Des magistrats anti-corruption de toute l'Europe se réunissent en Autriche

OLAF /09/13 Bruxelles, le 8 octobre 2009

Venant des 4 coins de l'Europe, près d'une centaine de procureurs chargés de combattre la fraude se réunissent aujourd'hui à Laxenburg, près de Vienne, afin de débattre des meilleures pratiques en matière de lutte contre la corruption. Cette conférence de deux jours est organisée par l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) en collaboration avec les ministères autrichiens de la justice et de l'intérieur.

«La réussite des activités de l'OLAF passe notamment par la sensibilisation des procureurs nationaux au rôle et aux compétences de l'Office», a déclaré Franz-Hermann Brüner, directeur général de l'Office européen de lutte antifraude, ajoutant que «sur le plan de la lutte contre la fraude et la corruption, il est donc très important d'assurer un échange permanent sur les meilleures pratiques et les attentes mutuelles entre l'OLAF et les membres des instances judiciaires nationales».

La 7e conférence de l'OLAF destinée aux procureurs de toute l'Union européenne se déroule les 8 et 9 octobre à Laxenburg, près de Vienne. L'OLAF organise ce type de conférence une fois par an, car une collaboration étroite avec et entre les Parquets des États membres est un élément important de l'efficacité opérationnelle de l'Office. Pour les autorités judiciaires nationales, l'apport de l'OLAF peut être déterminant dans la lutte contre la fraude et la corruption portant atteinte aux intérêts financiers de l'UE.

La conférence portera sur un large éventail de questions juridiques et opérationnelles qu'il est indispensable d'aborder afin de mieux combattre la corruption aux niveaux national et international. Les participants débattront notamment du projet de création d'une École supérieure internationale de lutte anticorruption, actuellement élaboré conjointement par Interpol et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avec le soutien d'autres partenaires stratégiques et du futur pays d'accueil, à savoir l'Autriche.

Le directeur général de l'OLAF, M. Brüner, a conclu par quelques considérations relatives à l'Autriche: «En mettant en place un Parquet spécialisé dans la lutte contre la corruption (Zentrale Staatsanwaltschaft zur Bekämpfung von Korruption), l'Autriche fournit un bon exemple de la manière dont les autorités judiciaires peuvent combattre ce type de criminalité. En ce qui concerne les enquêtes judicaires, le projet de futur office fédéral de lutte contre la corruption (Bundesamt für Korruptionsbekämpfung und Kor­rup­tions­prävention) est également prometteur. L'OLAF travaille déjà en très étroite collaboration avec le Bureau fédéral des affaires intérieures (BIA).»

Alessandro Butticé
Porte-parole de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF)

Tél : +32 (0)2 296.54.25
Fax : +32 (0)2 299.81.01
olaf-press@ec.europa.eu
OLAF on YouTube

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 02/05/2012