L'OLAF INTENSIFIE SES EFFORTS DE COMMUNICATION SUR LA LUTTE ANTIFRAUDE EN BULGARIE

OLAF /09/02 Bruxelles, le 3 mars 2009

L'Office européen de lutte antifraude (OLAF) a récemment intensifié ses actions de communication en Bulgarie en apportant sa contribution à un séminaire organisé à Sofia à l'intention des journalistes et à un reportage sur la lutte contre la fraude relative aux fonds communautaires diffusé sur une chaîne de télévision publique. Ces deux projets ont été réalisés avec le soutien d'experts de l'OLAF.

«Il est clair que la Bulgarie ne cessera d'être sous les feux de l'actualité internationale qu'à partir du moment où la population dans son ensemble apportera sa contribution et son soutien massifs à la lutte contre la fraude relative aux fonds communautaires», a déclaré le directeur général de l'OLAF, M. Franz Hermann Brüner. «C'est pourquoi je tiens à féliciter le club bulgare des «Journalistes contre la corruption», le procureur général et la chaîne de télévision bulgare nationale pour leurs initiatives, auxquelles l'OLAF a été ravi d'apporter son soutien.»

Conformément à l'objectif qu'il s'est fixé de prévenir la fraude par l'information du public, l'OLAF a également intensifié ses actions de communication à l'adresse du public bulgare. Des experts et enquêteurs de l'OLAF ont participé au reportage télévisé intitulé "Le Gardien des Fonds Européens" de la journaliste bulgare Reneta Nikolova, primée pour son travail et élue journaliste européenne de l'année 2007, qui a été diffusé cette semaine sur une chaîne publique bulgare.

Par ailleurs, au cours d'un séminaire de formation pour journalistes organisé à Sofia par le «Club des journalistes contre la corruption» («Club of Journalists against Corruption») et consacré à la fraude affectant les fonds communautaires, trois représentants de l'OLAF, le porte parole du service britannique de répression des fraudes graves (Serious Fraud Office) ainsi qu'un membre de l'association de la presse italienne ont débattu avec des journalistes bulgares de la question de la prévention de la fraude et de la corruption en Bulgarie par l'information du public. Ce débat comptait parmi les activités du réseau de communicateurs antifraude de l'OLAF (OAFCN) organisées en collaboration avec des associations de journalistes, et s'inscrivait dans le cadre d'un accord conclu avec la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Au cours du séminaire, les représentants de l'OLAF ont souligné que, comme dans tous les États membres, la responsabilité de la lutte contre la fraude et la corruption incombait, au premier chef, aux autorités nationales, et non aux enquêteurs de l'OLAF. Les représentants de l'OLAF ont été clairs sur ce point: surestimer le pouvoir qu'a l'Office d'enquêter sur les infractions commises en Bulgarie serait une erreur et ne servirait pas la cause de la lutte contre la fraude et la corruption. Ils ont insisté sur la nécessité, pour les citoyens bulgares, de prendre conscience qu'ils avaient tous l'obligation morale, selon leur niveau de responsabilité respectif, de lutter contre la fraude et la corruption dans leur pays. Cela signifie que les procureurs doivent poursuivre les auteurs d'infractions, que les juges doivent juger en toute équité et que les citoyens ordinaires doivent informer les autorités des infractions dont ils ont connaissance et dire «NON» à la fraude et à la corruption lorsqu'ils y sont confrontés.

Liens:
Programme du séminaire English (en) (en anglais)
Communiqué de presse du «Club – Journalistes contre la corruption» pdf(en anglais)

Alessandro Butticé
Chef de l'Unité Porte-parole, Communication et Relations publiques

Tél : +32 (0)2 296.54.25
Fax : +32 (0)2 299.81.01
E-mail
OLAF sur YouTube

Print versionDecrease textIncrease text
Agenda
Dernière mise à jour : 02/05/2012