se sont notamment penchés sur des thèmes comme la coopération internationale, la législation et la formation et sur des questions techniques.

Les conclusions tirées à cette occasion mettent l'accent sur l'efficacité de la protection de l'euro contre le faux monnayage, ainsi que sur la nécessité de demeurer vigilant face aux menaces que font peser en permanence des criminels aux méthodes très sophistiquées. Parmi les autres conclusions figurait le souhait d'une harmonisation des procédures pénales à l'intérieur et à l'extérieur de l'UE, notamment en ce qui concerne la possibilité de recourir à des outils d'investigation, comme des agents infiltrés, des livraisons surveillées ou des achats fictifs.

Le directeur général de l'OLAF, M. Giovanni Kessler, a souligné que le cadre européen pour la protection de l'euro était une réussite et que la collaboration en la matière entre les institutions et les autorités nationales était bien rodée. Il a également insisté sur le fait que la Commission européenne/l’OLAF continuerait à œuvrer pour la protection de l'euro en promouvant la législation applicable et en soutenant des actions de formation appropriées.

Soulignant l’engagement de la Banque centrale européenne en faveur du maintien de la sécurité et de l’intégrité de l’euro, M. Ton Roos, responsable de la direction des billets, a invité les participants à s'assurer de la mise en œuvre intégrale des conclusions de la conférence.

La conférence a été cofinancée par Europol, la Banque centrale européenne et la Commission européenne, à travers le programme Pericles.

---------------------------
* Le 12 juillet 2005, Europol a été désigné, par une décision du Conseil, comme office central de l’Union européenne de répression du faux monnayage de l'euro au sens des articles 12 à 15 de la convention internationale pour la répression du faux monnayage (également connue sous le nom de convention de Genève de 1929). En vertu de son cadre juridique, Europol a pour mission de faciliter les échanges d'informations, d'effectuer des analyses criminelles et technico-légales, de dispenser des formations et d'apporter un soutien financier et technique. Europol coopère étroitement avec les offices centraux nationaux des États membres de l'UE, la Banque centrale européenne, la Commission européenne (OLAF) et l'OIPC-Interpol pour lutter contre les menaces découlant du faux monnayage de l'euro et pour renforcer et coordonner les activités de renseignement, d'analyse et de formation dans cette branche de la criminalité organisée. Dans le passé, Europol a participé avec succès à diverses opérations qui ont abouti au démantèlement d'imprimeries clandestines et à la saisie d'importants volumes de faux billets en euros, et ses spécialistes dispensent régulièrement des cours de formation.

---------------------------
Pavel BOŘKOVEC
Chef d'Unité "Porte-parole, Communication et Relations publiques"
Office européen de lutte anti fraude (OLAF)
Rue Joseph II, 30 B-1049 Bruxelles (Belgique)
Tél: +32 2 296 72 00
Fax: +32 2 2998101
E-mail: olaf-media@ec.europa.eu
http://ec.europa.eu/anti_fraud /index_fr.htm

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 07/05/2012