Le directeur général de l’OLAF en pourparlers avec la Banque mondiale et les Nations unies en vue d'améliorer la coopération

OLAF /11/10 Bruxelles, le 27 mai 2011

À l’occasion de la 12e Conférence des enquêteurs internationaux, qui s’est achevée aujourd’hui à Washington DC, le directeur général de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), M. Giovanni Kessler, a rencontré les administrateurs de la Banque mondiale ainsi que des représentants des Nations unies. Ces réunions ont débouché sur des propositions visant à améliorer la coopération entre l’OLAF et les services d’enquête de ces institutions.

«L'internationalisation grandissante de la fraude et de la corruption, liée à la dimension transfrontière des réseaux criminels, montre que la voie à suivre passe par un renforcement de la coopération entre les organes d'enquête internationaux. Pour lutter plus efficacement contre ce type d’agissements, l’OLAF intensifie actuellement sa coopération, au niveau de ses activités opérationnelles, avec les services d'enquête de la Banque mondiale et des Nations unies. Nous envisageons de mener conjointement certaines enquêtes dans des affaires relevant d'un intérêt commun», a déclaré le directeur général de l’OLAF, M. Giovanni Kessler.

La 12e conférence des enquêteurs internationaux, organisée par la Banque mondiale à Washington, a attiré des participants issus de 45 services d’enquête de diverses organisations internationales. Elle a été ouverte par M. Leonard McCarthy, vice-président de la Banque mondiale chargé de la déontologie institutionnelle. M. Lanny Breuer, procureur général adjoint des États-Unis, a ensuite prononcé un discours en hommage à l’ancien directeur général de l’OLAF, M. Franz-Hermann Brüner, décédé en 2010, dont il a souligné l'engagement personnel exceptionnel dans la lutte contre la corruption et dans le renforcement de la coopération entre les organisations internationales.

Outre les administrateurs de la Banque mondiale, M. Kessler s’est également entretenu avec plusieurs hauts fonctionnaires du ministère américain de la justice et du FBI. En début de semaine, il avait rencontré la vice-secrétaire générale des Nations unies, Mme Asha Rose Migiro, la secrétaire générale adjointe du Bureau des services de contrôle interne (OIOS), Mme Carman Lapointe, la secrétaire générale adjointe à la gestion, Mme Angela Kane, et le directeur du Bureau de l’audit et des investigations (OAI) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), M. Egbert Kaltenbach. Le PNUD est à la fois bénéficiaire et l’un des principaux utilisateurs des fonds de l'UE affectés aux Nations unies.

OLAF
La mission de l’OLAF (Office européen de lutte antifraude) consiste à lutter contre la fraude, la corruption et toute autre activité illégale portant atteinte aux intérêts financiers de l’Union européenne, y compris au sein des institutions européennes. Bien que faisant partie de la Commission européenne, l'Office reste indépendant dans ses fonctions opérationnelles et d'enquête.

Pavel BOĊ˜KOVEC
Chef d'Unité "Porte-parole, Communication et Relations publiques"
Office européen de lutte anti fraude (OLAF)
Rue Joseph II, 30 B-1049 Bruxelles (Belgique)
Tél: +32 2 296 72 00
Fax: +32 2 2998101
E-mail: olaf-press@ec.europa.eu

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 02/05/2012