Deux personnes inculpées en Espagne pour la contrebande de soixante-dix millions de cigarettes

OLAF /10/05 Bruxelles, le 27 avril 2010

Dans le cadre d'une enquête coordonnée par l'Office européen de lutte antifraude (OLAF), l'administration douanière espagnole, Vigilancia Aduanera, a saisi cinquante millions de cigarettes soupçonnées d'être destinées au marché noir de l'Union européenne (UE). Outre cette saisie, deux conteneurs supplémentaires de vingt millions de cigarettes commandés par la même association criminelle ont été identifiés.

Les autorités douanières espagnoles ont d'abord confisqué quatre conteneurs de cigarettes (quarante millions d'unités), avant de réussir à intercepter dix millions de cigarettes supplémentaires lors de l'enquête qui a suivi.

«D'après les documents douaniers accompagnant les conteneurs, ceux-ci étaient censés transporter du matériel d'aide humanitaire,» explique Nicholas Ilett, directeur général faisant fonction de l'OLAF. «Cette affaire démontre la bassesse des manœuvres auxquelles les malfaiteurs sont prêts à recourir dans leur recherche du profit. Sa conclusion est une réussite pour l'administration douanière espagnole, ainsi que pour les autorités douanières françaises et grecques qui ont secondé les enquêteurs. Il s'agit également d'un excellent résultat pour l'OLAF et les contribuables européens car la perte de quelque dix millions d'euros a pu être évitée.»

Les soupçons des douaniers espagnols ont au départ été éveillés par l'itinéraire inhabituel des conteneurs. Au cours de l'enquête de dix mois qui a suivi, une série de transactions et de sociétés-écrans ont été mises au jour, de même que plusieurs faux documents qui avaient été présentés aux autorités douanières. L'OLAF a assuré la coordination de missions de l'UE avec les enquêteurs espagnols en Grèce et à Dubaï en vue de rassembler les preuves nécessaires pour porter l'affaire devant les tribunaux espagnols.

Deux personnes ont été mises en examen par la juridiction pénale espagnole dans le cadre de cette affaire. En vertu du droit espagnol, des accusations de contrebande peuvent être prononcées en ce qui concerne les sept conteneurs de cigarettes.

Pavel BOŘKOVEC
Chef d'Unité "Porte-parole, Communication et Relations publiques"
Office européen de lutte anti fraude (OLAF)
Rue Joseph II, 30 B-1049 Bruxelles (Belgique)
Tél: +32 2 296 72 00
Fax: +32 2 2998101
E-mail: olaf-press@ec.europa.eu

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 02/05/2012